• Romance/sentimental

  • Auteur : Lisa Marconet

    Éditeur : auto-édition

    Date de parution : 20/11/2018

    Format : grand

    Nombre de pages : 503

    Prix : 15.00 €

     

     Résumé de l'éditeur :

    Romane est infirmière et décide de quitter sa ville natale pour suivre Max, son compagnon. Une nouvelle vie s'offre à elle. Un nouvel hôpital, une nouvelle ville, de nouvelles rencontres...un nouveau monde. Un exil azuré aux reflets dorés qui la mènera plus loin qu'elle n'aurait jamais pu l'imaginer...

     

     

    Mon avis :

    Je ne suis pas une adepte des romances les trouvant souvent trop niaises, trop mielleuses et finissant toujours de la même façon : "Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants". Mais là, quand j'ai lu le synopsis, j'ai eu envie de découvrir ce roman tout de même.

    Romane est jeune fille qui a tout pour être heureuse : un boulot qu'elle aime et un homme avec qui elle vit depuis 4 ans, Max. Ce dernier lui propose de déménager loin de sa vie et de sa famille après avoir trouvé LE boulot qu'il attendait depuis un moment. Elle décide de le suivre et de tout quitter. Mais bien vite, elle comprend qu'elle n'est aucunement maitresse de sa vie et que, surtout, depuis quatre ans, elle suit Max sans être réellement heureuse. En effet, il décide de tout, il est maitre de la maison et elle est sous son emprise. Petit à petit, elle va comprendre qu'elle est complètement soumise à cet homme...

    J'ai aimé suivre les aventures de cette jeune femme si douce et qui parait tellement effacée. On vit son quotidien avec Max mais également au sein de l’hôpital dans lequel elle vient d'être embauchée. Elle travaille en cardiologie et j'ai beaucoup aimé lire ce côté-là de sa vie. L'auteur nous raconte les patients, les maladies, les souffrances, les soins, l'ambiance au service... Bravo à elle, c'est super bien raconté. Bien sûr, on suit également son quotidien, ses amours, ses amitié, sa famille. Et ça donne une jolie histoire bien structurée et pleine de rebondissements.

    Je remercie l'auteur pour ce très bon moment de lecture. En deux après-midi j'avais terminé la lecture tellement j'ai été happée par l'histoire de Romane, cette jeune femme si fragile qui renait petit à petit aux côtés de vrais amis. Un belle histoire d'amour mais pas que!

    Je souhaite juste rajouter que je trouve ce titre un peu trop "romantique" et qu'il peut repousser certains lecteurs. La couverture n'est pas top non plus. Heureusement, l'histoire est vraiment très sympa et bien écrite.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Auteur : Emy Luca

    Éditeur : auto-édition

    Date de parution : 15/01/2019

    Format : grand

    Nombre de pages : 284

    Prix : 15.90 €

     

     Résumé de l'éditeur :

    Comment continuer à vivre lorsque l'on a perdu l'être qui comptait le plus dans notre existence ? Quand la douleur demeure insupportable malgré le temps qui passe, malgré nos efforts quotidiens pour ne pas s'effondrer ? À 28 ans, Chloé a tout tenté pour se reconstruire. En vain. Au fil des jours, elle voit sa vie s'effriter, en proie à un mal être si profond qu'elle n'aspire qu'à une solution : mourir. Severic, un jeune viticulteur de trente ans, connait cette même douleur sournoise et intense. Mais contrairement à la jeune femme, il a fini par choisir la vie en se jetant à corps perdu dans le travail.Leur première rencontre aurait pu être une évidence. Pourtant, chacun préfère fuir de son côté...Jusqu'à ce qu'un accident vienne tout bouleverser. Laisse le souffle du vent chasser la pluie évoque la rencontre d'un homme et d'une femme, tous deux cabossés par la vie, qui se retrouvent unis par une même douleur. Chacun va tendre la main à l'autre, avec ses propres moyens, ses propres doutes et ses propres peurs mais aussi avec la furieuse envie de vivre et d'être à nouveau heureux.C'est aussi une histoire de destins qui s'entrecroisent, de liens d'une force étonnante qui s'apprivoisent et se nouent. C'est une belle histoire d'amour au pluriel. Une ode à la vie, tout simplement.

     

     

    Mon avis :

    Les romances ne sont pas mon genre de prédilection car il n'y a pas assez de suspense pour moi. Ce roman ne déroge pas à la règle. Néanmoins, je vais tout de même conseiller de le lire car j'ai finalement passé un bon moment.

    En effet, j'ai su tout de suite comment l'histoire allait se terminer. C'est bien trop flagrant et c'est bien là le seul point négatif de cette intrigue. Car l'auteur a réussi à ne pas me lasser avec ses personnages. Bon, un peu cliché, la jeune femme est seule, perdue, elle est mal en point et un valeureux chevalier va venir lui faire tout oublier. Mais l'auteur le fait avec les formes. En effet, j'ai aimé cette écriture délicieuse, ces mots doux qui ont fait d'une histoire banale, une aventure humaine.

    Deux personnages déchirés par la vie vont finalement se rencontrer mais pour terminer ensemble ils vont devoir en affronter des choses! Des combats intérieurs, des scènes difficiles, des hauts, des bas... Bref, le cheminement de l'auteur est intéressant et nous permet en même temps de visiter la Drôme et sa viticulture. Les paysages sont magnifiques et nous font rêver.

    J'ai passé un agréable moment de lecture grâce à une belle histoire qui fait rêver. Bien sûr, tout le monde aime les belles histoires d'amour alors moi aussi! Je me suis donc laissée emporter par cette délicieuse histoire d'amour, histoire de cœur.

    La couverture du livre n'est pas vraiment en lien avec le roman, c'est dommage. Par contre, le titre est plutôt bien choisi même si il révèle trop ce que contient l'intérieur du livre.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Auteur : Raphaëlle Giordano

    Éditeur : Eyrolles

    Date de parution : 03/01/2019

    Format : grand

    Nombre de pages : 405

    Prix : 16.90 €

     

     Résumé de l'éditeur :

     Meredith aime Antoine. Éperdument. Mais elle n'est pas prête. Comédienne en devenir, ayant l'impression d'être encore une esquisse d'elle-même, elle veut éviter à leur histoire de tomber dans les mauvais pièges de Cupidon. Alors, il lui faut se poser les bonnes questions : comment s'aimer mieux soi-même, aimer l'autre à la bonne distance, le comprendre, faire vivre la flamme du désir ? Meredith pressent qu'avec ce qu'il faut de travail, d'efforts et d'ouverture, on peut améliorer sa capacité à aimer, son " Amourability ".

    Son idée ? Profiter de sa prochaine tournée avec sa meilleure amie Rose, pour entreprendre une sorte de " Love Tour ". Un tour du Moi, un tour du Nous, un tour de l'Amour.

    Aussi, afin de se préparer à vivre pleinement le grand amour avec Antoine, elle doit s'éloigner. Prendre le risque de le perdre pour mieux le retrouver. Ils se donnent 6 mois et 1 jour. Le compte à rebours est lancé, rythmé par les facéties de Cupidon.

    Meredith trouvera-t-elle ses réponses avant qu'il ne soit trop tard ?

     

     

    Mon avis :

    Ce n'est pas vraiment mon genre de lecture mais on m'a offert ce roman alors je tenais à le découvrir. Et finalement, j'ai été agréablement surprise.

    On est devant une romance, une vraie de vraie, d'ailleurs, le titre est très révélateur. J'avais un peu peur du romantisme à deux balles mais pas du tout. C'est simplement l'histoire d'une femme qui se cherche, qui n'a aucune confiance en elle et qui préfère se découvrir elle-même avant d'entamer quelque relation sérieuse. Mais c'est son petit ami du moment qui en pâtit bien-sûr! Et cette quête, elle va la mener avec sa meilleure amie, sa sœur de cœur, son binôme, son duo... Rose. Et cette dernière n'est pas la meilleure dans ce domaine, elle a même plutôt du mal à trouver l'amour alors qu'elle le cherche éperdument. Meredith et Rose vont-elles réussir à se poser enfin, professionnellement, autant que sentimentalement?

    C'est une romance un peu feel-good, j'ai trouvé quelques scènes assez drôles, assez sympas. Elles révèlent parfois notre vie quotidienne, nous font prendre conscience de certaines choses de notre vie. J'ai passé un bon moment de lecture. Bon, bien sûr, comme dans toute romance, il y a certaines situations un peu "cucul" et c'est ça justement que je reproche à ce genre de roman. Antoine, le petit ami de Meredith, est un homme formidable qui fera tout pour reconquérir sa belle. Mais à quel prix? Justement, c'est là que j'ai moins aimé. Il fait des choses insensées, pas toujours très réelles. Il en fait beaucoup trop et Meredith ne voit rien, c'est un peu gros pour moi!

    Mais bon, je sais que cette histoire va plaire à un grand nombre de lecteurs (surtout des lectrices d'ailleurs!), c'est sûr! Parce que tous les ingrédients sont réunis pour en faire une belle comédie sentimentale. D’ailleurs, je voyais parfois des images que j'aurais très bien pu découvrir sur mon écran de TV, l'histoire et l'intrigue s'y prêtent parfaitement!

    Un bon roman, qui m'a fait passer un sympathique moment tout de même.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Les autres titres de l'auteur :

    Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Auteur : Mélodie Angevin

    Éditeur : auto-édition

    Date de parution : 04/07/2018

    Format : grand

    Nombre de pages : 550

    Prix : 18.00 €

     

     Résumé de l'éditeur :

    « La vie est belle... mais souvent injuste.

    Agathe et Léandre le savent à leurs dépens. Tous deux portent le poids d’un sombre passé qui a laissé de profondes lésions… Ces secrets, chacun ne les partage qu’avec l’autre. Leur amitié est unique, semble immuable. Mais alors que le destin les met à l’épreuve, de nouveaux sentiments naissent entre eux, les empêchant d’avancer.

    Comment faire quand leur force devient leur faiblesse ?

    Peuvent-ils toujours compter l’un sur l’autre, quoi qu’il arrive ?

    Pris dans le tourbillon de ces émotions intenses, une seule chose peut les sauver : leur complicité.

    Mais arriveront-ils à se retrouver avant qu’il ne soit trop tard ? »

     

     

    Mon avis :

    Ce roman est un roman de vie, une histoire d'amitié et d'amour entre deux jeunes adolescents : Léandre et Agathe. Ces deux-là se sont bien trouvés, ils ne font plus qu'un depuis qu'ils se sont rencontrés chez un ami commun il y a cinq ans. Mais ils ne sont qu'amis, rien de plus d'après de qu'ils disent. Leur passé difficile les a rapproché et depuis, ils sont très complices. Alors quand, leur BAC en poche, ils décident de s'installer ensemble loin de Montélimar et, pour eux, c'est une nouvelle vie qui commence à Avignon. Mais cette dernière va leur jouer des tours et mettre à mal leur si belle amitié.

    Je n'aime pas beaucoup les romances, c'est souvent trop mièvre pour moi, trop gentillet, trop simple. Il n'y a aucun suspense et on sait déjà comment tout va se terminer. Et ce roman ne déroge pas vraiment à la règle. On comprend du départ ce qu'il va se passer (pas dans les détails, mais on sait comment ça va se terminer), et je trouve ça dommage. J'avais l'espoir d'une surprise à la fin, d'un dénouement inattendu... Mais non. Toutefois, la relation entre Léandre et Agathe est vraiment jolie, elle donne envie d'avoir un double comme ça, d'avoir aussi une relation si forte avec une personne du sexe opposé.

    Léandre et Agathe vont en vivre des choses en l'espace d'une année! Tout ça après avoir emménagés ensemble! J'ai trouvé que c'était un peu trop pour eux, pas très réaliste. Même si je sais que cela pourrait s’avérer possible, j'ai trouvé qu'il leur arrivait bien trop de choses en si peu de temps. Les pauvres! Alors oui, j'ai été touchée par cette histoire mais Agathe ne m'a pas du tout plu, elle n'est pas honnête, elle ne fait pas très vraie. Léandre, quant à lui, a des réactions un peu trop fortes mais il est attachant et j'aurais aimé être celle qui l'aide à se relever à chaque coups durs.

    La couverture n'est pas très jolie, c'est dommage car elle n'attire pas l’œil et fait plus penser à une histoire sombre qu'à une romance ou un roman de vie. Ok, l’histoire est parfois triste et noire mais tout de même, elle ne reflète pas l'intrigue principale.

    Un premier roman pas si mal, une écriture très agréable à lire, une auteur qui a du talent, je le reconnais. C'est l'histoire qui n'a pas été à la hauteur pour moi, mais ça, ce n'est qu'une question de goût. Je suis persuadée qu'elle plaira aux fans de romances. Bravo à l'auteur pour son professionnalisme, qu'elle continue, elle est sur une belle voie.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    4 commentaires
  • Auteur : Alice Quinn

    Éditeur : auto-édition

    Date de parution : 24/11/2018

    Format : grand

    Nombre de pages : 264

    Prix : 9.99 €

     

     Résumé de l'éditeur :

    Une comédie romantique douce-amère. Le roman de la seconde chance.« Je m’appelle Anita Moreau, je vis dans un deux pièces à Jersey, au-dessus d’un restaurant Thaï et aujourd’hui c’est mon anniversaire. Je ne vous dirai pas mon âge car il est convenu que les dames le taisent. Tout est prêt. Le champagne, la robe. Je me suis offert un parfum. Fortement vanillé. Un voyage dans les îles tropicales. Je vais en asperger mon lit.C’est un rendez-vous exceptionnel. Je ne veux pas le manquer. Je veux réussir mon grand saut. Je suis perfectionniste. Même quand il s’agit de me donner la mort. »Anita est en colère. Elle se sent flouée. Elle en veut au monde entier. Quand elle apprend sa maladie, elle refuse d’être le jouet du destin et décide de devancer la mort pour en garder le contrôle. Pourtant, la voilà obligée de différer son suicide, car son fils a besoin d’elle à Noirmoutier. Mais la vie, pleine de surprises, joue parfois des tours aux plus méthodiques et se ligue contre elle pour la faire changer d’avis. Et quand un beau ténébreux croise sa route, elle découvre qu’elle n’y est pas insensible. Pourtant elle refuse ce bouleversement de toutes ses forces. Anita va devoir se battre pour atteindre son objectif : mourir tranquille. Et si l’existence n’était pas toujours aussi bien calibrée qu’un haïku, pour le pire, mais parfois aussi pour le meilleur ?

     

     

    Mon avis :

    Quand l'auteur de la saga "Rosie Maldone" (4 tomes à ce jour) m'a demandé si je souhaitais lire son nouveau roman, j'ai accepté de suite car, même si ce n'est pas vraiment mon genre de lecture préféré, j'aime cette auteur et j'avais envie de la découvrir dans un autre registre que l'humour et le polar. Elle m'a également fortement surprise avec son roman noir "Fanny N." que j'ai dévoré! Alice Quinn nous prouve ici qu'elle est multi-genres et qu'elle réussit plutôt bien dans ce domaine.

    Les sujets de ce roman sont la maladie et le suicide. Ce sont deux thèmes très forts qui sont très bien représentés ici. Le cancer est un fléau tellement courant aujourd'hui que je trouve courageux d’écrire des histoires sur cette maladie. Ceux qui la combattent sont de vrais guerriers et ils ont toute mon admiration car ce doit être tellement difficile de lutter, de ne pas sombrer, de croire encore en l'avenir! Je pense qu'on passe par plusieurs stades et Anita, le personnage central de cette histoire, nous prouve ici que rien n'est jamais terminé, que la vie peut parfois réserver de belles surprises et qu'il ne faut jamais baisser les bras, malgré les embuches. La vie est ce qu'elle est, mais elle vaut le coup!

    J'ai été un peu déçue car il est trop facile de deviner dès le départ ce que sera la fin, c'est d'ailleurs ce que je n'aime pas dans ce genre de romans car il n'y a pas vraiment de suspense. Les romances finissent, la majeure partie du temps, très bien. C'est un roman de vie tout simplement, c'est autre chose que mes lectures habituelles. J'ai trouvé que c'était un peu tiré par les cheveux car il y a beaucoup d'heureux concours de circonstances qui font "trop". Mais il faut voir au-delà de tout ça. C'est ce que j'ai fait, car l'histoire de fond, la maladie et les épreuves sont le ciment de la vie et de cette histoire.

    Je n'ai pas réussi à m'attacher à cette femme, un peu trop centrée sur elle (mais cela vient peut-être du fait de sa maladie!?). Je peux comprendre qu'on ait envie de dire adieu à la vie, qu'on ne souhaite pas mourir en souffrant mais je trouve cette réaction tellement égoïste qu'elle m’énerve. Par contre, je me suis sentie très proche de René, il est sensible tout en étant également un homme fort. On sent une fragilité dû à son passé, on comprend vite qu'il est vraiment amoureux et qu'Anita lui fait du mal. On a envie de l'aider et d'ouvrir les yeux d'Anita.

    La romance est plutôt intéressante car elle met en avant différentes difficultés rencontrées par les deux personnages principaux Anita et René. C'est normal, sinon, l'histoire serait bien courte! Et elle reflète plutôt bien la vie réelle!

    Pour résumer, j'aime l'auteur, j'aime son écriture et j'avoue qu'elle se débrouille très très bien dans différents genres, mais cette romance n'est pas pour moi, elle est trop "belle". Par contre, les amateurs du genre vont adorer, j'en suis certaine!

    Si vous ne connaissez pas encore l'auteur, n'hésitez pas à la découvrir avec cette romance, ou bien avec sa saga policière humoristique "Rosie Maldone", ou encore avec "Fanny N.", son roman plus que noir...

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Les autres titres de l'auteur :

    Au pays de Rosie Maldonne - Rosie se fait la belle - tome 2

    Au pays de Rosie Maldonne - L'ombre du zèbre - tome 3

    Au pays de Rosie Maldonne - Nom de code : Mémé Ruth - tome 4

    Fanny N.

    Partager via Gmail

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique