• Littérature française

  • Le vieux pressoirTitre : Le vieux pressoir

    Auteur : Alain Arnaud

    Éditeur : Auto-édition

    Date de parution : 17/05/2019

    Format : semi-poche

    Nombre de pages : 231

    Prix : 10.00 €

     Résumé de l'éditeur :

    Mylène, enseignante, vit dans les souvenirs de son époque heureuse en tant qu'épouse et mère. Alors que sa fille Océane gagne en indépendance, elle est en quête de la vérité sur les événements qui ont brisé leur foyer familial. Elle s'emploie à démêler le passé de son mari Julien, cadre dans une entreprise de décoration. Elle s'interroge sur les liens étranges qu'il établit avec un client particulier, Charles, un marchand de biens sans scrupules. Pour cela, Mylène doit reconstituer et comprendre des faits qui se sont déroulés à Paris, en Provence et en Turquie, le plus souvent en son absence. Au-delà de la passion des protagonistes pour la vigne et des motivations secrètes de leurs actes, parviendra-t-elle à retrouver sérénité et soif de vivre ?

     

     

    Mon avis :

    Je vais commencer cette chronique en parlant de la couverture que je n'aime pas du tout et qui ne me donne pas envie de lire le roman qui se trouve dessous. Mais bon, je ne me suis pas arrêtée là parce que "l'habit ne fait pas le moine" et je ne veux pas passer à côté d'une pépite à cause d'un mauvais choix de couverture.

    Mylène est séparé de son mari et maintenant que sa fille grandit et gagne en indépendance, Mylène se remémore le passé. Comment ont-t'ils pu en arriver là tous les deux? Peut-être que Julien n'est pas l'homme qu'elle pensait?! Elle va devoir voyager autant dans la réalité que dans ses souvenirs pour découvrir qui il est mais surtout se découvrir elle-même.

    Je n'ai pas beaucoup accroché à cette histoire que j'ai trouvé ennuyeuse au bout du compte. La seule chose qui m'a permis de tenir c'est que l'auteur écrit vraiment agréablement bien! Les mots sont parfois poétiques, ils ont du style et la lecture est plutôt fluide. Alors je ne vais pas être trop négative non plus parce que je n'ai pas détesté, loin de là! L'intrigue est intéressante mais elle manque de rebondissements et de suspense je pense. Je reste sur ma faim, je n'ai pas été emportée comme on peut l'être parfois par un suspense qui nous empêche de poser le livre tellement on a hâte de dénouer tout ça. Mais là, j'avoue que j'ai lu sans me poser trop de questions et sans vraiment être pressée de connaitre le dénouement. Les personnages sont par contre bien représentés, l'auteur en dresse un portrait satisfaisant, on comprend bien qu'il a travaillé ces caractères avant de les poser sur le papier. Il est facile de se les représenter et même de s'identifier à certains pour le lecteur.

    Un roman très bien écrit avec une intrigue intéressante mais qui manque de pep's pour moi!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    L'auteur sur facebook

    L'auteur sur Babelio

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • La maison d'en faceTitre : La maison d'en face

    Auteur : Solange Marie

    Éditeur : Auto-édition

    Date de parution : 06/12/2017

    Format : grand

    Nombre de pages : 282

    Prix : 17.00 €

     Résumé de l'éditeur :

    Dans les années 1960, la famille Legrand rentre d'Afrique, où elle vient de passer douze années. Elle s'installe à Jarnac, en Charente, petite ville paisible où chacun prend vite ses marques. Seulement, de l'autre côté de la rue, plane un mystère. La maison d'en face est à l'abandon, les volets clos. On raconte qu'une enfant y est morte. Très vite, les phénomènes étranges se multiplient, des lumières apparaissent aux fenêtres, des coups sont entendus au sous-sol. Dévorés par la curiosité, les deux enfants Legrand, Eric et Sophie, se lancent dans une enquête qui bouleversera leur vie, ainsi que celle de leurs proches. La maison aurait-elle un secret ?

     

     

    Mon avis :

    De retour dans leur village d'origine, la famille Legrand se retrouve comme s'ils n'étaient jamais partis. Tout le monde s'intègre très bien à sa nouvelle vie ici, complètement différente de celle qu'ils ont vécu en Afrique.

    Eric et Sophie, les ados de la famille, sont très intrigués par la maison d'en face qui n'est plus habitée depuis 2 ans. Mais des lumières sont parfois vues à travers les volets fermés, et surtout, un chat vient régulièrement se nourrir sur le perron. Qui peut bien lui donner de quoi se sustenter sans être vu? Que cache réellement cette maison où les habitants sont partis du jour au lendemain à la mort de leur fille? Nos enquêteurs en herbe vont nous aider à suivre des pistes pour comprendre ce qu'il se passe et quel secret se trouve derrière ces volets clos.

    J'ai aimé l'intrigue, les deux jeunes qui cherchent une vérité compliquée à découvrir. Le lecteur a envie de savoir ce qu'il se cache derrière cette intrigue et ces secrets. On a donc envie de vite avancer pour lire le dénouement et apprendre le fin mot de cette histoire qui fait peur. Mais finalement, le suspense est de courte durée et la vérité éclate au grand jour (si je puis dire) assez rapidement! Et la suite... m'a ennuyée. On passe d'un bon polar plein de suspense à un roman simple, sans grand intérêt pour moi.

    J'ai été gênée par la longueur de l'intrigue. Je trouve que le texte manque de rythme et je me suis parfois ennuyée, trouvant des passages complètement inutiles. Même si le suspense reste un peu présent, il est difficile d’être tenu en haleine par le texte plutôt pauvre à mon goût. Les mots sont simples, l'écriture fragile. Dommage car l'intrigue est bien trouvée. Elle manque simplement de rythme.

    Un roman plutôt sympa qui manque de pep's mais qui saura trouver son lectorat, j'en suis certaine.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    L'auteur sur facebook

    L'auteur sur Babelio

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Trois mots, cinq mensongesTitre : Trois mots, cinq mensonges

    Auteur : Michel Stanovici

    Éditeur :  Fauves Éditions

    Date de parution : 10/10/2019

    Format : grand

    Nombre de pages : 184

    Prix : 17.00 €

     Résumé de l'éditeur :

    Combien de fois peut-on renoncer à suivre son instinct, sa première impression, son sixième sens? Toute ces intuitions dont le seul but est de se protéger des autres, mais bien souvent de soi-même avant tout.... Après les trahisons et les déceptions qui jalonnent une vie bien remplie, Raphaël est enfin décidé à ne plus succomber trop facilement à la tentation... C'est pourtant à ce moment précis qu'il rencontre celle qu'il n'espérait plus. Elle se prénomme Anaïs, elle est tout simplement parfaite. La femme dont on rêve mais dont on sait au fond de soi qu'elle n'existe pas.

     

     

    Mon avis :

    Et si la femme idéale existait? Mais existait vraiment! C'est ce que l'auteur veut nous poser comme question en nous dévoilant cette histoire. Raphaël ne veut plus se tromper, il en a marre d'être malheureux. Alors il décide de ne plus se faire de mal. Mais le jour où il rencontre Anaïs, cette dernière lui apparait comme LA femme de sa vie. Elle est parfaite, elle s'entend super bien avec ses enfants et sa famille, tout le monde l'adore! Et elle, elle est très amoureuse de lui aussi alors pourquoi se priver? Mais en général, et tout le monde le sait, ça cache quelque chose que Raphaël va découvrir au fil des jours... Anaïs est-elle celle qu'il pense connaitre finalement?

    J'ai trouvé cette histoire un peu ennuyeuse car il ne se passe pas grand chose mais je ne pouvais pas m'arrêter d'avancer tout de même afin de savoir comment cette histoire d'amour allait se terminer (ou pas!). Je me suis laissée happer par ce roman qui pourtant, n'a rien à voir avec mes goûts habituellement.

    Anaïs est une femme qui parait vraiment parfaite. Elle est amoureuse, elle s'entend super bien avec les enfants de Raphaël et tout l'entourage du jeune homme l'aime. Mais cette dernière cache une facette de sa personnalité que Raphaël va découvrir au fil des jours, des mois, des années... J'ai bien aimé le personnage de Raphaël qui est plutôt attachant. Par contre, Anaïs, on comprend tout de suite qu'elle est fausse et ça, je n'aime pas du tout! Dommage, cette histoire manque de pep's et de rythme.

    Je n'ai pas compris le titre, j'ai dû passer à côté de quelque chose. Pourtant, j'ai lu jusqu'au bout! J'avais vraiment besoin de connaitre le fin mot de ce récit. Une histoire d'amour comme il en existe pas mal malheureusement... Belle mais destructrice à la fois.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    L'auteur sur facebook

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • L'homme qui parle suivi de Quel Dieu pour le XXIème siècle?Titre : L'homme qui parle suivi de Quel Dieu pour le XXIème siècle?

    Auteur : Gilles Cosson

    Éditeur : Pierre Guillaume De Roux

    Date de parution : 10/10/2019

    Format : semi-poche

    Nombre de pages : 286

    Prix : 18.00 €

     Résumé de l'éditeur :

    Au lendemain d'une catastrophe nucléaire, un homme, parti à la recherche de secours, découvre un mur gigantesque aux mains d'étranges fonctionnaires qui ont pour mission d'observer et de rendre compte mais au nom de qui ? Après une ascension éprouvante, le narrateur traverse un no man's land enneigé et pénètre dans un monde moyenâgeux dont les cruels suzerains n'ont qu'une ambition : reconstruire une civilisation productiviste fondée sur la stricte obéissance. L'asservissement général a, cependant, sécrété une demande de sens clandestine, incarnée par un mystérieux homme« qui parle ». Au hasard de sa route et de multiples aventures, le narrateur rencontre une femme. L'amour et le don de soi, deux vertus farouchement niées par la société dont elle est, pourtant, le fidèle reflet, vont bouleverser son destin. Ainsi ce conte philosophique fait-il apparaître in fine, comme l'utopie soviétique en son temps, l'impossibilité d'une civilisation dénuée de repères spirituels. Une idée qui se déploie dans Quel Dieu pour le xxie siècle?, où l'auteur s'interroge sur les formidables mutations en cours, qui rendent obsolètes les certitudes du passé et nécessitent une doctrine nouvelle. Il s'agit rien de moins que d'en appeler à une véritable révolution copernicienne, fondée sur une meilleure compréhension du monde d'aujourd'hui afin de mieux anticiper celui de demain. Et d'assurer ainsi la survie de l'humanité.

     

     

    Mon avis :

    Un homme se retrouve seul après une catastrophe dans son pays. Tout a disparu et il décide d'aller chercher de l'aide pour sa famille qui reste sur place à l'attendre, à l'abri dans une caverne. Jusqu’au jour où il passe une "frontière". J'ai eu du mal à comprendre au début ce qu'elle représentait mais tout s'est éclairé par la suite...

    Le monde est divisé en deux parties et l'homme souhaite passer de l'autre côté pour chercher de l'aide et comprendre ce qu'il se passe. Mais en chemin, il fait de drôles de rencontres et en apprend bien plus sur "l'autre côté". De cet autre côté, les nouveaux humains sont plus petits par la taille et analysent sans cesse les anciens (le côté de l'homme) pour créer une nouvelle variété, une nouvelle espèce d'humains mieux que la précédente génération et beaucoup plus intelligente. Mais l'homme se rend bien vite compte des défaillances de ce système qui interdit tout sentiment. Et son but est vraiment de sauver sa famille restée de l'autre côté de la frontière. Il va tout mettre en œuvre pour faire comprendre tout ceci aux nouveaux humains qu'il rencontre. Dans ce nouveau monde, les seigneurs obéissent au Duc sans discussion et sans discernement. Leur intelligence est seulement analytique.

    Contrairement à ce que je pensais au début de ma lecture, cette histoire m'a beaucoup plu et j'ai pris du plaisir à suivre les aventures de cet homme. Cette histoire nous permet de nous remettre en question sur certains aspects de notre société, qu'ils soient positifs ou négatifs.

    Dans l’épilogue, l'auteur parle au lecteur. Il revient sur sa pensée, sur sa façon de voir les choses sur notre monde actuel. Ceci est un peu trop spirituel pour moi donc je n'ai pas tout compris mais il permet une ouverture d'esprit et mène à la discussion. Attention, cet épilogue est présenté comme une deuxième histoire dans le titre mais pas du tout, c'est bien une continuité de l'histoire principale.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Les autres titres de l'auteur :

    Cinq femmes

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • L'appartement du dessousTitre : L'appartement du dessousL'appartement du dessous

    Auteur : Florence Herrlemann

    Éditeur : Albin Michel

    Date de parution : 27/02/2019

    Format : semi-poche

    Nombre de pages : 252

    Prix : 19.90 €

     Résumé de l'éditeur :

    Dans le petit immeuble parisien du Marais où elle vit depuis des lustres, Hectorine voit d'un jour à l'autre l'appartement du dessous investi par une nouvelle voisine, Sarah. Pour lui souhaiter la bienvenue, la vieille dame dépose une lettre sur le pas de sa porte. Cette missive sera suivie de beaucoup d'autres, retraçant une traversée du XXe siècle incroyable, entre le Cabourg de La Recherche, le Berlin du IIIe Reich et le Paris d'après-guerre.

    Mais pourquoi toutes ces lettres? « Un jour, vous saurez », promet la centenaire à Sarah qui se prend au jeu, intriguée par cette voisine invisible dont les confidences laissent percer l'aiguillon d'un douloureux secret...

    Dans ce roman totalement insolite qui redonne vie et fraîcheur au genre épistolaire, Florence Herrlemann insuffle un véritable hymne à la vie, à la parole qui délivre et à la transmission entre générations. Ce voyage fascinant au cœur de l'Histoire nous rappelle aussi que l'amitié est le plus tendre des pactes.

     

     

    Mon avis :

    Les personnes âgées se retrouvent souvent seules après la perte de l'être aimé et finissent donc leur vie solitaire chez elles (ou en maison de retraite). Elles ne voient généralement pas beaucoup de monde alors quand quelqu'un vient leur rendre visite, elles deviennent souvent très bavardes. Quoi de plus normal?

    Ici, Hectorine, bientôt 104 ans, vit seule dans un immeuble parisien depuis plusieurs années (et on peut dire qu'à cet âge-là, c'est génial et exceptionnel!). Elle connait tout le monde à tous les étages (d'ailleurs, ce ne sont que des vieux également qui vivent ici!). Mais un jour, une jeune femme emménage à la place de la vieille de l'étage du dessus. Commence alors pour Hectorine, une vraie correspondance... En effet, cette dernière écrit des lettres très régulièrement à cette nouvelle, sans même la connaitre. Elle lui raconte sa vie et se permet même de lui demander de lui répondre et de lui parler d'elle à son tour. Mais Sarah n'aime pas écrire, n'a pas vraiment le temps, et surtout, ne comprend pas pourquoi cette dame s'intéresse à elle...

    Ce roman épistolaire est un véritable coup de cœur pour moi! J'ai adoré! Comme Hectorine est touchante! Et elle sait si bien écrire et retransmettre ses émotions. Sarah, quant à elle, devient petit à petit plus intéressée et intéressante dans cette correspondance. On a envie parfois d'être à sa place et de recevoir des madeleines moelleuses faites avec tant d’amour de la part d'Hectorine! On souhaite les croiser l'une ou l'autre dans un coin de rue... Et on attend aussi, au fil des pages et des lettres qui se suivent, de connaitre la raison de cet attachement.

    Après "Le festin du lézard", son premier roman, Florence Herrlemann signe ici un deuxième livre particulièrement beau et attachant. Les deux écrits n'ont rien à voir  mais on retrouve bien cette écriture si singulière, cette plume si belle qui fait de l'auteur, une vraie auteur à part entière. Elle mérite plus que tout d'être lue! N'hésitez pas à découvrir son univers...

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Les autres titres de l'auteur :

    Le festin du lézard

    Partager via Gmail

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique