• Littérature française

  • L'homme qui parle suivi de Quel Dieu pour le XXIème siècle?Titre : L'homme qui parle suivi de Quel Dieu pour le XXIème siècle?

    Auteur : Gilles Cosson

    Éditeur : Pierre Guillaume De Roux

    Date de parution : 10/10/2019

    Format : semi-poche

    Nombre de pages : 286

    Prix : 18.00 €

     Résumé de l'éditeur :

    Au lendemain d'une catastrophe nucléaire, un homme, parti à la recherche de secours, découvre un mur gigantesque aux mains d'étranges fonctionnaires qui ont pour mission d'observer et de rendre compte mais au nom de qui ? Après une ascension éprouvante, le narrateur traverse un no man's land enneigé et pénètre dans un monde moyenâgeux dont les cruels suzerains n'ont qu'une ambition : reconstruire une civilisation productiviste fondée sur la stricte obéissance. L'asservissement général a, cependant, sécrété une demande de sens clandestine, incarnée par un mystérieux homme« qui parle ». Au hasard de sa route et de multiples aventures, le narrateur rencontre une femme. L'amour et le don de soi, deux vertus farouchement niées par la société dont elle est, pourtant, le fidèle reflet, vont bouleverser son destin. Ainsi ce conte philosophique fait-il apparaître in fine, comme l'utopie soviétique en son temps, l'impossibilité d'une civilisation dénuée de repères spirituels. Une idée qui se déploie dans Quel Dieu pour le xxie siècle?, où l'auteur s'interroge sur les formidables mutations en cours, qui rendent obsolètes les certitudes du passé et nécessitent une doctrine nouvelle. Il s'agit rien de moins que d'en appeler à une véritable révolution copernicienne, fondée sur une meilleure compréhension du monde d'aujourd'hui afin de mieux anticiper celui de demain. Et d'assurer ainsi la survie de l'humanité.

     

     

    Mon avis :

    Un homme se retrouve seul après une catastrophe dans son pays. Tout a disparu et il décide d'aller chercher de l'aide pour sa famille qui reste sur place à l'attendre, à l'abri dans une caverne. Jusqu’au jour où il passe une "frontière". J'ai eu du mal à comprendre au début ce qu'elle représentait mais tout s'est éclairé par la suite...

    Le monde est divisé en deux parties et l'homme souhaite passer de l'autre côté pour chercher de l'aide et comprendre ce qu'il se passe. Mais en chemin, il fait de drôles de rencontres et en apprend bien plus sur "l'autre côté". De cet autre côté, les nouveaux humains sont plus petits par la taille et analysent sans cesse les anciens (le côté de l'homme) pour créer une nouvelle variété, une nouvelle espèce d'humains mieux que la précédente génération et beaucoup plus intelligente. Mais l'homme se rend bien vite compte des défaillances de ce système qui interdit tout sentiment. Et son but est vraiment de sauver sa famille restée de l'autre côté de la frontière. Il va tout mettre en œuvre pour faire comprendre tout ceci aux nouveaux humains qu'il rencontre. Dans ce nouveau monde, les seigneurs obéissent au Duc sans discussion et sans discernement. Leur intelligence est seulement analytique.

    Contrairement à ce que je pensais au début de ma lecture, cette histoire m'a beaucoup plu et j'ai pris du plaisir à suivre les aventures de cet homme. Cette histoire nous permet de nous remettre en question sur certains aspects de notre société, qu'ils soient positifs ou négatifs.

    Dans l’épilogue, l'auteur parle au lecteur. Il revient sur sa pensée, sur sa façon de voir les choses sur notre monde actuel. Ceci est un peu trop spirituel pour moi donc je n'ai pas tout compris mais il permet une ouverture d'esprit et mène à la discussion. Attention, cet épilogue est présenté comme une deuxième histoire dans le titre mais pas du tout, c'est bien une continuité de l'histoire principale.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Les autres titres de l'auteur :

    Cinq femmes

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • L'appartement du dessousTitre : L'appartement du dessousL'appartement du dessous

    Auteur : Florence Herrlemann

    Éditeur : Albin Michel

    Date de parution : 27/02/2019

    Format : semi-poche

    Nombre de pages : 252

    Prix : 19.90 €

     Résumé de l'éditeur :

    Dans le petit immeuble parisien du Marais où elle vit depuis des lustres, Hectorine voit d'un jour à l'autre l'appartement du dessous investi par une nouvelle voisine, Sarah. Pour lui souhaiter la bienvenue, la vieille dame dépose une lettre sur le pas de sa porte. Cette missive sera suivie de beaucoup d'autres, retraçant une traversée du XXe siècle incroyable, entre le Cabourg de La Recherche, le Berlin du IIIe Reich et le Paris d'après-guerre.

    Mais pourquoi toutes ces lettres? « Un jour, vous saurez », promet la centenaire à Sarah qui se prend au jeu, intriguée par cette voisine invisible dont les confidences laissent percer l'aiguillon d'un douloureux secret...

    Dans ce roman totalement insolite qui redonne vie et fraîcheur au genre épistolaire, Florence Herrlemann insuffle un véritable hymne à la vie, à la parole qui délivre et à la transmission entre générations. Ce voyage fascinant au cœur de l'Histoire nous rappelle aussi que l'amitié est le plus tendre des pactes.

     

     

    Mon avis :

    Les personnes âgées se retrouvent souvent seules après la perte de l'être aimé et finissent donc leur vie solitaire chez elles (ou en maison de retraite). Elles ne voient généralement pas beaucoup de monde alors quand quelqu'un vient leur rendre visite, elles deviennent souvent très bavardes. Quoi de plus normal?

    Ici, Hectorine, bientôt 104 ans, vit seule dans un immeuble parisien depuis plusieurs années (et on peut dire qu'à cet âge-là, c'est génial et exceptionnel!). Elle connait tout le monde à tous les étages (d'ailleurs, ce ne sont que des vieux également qui vivent ici!). Mais un jour, une jeune femme emménage à la place de la vieille de l'étage du dessus. Commence alors pour Hectorine, une vraie correspondance... En effet, cette dernière écrit des lettres très régulièrement à cette nouvelle, sans même la connaitre. Elle lui raconte sa vie et se permet même de lui demander de lui répondre et de lui parler d'elle à son tour. Mais Sarah n'aime pas écrire, n'a pas vraiment le temps, et surtout, ne comprend pas pourquoi cette dame s'intéresse à elle...

    Ce roman épistolaire est un véritable coup de cœur pour moi! J'ai adoré! Comme Hectorine est touchante! Et elle sait si bien écrire et retransmettre ses émotions. Sarah, quant à elle, devient petit à petit plus intéressée et intéressante dans cette correspondance. On a envie parfois d'être à sa place et de recevoir des madeleines moelleuses faites avec tant d’amour de la part d'Hectorine! On souhaite les croiser l'une ou l'autre dans un coin de rue... Et on attend aussi, au fil des pages et des lettres qui se suivent, de connaitre la raison de cet attachement.

    Après "Le festin du lézard", son premier roman, Florence Herrlemann signe ici un deuxième livre particulièrement beau et attachant. Les deux écrits n'ont rien à voir  mais on retrouve bien cette écriture si singulière, cette plume si belle qui fait de l'auteur, une vraie auteur à part entière. Elle mérite plus que tout d'être lue! N'hésitez pas à découvrir son univers...

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Les autres titres de l'auteur :

    Le festin du lézard

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • MayacumbraTitre : Mayacumbra

    Auteur : Alain Cadéo

    Éditeur : La trace

    Date de parution : 17/09/2019

    Format : grand

    Nombre de pages : 417

    Prix : 21.00 €

     Résumé de l'éditeur :

    Entouré de forêts et de brumes, à l'ombre d'un volcan assoupi et pourtant terriblement attentif, croupissent quelques bicoques : Mayacumbra. C'est un hameau, comme un radeau d'âmes perdues, d'errants, de vagabonds, tous magnétiquement attirés par ce coin du bout du monde. C'est ici que Théo se retrouve après un long voyage. Au dessus, plus haut, à la limite du néant, il va bâtir son ultime refuge. Il vivra là une intense passion, au cœur de ce "géant de pierres rouges". En soi il y a tous les ailleurs. Mais même là, un jour ou l'autre, viennent ramper les ombres de nos peurs. Mayacumbra, c'est le creuset ou fermentent nos joies, notre innocence et nos terreurs.

     

     

    Mon avis :

    J'ai eu un peu peur au début car l'éditeur annonce qu'il n'y aura pas de chapitre dans ce roman. Il explique pourquoi et je le comprends, mais je n'aime pas ça d'habitude alors je croise les doigts!

    Ici, l’auteur nous emmène avec Théo, dans un endroit nommé Mayacumbra. Ce lieu existe pour tout le monde, mais n'est pas le même pour tous. En effet, c'est l'endroit où l'on souhaite être, où l'on se sent bien, où le bonheur nous tend les bras. Mayacumbra, c'est le lieu où tout le monde aimerait être, surtout quand ça ne va pas...

    Pour Théo, c'est sur les hauteurs d'un volcan, dans une petite cabane où il vit sommairement avec son âne Ferdinand. Et il nous raconte les paysages. Oui! Il nous les raconte vraiment! On y est aussi, on vit sur ce volcan, on l'entend, on le sent. Alain Cadéo est tellement fort pour nous faire ressentir la moindre brise, le petit feu, le léger bruit... On ressent tout grâce aux mots qu'il nous livre. On se promène, on voyage, on sort de notre quotidien pour être bien, apaisé et heureux.

    Et Lita, cette femme au doux prénom qui est celle qui hante les rêves de notre Théo. Elle est ici, elle est ailleurs. Elle le poursuit mais elle le fuit. Elle fait son bonheur ou son malheur...

    J'adore le titre, la couverture et l'auteur. C'est un roman à découvrir, un auteur à rencontrer, une musique à écouter, un poème à lire et un voyage auquel il faut participer.

    Alain Cadéo est un vrai poète, un doux meneur de mots. Il les manie de telle manière qu'on a envie de les manger, de les gober, de nous les approprier. Il rend les textes magiques. Merci à lui pour sa confiance et pour ses mots toujours justes.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Les autres titres de l'auteur :

    Chaque seconde est un murmure

    Comme un enfant qui joue tout seul

    Des mots de contrebande, (aux inconnus qui comme moi...)

    Zoé

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Ferme tes yeuxTitre : Ferme tes yeux

    Auteur : Nadia Abed

    Éditeur : Le lys bleu

    Date de parution : 18/06/2019

    Format : grand

    Nombre de pages : 333

    Prix : 21.00 €

     Résumé de l'éditeur :

    Jeune instituteur fougueux, Arthur Grimbert voit sa vie basculer le jour où il comprend qu'un de ses élèves, le petit Lilian Mérand, subit l'indicible chez lui. Le regard terne, la figure blême : la mine de ce garçon, ses réactions aussi, l'obsèdent, font ressurgir les décombres d'une blessure d'enfance étouffée ; et le poussent à agir, coûte que coûte, envers et contre tous. Ce roman, émouvant autant que palpitant, empoigne le lecteur et le transporte dans une aventure humaine aux rebondissements incroyables. Il nous rappelle aussi à tous que l'enfance est le socle sur lequel tout adulte se construit. Et que cette enfance doit être préservée, protégée, maintenue dans l'innocence passagère d'une tranche de vie, absolument.

     

     

    Mon avis :

    "Ferme tes yeux" est un magnifique roman plein d'émotion.

    Arthur est enseignant depuis quelques années et cette rentrée ne se déroule pas tout à fait comme les autres. En effet, dans sa classe, il repère un petit garçon, Lilian, qui n'a pas l'air dans son assiette. En discutant un peu avec lui, chaque jour qui passe, il comprend que Lilian a des soucis à la maison. Et si c'était de la maltraitance?

    Arthur se prend d'affection pour ce petit bonhomme au point d'en oublier les autres...

    J'ai aimé cette histoire vue du côté du professeur. Ça ne doit pas être facile de devoir "dénoncer" de mauvais parents. Et si il se trompait? Et si la dénonciation était encore pire pour Lilian? Je suis assistante maternelle et c'est notre rôle professionnel de le faire si on a des soupçons... Mais il faut penser et faire attention aux conséquences!

    Ce roman est bien fait, l'auteur revient en arrière en nous remontant le fil de l'histoire depuis la rentrée scolaire. Mais nous sommes aujourd'hui en novembre et le lecteur attend de comprendre ce qu'il se passe car Arthur na va pas bien. Qu'a-t'il bien pu se passer? A-t'il fait une erreur? S'est-il passé quelque chose de si terrible qu'il ne soit pas bien aujourd'hui?

    Le dénouement est complètement inattendu et j'adore ça! Une fin exactement comme je les aime! On ne la soupçonne pas et même si elle est terrible, elle fait tellement réelle!

    Un texte plein de douceur, d'amour et d'humanité. Une belle histoire malgré les quelques longueurs qui parsèment certains passages...

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • En cette heure, je te pardonne toutTitre : En cette heure, je te pardonne tout

    Auteur : Alex Mallouez

    Éditeur : auto-édition

    Date de parution : 07/03/2019

    Format : grand

    Nombre de pages : 154

    Prix : 5.80 €

     Résumé de l'éditeur :

    Délaisser les grands axes pour se reconstruire, tel est le choix d'Aurore, une jeune femme confrontée soudainement à un drame. Prendre les contre-allées, c'est le chemin de vie de Mamé, une vieille tzigane contrainte à vivre en marge d'une société qui méprise la différence. Deux femmes fortes, deux parcours, deux vies aux antipodes pour une rencontre hors trajectoire, hors du temps, et qui répare, tout simplement...

     

     

    Mon avis :

    Amis de la poésie et des mots doux, ce livre est pour vous! Cette histoire est d'une douceur extraordinaire!

    Dans la première partie, une femme s'adresse à l'homme qu'elle aime et qui vient de la quitter. Elle a du mal à s'en remettre, elle perd pied. On ressent bien tous ses sentiments et sa façon de réagir car c'est elle qui parle directement. Ce début est écrit comme un poème...

    Dans la deuxième partie du roman, nous suivons Aurore dans son parcours de reconstruction après la perte de l'être cher. Mais nous rencontrons également Aurore et son passé. Dans cette quête de retour à la vie, elle fait la connaissance de Mamé, une vieille "bonne femme" qui vit seule, en dehors de toutes contraintes et de toute société.

    J'ai aimé lire ce roman mais malheureusement, j'aurais préféré plus de texte, plus d'histoire. La rencontre de ces deux femmes est belle et j'aurais aimé vivre avec elles plus de moments de complicité. L'auteur nous laisse un peu sur notre fin, nous abandonnant trop rapidement, c'est dommage.

    Pour un premier roman, je dis bravo à l'auteur, ses deux personnages sont sincères et profonds, on les aime instantanément et on ne veut plus les quitter. Dommage que ce soit trop court.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique