• Littérature française

  • Auteur : Carole Fives

    Éditeur : Gallimard

    Date de parution : 16/08/2018

    Format : semi-poche

    Nombre de pages : 177

    Prix : 17.00 €

     

     Résumé de l'éditeur :

    "Et l'enfant ? Il dort, il dort. Que peut-il faire d'autre ?" Une jeune mère célibataire s'occupe de son fils de deux ans. Du matin au soir, sans crèche, sans famille à proximité, sans budget pour une baby-sitter, ils vivent une relation fusionnelle. Pour échapper à l'étouffement, la mère s'autorise à fuguer certaines nuits. A quelques mètres de l'appartement d'abord, puis toujours un peu plus loin, toujours un peu plus tard, à la poursuite d'un semblant de légèreté. Comme la chèvre de Monsieur Seguin, elle tire sur la corde, mais pour combien de temps encore ?

     

     

    Mon avis :

    Ce roman m'a été conseillé lors d'un partage coups de cœur dans ma médiathèque. J'ai tout de suite été séduite par l'intrigue et par ce qu'en a dit la lectrice.

    Une jeune mère célibataire se retrouve acculée de tous les côtés. Elle n'a plus d'homme auprès d'elle, le père de son fils de 2 ans est partit sans plus donner de nouvelles, elle a du mal à payer son loyer bien trop élevé pour une femme seule, elle n'arrive pas à trouver du boulot devant travailler en free-lance à cause de son fils qui l'accapare. En effet, il a sans arrêt besoin de sa maman, il est encore petit et aucune place en crèche n'est disponible. La jeune femme vit donc seule avec son fils, personne ne l'aide et surtout, son fils ne la lâche jamais.

    Elle va petit à petit se rendre compte qu'elle a besoin de liberté, de redevenir une femme et non une mère, alors elle va s'autoriser des sorties... Chaque soir, lorsque son fils dort enfin, elle va sortir de l'appartement pour se balader. Pas loin! Juste quelques minutes! Mais plus les jours passent, plus elle va s'autoriser à aller un peu plus loin et donc, laisser l’enfant seul plus longtemps. Le lecteur s’angoisse donc pour ce petit être qui est seul chez lui et à qui il peut arriver tout et n'importe quoi. Le stress monte, la haine contre cette mère également! Comment peut-elle faire ça? Mais en même temps, on la comprend.

    Elle va passer beaucoup de temps sur les forums également, essayant de trouver des solutions à sa situation. Mais à chaque fois on va la ramener à la réalité : elle est mère et doit assumer, elle l'a voulu alors maintenant, elle doit s'en occuper, être patiente et attendre qu'il grandisse, arrêter d'être égoïste et de ne penser qu'à elle. Comme j'ai trouvé que certains étaient sévères! C'est vrai ça, ce ne doit pas être facile de se retrouver seule avec un enfant! Sans emploi, sans personne à qui confier ce petit être pour être seule juste un petit moment!

    J'ai trouvé cette histoire tellement réelle, mais tellement étouffante! J'étais parfois en apnée, j’avais peur pour cet enfant mais aussi pour cette maman au bord de la crise. J'avais envie qu'elle soit ma voisine pour lui venir en aide. Comment peut-on laisser les gens seuls comme ça? Cette histoire m'a fait peur et m'a ouvert les yeux sur une réalité terrifiante.

    L'écriture de l'auteur donne un rythme intéressant à cette histoire. Les phrases sont courtes, les chapitres se succèdent, les jours avancent et l'angoisse monte. Bravo pour cette très belle histoire si bien racontée! Mais que vont devenir cette mère et son petit bonhomme? Pour le savoir, il va falloir ouvrir les pages de ce beau roman...

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Auteur : Odile Marteau Guernion

    Éditeur : Esneval

    Date de parution : 01/10/2018

    Format : grand

    Nombre de pages : 150

    Prix : 18.00 €

     

     Résumé de l'éditeur :

    « Et puis elle arriva, longue jeune fille aux cheveux bruns tombant sur ses épaules, lèvres peintes en rouge rendant sa peau plus pâle. Elle était seule, un sac à main en bandoulière et un sac de voyage gonflé comme une baudruche dans la main droite, qu’elle laissa choir comme un poids trop lourd sur le pavé. Son regard m’accrocha dès son entrée dans la pièce. Une jolie robe rouge et noire, des fines chaussures découvertes, un foulard de soie, voilà ce que je vis et qui me reste encore aujourd’hui comme souvenir de son arrivée. »
    Une locataire énigmatique si séduisante qui bouscule, déstabilise dans ses convictions la narratrice. Ce qu’elle avait cru jusqu’alors s’écroule se désagrège au contact de cette jeune Katia au passé chaotique et sulfureux.
    Deux chemins contraires, deux femmes Marie-Noëlle et Katia, deux personnages aux caractères opposés qui ont besoin de façon différente l’une de l’autre. Après la disparition de Katia, mue par un désir irrépressible de comprendre, Marie-Noëlle entame un voyage vers le passé de celle-ci.

     

     

    Mon avis :

    J'ai déjà lu plusieurs polars de cette auteur (Derrière la dune, Felizidad, Le tigris dans l'oreille, Valentino et Le bonheur n'était pas dans le pré) et je les ai tous aimés. L'auteur sait nous manipuler, elle entretient le suspense dans ses écrits, les intrigues sont toujours très intéressantes. C'est donc avec grand plaisir que je me suis plongée dans ce dernier roman. Mais ce n'est pas du tout ce que j'attendais.

    En effet, ce roman n'est pas un polar cette fois, c'est plutôt un roman de vie, une quête de soi, de l'autre, de l'amour perdu.

    Marie-Noëlle n'arrive pas à se remettre du départ de sa locataire, la jeune Katia. Même si cette dernière était une jeune femme énigmatique et particulièrement secrète, Marie-Noëlle ne peut s'empêcher de souffrir de ce départ, elle sent un vide immense dans sa vie. Cette Katia a su révéler des choses en elle qu'elle ne soupçonnait pas et elle ne veut pas passer à côté de quelque chose d'important. Alors elle décide de la retrouver et surtout, de mieux la connaitre en en apprenant plus sur son passé. Mais ce qu'elle va découvrir ne va-t'elle pas la détruire tout simplement? Tout doucement, à travers les pages, nous faisons plus ample connaissance de Katia et de son passé...

    En parallèle, nous faisons la connaissance d'Adélaïde, une petite fille orpheline qui passe de foyers en familles d'accueil. Mais ce monde n'est pas pour elle alors elle décide de vivre sa propre vie en s'évadant et en traçant sa route à sa façon. Va-t'elle faire les bons choix? Certains oui, d'autres non. Elle va naviguer sur des eaux pas toujours claires, elle va apprendre ce qu'est vraiment la vie et quels en sont les dangers. Bref, elle va devoir se battre pour se faire une place.

    J'ai aimé ce chassé-croisé, cette histoire dramatique que les deux femmes vivent, cette quête du bonheur pour chacune des deux, chacune à leur façon. J'ai retrouvé les mots sensibles de l'auteur, j'ai apprécié toutes les femmes de ce roman, elles ont toutes un petit quelque chose qui fait qu'on s'attache à elles.

    Un petit roman attachant, de belles histoires même si elles sont difficiles, des mots doux et des personnages sympathiques.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Auteur : Ryan Floch

    Éditeur : auto-édition

    Date de parution : 22/06/2018

    Format : poche

    Nombre de pages : 225

    Prix : 10.00 €

     

     Résumé de l'éditeur :

    Rodrigue, 37 ans a rompu avec sa conjointe Eva il y a 8 mois. Après cette déception extrêmement douloureuse, il ne veut plus se mettre en couple et désire vivre son adolescence sacrifiée pour les études et veut collectionner les conquêtes. Profiter de la vie sans contraintes. Malheureusement pour lui ça ne se passe pas du tout comme il le souhaiterait, les nouveaux codes de la vie moderne lui échappant quelque peu. Le sort s'acharnant sur lui il perd également son travail. Il décide alors de tout plaquer et de partir à l’aventure à l'étranger. Il devra laisser derrière lui la France et son frère, atteint d’un syndrome rare, qu'il aime par-dessus tout. Il ira de surprise en surprise, découvrant un pays, une langue, une culture et surtout une région, bien loin de ce que l'on peut imaginer vue de la France.

     

     

    Mon avis :

    Rodrigue a du mal à se remettre de sa séparation d'avec Eva avec qui il a vécu de belles années. Il décide donc de ne plus chercher à se mettre en couple mais de profiter de la vie et surtout, de la jeunesse dont il n'a pas eu. Ce n'est pas si facile, les codes ont changé, mais c'est ce qu'il va essayer de faire maintenant. Après la perte de son emploi, il change radicalement de lieu et part en Italie vivre une seconde jeunesse.

    J'ai trouvé ce roman un peu fouillis, il y a l'intrigue en elle-même mais l'auteur se perd également dans une description de l'Italie un peu trop longue, il rentre dans les détails en expliquant la façon de parler italien, l'accent, les traductions... Bref, je trouve qu'on s'y perd un peu et qu'on s'éloigne de l'histoire du départ, celle de Rodrigue. Je pense que l'auteur a dû vivre dans ce pays et peut-être même vivre certaines des situations et du coup, il les retranscrit. Mais ce roman n'est pourtant pas une biographie ou un témoignage, en tous cas ce n'est pas de cette manière que l'auteur me l'a présenté. Je crois qu'il s'est inspiré de sa vie et de celle de son propre frère.

    Il se retrouve donc en Italie, à Émilie. Il va vite comprendre que la culture n'est pas la même qu'en France, il va même se rendre compte que ce pays lui est mieux adapté et il va vivre comme il l'entend, sans contrainte. Il va reprendre sa vie en main, de la façon dont il l'a toujours voulu finalement. Par contre, j'ai trouvé ce personnage bien trop grossier, il parle des femmes de bien vilaine manière et je ne l'ai pas du tout aimé. Il prend les femmes pour des objets, pour moi c'est un véritable macho! Sa relation avec son frère malade est beaucoup plus seine et jolie. C'est ce que j'ai préféré dans cette histoire, ce lien si beau qui unit deux frères.

    L'auteur propose au lecteur, à chaque chapitre, de s'accompagner d'une play-list. Je n'ai pas suivi ce conseil, j'en suis désolée mais ce n'est pas mon truc. Par contre, certains lecteurs vont adorer bien sûr!

    Bref, un roman qui manque de pep's, un auteur qui doit travailler encore pour être meilleur. Mais une belle histoire tout de même, celle d'un homme qui se retrouve seul et qui décide de vivre une deuxième vie en partant loin de ses habitudes. Et si ce départ permettait d'enfin être heureux?

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Achetez ce livre sur Bookedition.com!

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  • Auteur : Mademoiselle Caroline et Julie Dachez

    Éditeur : Delcourt

    Date de parution : 2016

    Format : grande BD

    Nombre de pages : 200

    Prix : 23.95 €

     

     Résumé de l'éditeur :

    Marguerite se sent décalée et lutte chaque jour pour préserver les apparences. Ses gestes sont immuables, proches de la manie. Son environnement doit être un cocon. Elle se sent agressée par le bruit et les bavardages incessants de ses collègues. Lassée de cet état, elle va partir à la rencontre d'elle-même et découvrir qu'elle est autiste Asperger. Sa vie va s'en trouver profondément modifiée.

     

     

    Mon avis :

    Je ne lis pas de BD, comme beaucoup d'entre-vous le savent déjà, mais quand une couverture ou un titre attire mon attention, je ne peux pas m'empêcher d'y jeter un œil. Pour cette BD, c'est ma bibliothécaire qui me l'a conseillé, donc j'ai plongé.

    Cette histoire est tirée d'une histoire vraie, elle raconte ce que vit Marguerite au quotidien, son calvaire au boulot, dans la rue, avec sa famille ou ses amis pour se faire respecter, se faire aimer et surtout se faire comprendre. En effet, elle l'a bien compris elle, qu'elle n'était pas comme les autres, elle a peur de beaucoup de choses, elle aime la solitude, elle n'aime pas le bruit et le monde autour d'elle, elle est plutôt introvertie, mais c'est une grande bosseuse et une amie fidèle. Pourtant, on lui reproche trop de choses et elle n'est plus heureuse.

    Alors un jour, elle décide de mettre un nom sur ce qui ne va pas chez elle... Et lorsqu'elle découvre enfin quelle est sa différence, sa vie va complètement changer et surtout, elle va se sentir enfin heureuse et libre!

    J'ai vraiment apprécié ma lecture. Marguerite nous prouve ici qu'on peut être différent des autres mais qu'on ne le fait pas exprès, qu'on peut avoir une "différence invisible", qu'on souffre quand même, malgré le fait que ça ne se voit pas. Bref, Marguerite nous pousse à surmonter les épreuves quelles qu'elles soient pour rester digne et vivre une vie normale. La maladie ne fait pas d'elle un être à part, elle la rend particulière en effet, mais elle a sa place au sein de la communauté tout de même.

    Les images accompagnantes sont jolies et très attractives malgré le noir et blanc. C'est plus parlant finalement et les quelques pointes de couleur par-ci par-là montrent l'essentiel et sont en accord parfait avec le texte.

    Une belle histoire bien illustrée, à mettre dans toutes les mains!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Auteur : Nora Samir

    Éditeur : auto-édition

    Date de parution : 11/10/2018

    Format : numérique

    Nombre de pages : 37

    Prix : 0.99 €

     

     Résumé de l'éditeur :

    La vie semble soudainement sourire à Mélissandre. Une place in extremis aux Beaux-Arts et un appart luxueux dans un immeuble haussmannien à Paris. Son bonheur est troublé par une voisine au comportement étrange. Au fil du temps, percer le mystère de cette énigmatique « Dame du 2ème » va devenir une véritable obsession pour la jeune femme. Va-t-elle réussir à la croiser un jour, à lui parler, et peut être à découvrir son secret ?

     

     

    Mon avis :

    Cette petit nouvelle s'annonçait plutôt intéressante, j'aime le mystère... Mais j'avoue avoir été déçue par ce suspense car j'ai tout de suite compris toute l'histoire. Du coup, la saveur était un peu amère pour la suite de la lecture connaissant déjà le final.

    J'ai trouvé l'écriture un peu faible, j'ai eu du mal à m'attacher au personnage de Mélissandre car on ne connait pas grand chose d'elle, ses sentiments ne sont pas assez prononcés pour qu'on y prête attention. C'est dommage. Par contre, dans l'exercice de la nouvelle, l'auteur réussi plutôt bien car elle ne fait pas dans le détail. Le début est vraiment bien, on rencontre Mélissandre, une jeune femme à qui tout sourit d'un coup (c'est louche mais bon, pourquoi pas!). Et tout de suite elle se met à douter sur sa voisine : la dame du deuxième. Commence alors une sorte d'enquête, de fascination pour cette femme mystérieuse. Mélissandre ne vit plus que pour découvrir qui est cette dame.

    C'est la suite qui est un peu faible, je pense qu'il manque de travail sur le mystère de cette fameuse dame du deuxième. Par contre, j'ai beaucoup aimé l'attachement de la concierge pour Mélissandre, cette amitié est très jolie. Mais bon, un peu trop bizarre, un peu trop rapide.

    Bref, une nouvelle qui a du potentiel, une auteur qui a des idées intéressantes, mais un peu plus de travail peut-être pour réussir à convaincre mieux. Je l'encourage à revoir cette nouvelle (en travaillant les personnages, le suspense et également les fautes d’orthographe) pour en faire une meilleure. Je suis sûre qu'après un peu de travail, la nouvelle pourra vraiment plaire!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique