• Littérature étrangère

  • Radio-NordTitre : Radio-Nord

    Auteur : Danilas Lensky

    Éditeur : Boréalia

    Date de parution : 07/12/2020

    Format : semi-poche

    Nombre de pages : 170

    Prix : 13.00 €

    Résumé de l'éditeur :

    Élevé par son oncle, Toporkov est un gars bien, qui n’aime pas trop les histoires de famille. Un jour, Miléna, une petite de neuf ans délaissée par sa maman entre dans sa vie. Toporkov a beau ne pas savoir s’occuper d’une petite fille, il va pourtant essayer de faire de son mieux…

    « Il est trois heures quinze du matin. Toujours avec vous : c’est DJ Bob ! Bienvenue, encore une fois, à tous ceux qui ne dorment pas à cette heure tardive ! Et vous faites bien ! Car, tout de suite après la pub : vos Tuiles de la semaine préférées ! Si cette semaine vous avez eu la poisse, s’il vous est arrivé un blème, un truc bizarre, si on vous a brisé, fait une vacherie, n’hésitez pas : appelez-nous et on discutera de tout ça ensemble. »

    C’est ainsi que chaque jour, Toporkov alias DJ Bob, animateur à Radio-Nord, salue ses auditeurs. Élevé par son oncle, Toporkov est un gars bien, qui n’aime pas trop les histoires de famille. Un jour, Miléna, une petite de neuf ans délaissée par sa maman entre dans sa vie. Toporkov a beau ne pas savoir s’occuper d’une petite fille, il va pourtant essayer de faire de son mieux…

     

    Mon avis :

    A 22 ans, Vladimir Toporkov anime une émission de radio pendant la nuit. Il aime ce moment car il sait que ceux qui écoutent sont vraiment là, présents et à l'écoute, qu'ils viennent pour lui, pour écouter et participer. Ce qu'il préfère c'est quand arrive l'heure des "Tuiles de la semaine". Dès lors, les auditeurs peuvent appeler et parler de leurs soucis. C'est toujours un bon moment et Vladimir essaie tant bien que mal de leur trouver une solution ou encore de les réconforter. Mais quand, une nuit, Olga, une jeune mère en détresse vient demander de l'aide au jeune homme, ce dernier va se retrouver dans une spirale dont il sera difficile de sortir. Miléna, 9 ans, va entrer dans sa vie et il va bien lui falloir s'en occuper malgré ses craintes.

    J'ai mis un peu de temps à me faire à la particularité du récit. On trouve des enregistrements de personnes, on ne sait pas trop à quoi ça sert, on est un peu déstabilisé. Et puis petit à petit, on comprend doucement et on s'attache à cette histoire si tendre et pleine de bons sentiments. Vladimir a à cœur de réussir sa mission tout en conciliant sa famille et son emploi. Il va m'impressionner par son jeune âge et sa maturité. J'ai beaucoup aimé cette relation particulière qui va se mettre en place entre ces deux-là. C'est fou comme l'être humain peut s'adapter! Cette tendre "amitié" m'a fait beaucoup de bien.

    Du côté de l'écriture de l'auteur, je l'ai trouvée plutôt agréable, même si parfois elle est un peu "speed". On avance à un rythme soutenu avec les mots mais l'histoire elle, n'avance pas si vite. C'est assez étrange comme sensation mais je n'ai jamais été gênée durant ma lecture. On s'y habitue bien, on prend le fil de l'histoire et tout coule sous la plume de l'auteur.

    Un roman très sympa, une intrigue plutôt intimiste en désaccord total avec la vie de Vladimir, c'est vraiment bien coordonné. J'ai passé un agréable moment avec Vladimir et Miléna.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Les petits chiens ne fument pasTitre : Les petits chiens ne fument pas

    Auteur : Léo Peiller

    Éditeur : Chloé des Lys

    Date de parution : 21/09/2017

    Format : grand

    Nombre de pages : 208

    Prix : 23.60 €

     Résumé de l'éditeur :

    Le jour où Geoffrey accepte de rendre service à Younès et de jouer pour lui les détectives privés chez une professeur de russe, il ne sait pas vraiment ce qu'il est censé découvrir. C'est ce qu'il était loin de chercher qu'il va trouver, et c'est bien plus que quelques mots de russe qu'il va finir par apprendre.

     

     

    Mon avis :

    Geoffrey Janvier est un homme d'une trentaine d'années plutôt flemmard. Il pourrait avoir une bonne situation avec une place de prof grâce à son CAPES de lettres mais il a décidé de vivre de petits boulots pour survivre à ses besoins. Il vit en colocation avec son meilleur ami Cyril et une jeune femme journaliste prénommée Justine. Il a rencontré il y a 3 mois, Lisa dont il est fou amoureux. Mais cette dernière vient de partir en voyage pour 5 mois... Que ça va être long!

    Jusqu'au jour où Younes, l'un de ses amis, lui demande un service : se renseigner sur un homme russe qui lui propose de s'associer. C'est ainsi qu'il rencontre Ludmila, la femme de cet homme et qu'il commence à prendre des cours de russe avec elle...

    J'ai bien aimé le début mais je dois avouer que plus l'histoire avançait, plus j'étais gênée par ce qu'il se passait. On ne se doute pas vraiment du sujet quand on lit le synopsis et ce n'est pas du tout le genre de roman que je lis habituellement. Mais j'avais tout de même besoin de savoir comment toute cette histoire allait se terminer donc j'ai lu jusqu'au bout (le roman n'est pas très long et écrit très simplement, ce qui donne une lecture simple et agréable). Geoffrey est un homme particulier, il va se découvrir au fil des jours et mois qui passent.

    Si vous aimez les histoires atypiques alors ce livre est fait pour vous! Par contre, la couverture n'est pas géniale! Le titre s'explique bien à la fin.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • SiègeTitre : Siège

    Auteur : Younes El Berdaoui

    Éditeur : Chloé des Lys

    Date de parution : 16/05/2019

    Format : grand

    Nombre de pages : 88

    Prix : 17.10 €

     Résumé de l'éditeur :

    L’intrigue se déroule à rue Vanderkindere, Bruxelles. M.Y. se réveille un lundi matin et décide de rester enfermé dans sa chambre à regarder la télé. Cela ne plait guère à son entourage.
    Un dialogue de sourds s’ensuit. Les voisins s’emportent. La tension s’accroît. Des angoisses, des divagations, des malentendus s’alternent d’un côté et de l’autre dans une ambiance kafkaïenne teintée d’humour. Sous ce siège, la révolte de l’individualité échoue lentement mais sûrement.

     

     

    Mon avis :

    Le synopsis m'a interpellé par son intrigue mystérieuse. J'ai donc ouvert ce roman avec une grande envie. Un homme dont on ne sait pas grand chose finalement décide, un lundi matin, de ne pas se lever et de rester la journée au lit. Mais très vite, la concierge, la femme de ménage, la voisine et même son patron s'impatientent de ne pas avoir de réponse de sa part. Et pourtant, ils savent que tout va bien puisqu'ils l'entendent murmurer et les insulter derrière la porte! Tout le monde est sous tension, pendant que lui... il reste tranquillement dans son lit à regarder l'araignée dans le coin...

    C'est une sorte de huit clos assez terrifiant, le lecteur ne sait que penser de cet homme qui décide du jour au lendemain de ne plus se lever mais surtout, de faire comme si il n'entendait personne. Est-il devenu fou? J'avoue avoir pensé à Kafka en lisant ce texte, la façon de traduire des émotions et le texte en lui-même m'a beaucoup fait penser à "La métamorphose" de l'auteur.

    Un court roman assez singulier, un texte hors norme mais qui m'a beaucoup plu.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Auteur : Todd Strasser

    Éditeur : Pocket jeunesse

    Date de parution : 19/02/2009

    Format : poche

    Nombre de pages : 229

    Prix : 6.40 €

     

     Résumé de l'éditeur :

    Pour faire comprendre à ses élèves les ressorts du nazisme, Ben Ross, un professeur d'histoire, crée un mouvement : la Vague. Son principe : " La force par la discipline, par la communauté, par l'action ". Avec une docilité effrayante, les élèves entrent dans le jeu. Ben Ross lui-même est totalement happé par son personnage de leader. En quelques jours, le paisible lycée se transforme en microcosme totalitaire. Quel choc sera assez violent pour réveiller les consciences et mettre fin à la démonstration ?

     

     

    Mon avis :

    Ce roman, tiré d'une histoire vraie, est un petit bijou. Aux États-Unis, en Californie, en 1969, un professeur d'histoire, Ron, décide de montrer à ses élèves de terminales que le fascisme n'est pas très facile à expliquer et qu'il est mieux de le démontrer par une petite expérience. Mais l'expérience tourne au désastre, un désastre qu'il va falloir arrêter au plus vite.

    En effet, tout le monde au lycée se retrouve lancé dans cette expérience grandeur nature et le professeur lui-même est dépassé par les évènements. Les élèves deviennent en quelques heures des monstres oubliant qui ils sont véritablement. Heureusement, quelques personnes n'ont pas souhaité adhérer à "la vague", ce nouveau mouvement, et vont permettre à ce phénomène de se stopper avant qu'une catastrophe ne se développe encore plus.

    J'ai vraiment apprécié cette histoire et cette façon de la raconter. Même si je pense que l'auteur aurait pu un peu plus la développer, surtout au niveau des personnages et de leurs caractères. Mais c'est vraiment bien traduit et on comprend nous-même comment, à cette époque, celle d'Hitler, les habitants ont pu se laisser berner par de belles paroles.

    Je trouve ce roman très intéressant et il serait utile de le faire lire aux ados pour qu'ils puissent vraiment comprendre eux aussi ce qu'il s'est passé dans les années 30 avec Adolf Hitler.

    Un roman assez bouleversant, plutôt bien écrit et une histoire qui fait froid dans le dos!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Auteur : Nikolaï Gabyshev

    Éditeur : Boréalia

    Date de parution : 27/02/2019

    Format : semi-poche

    Nombre de pages : 43

    Prix : 6.00 €

     

     Résumé de l'éditeur :

    Employé comme pêcheur dans l'Arctique sibérien, Mikhaïl fait une halte à la capitale. Au hasard de ses vagabondages, il rencontre une dame en qui il ne met pas longtemps à reconnaître une camarade d'enfance. Ces retrouvailles vont bousculer les plans qu'il avait pour les jours suivants : rentrer chez lui dans la toundra et retrouver sa cabane, ses chiens et ses compagnons de pêche.

     

     

    Mon avis :

    Ce récit est très court mais assez intense en émotion!

    Un film du même nom est sorti le 27 février dernier, cette petite nouvelle l'accompagne pour les amoureux des mots.

    Quand des retrouvailles entre deux anciens camarades de classe deviennent une histoire poétique et inattendue... J'ai beaucoup aimé l'écriture, l'intensité des mots, le silence, la tendresse et l'admiration des deux personnages. Cette histoire est tendre, belle et sans prétention. J'ai eu envie d’être Plissada à certains moments.

    Le lecteur plonge dans la vie quotidienne et le rythme de la vie dans une ville du Nord de la Russie.

    Un joli texte qui donne envie de découvrir le film de Stepan Burnashev. Cette nouvelle est accompagnée par des images du film. Une lecture rapide et très émouvante.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique