• Polar/thriller/noir/horreur

  • EffondrementsTitre : Effondrements

    Auteur : Guy Morant

    Éditeur : Nocturnal

    Date de parution : 14/03/2018

    Format : grand

    Nombre de pages : 420

    Prix : 19.90 €

     Résumé de l'éditeur :

    Deux pêcheurs autour d’un cadavre, la forêt de Rambouillet pour seul témoin. La victime n’est pas une jeune femme ordinaire, mais la fille d’un politicien sulfureux. Son corps a été littéralement broyé. Par quoi ? Par qui ? Pourquoi ? C’est ce que le groupe de la crim’ mené par Alaric Autier va tenter de comprendre, en huit journées d’une enquête sous haute pression. Entre mensonges et coups bas, on dirait que tout le monde a quelque chose à cacher, dans cette affaire où les existences et les destins menacent de s’effondrer. Effondrements a pour décor les Yvelines cossues, où les policiers s’intéressent à un centre de formation survivaliste. Roman très documenté, proche du véritable travail d’un groupe de la police criminelle, il met en scène des personnages et des lieux s’inspirant de personnes et de lieux réels. Loin des clichés du polar, il place le lecteur en plein cœur d’une enquête soumise aux pressions de la hiérarchie et des médias.

     

     

    Mon avis :

    Vous allez me dire que la couverture ne fait pas tout (ben oui, l'habit ne fait pas le moine!) mais j'avais hâte de me plonger dans ce thriller depuis que j'ai vu la couverture! Bravo à Monsieur Biasotto pour cette belle réussite!

    Concernant le roman, je n'ai pas du tout été déçue, l'intérieur est aussi bon que l’extérieur finalement. Ouf! Du très bon thriller malgré quelques petites longueurs qui ne m'ont pas vraiment gênée si je reste honnête. L'histoire est parfaite, l'enquête est bien menée, les personnages sont intéressants et bien utilisés, on les cadre facilement. On s'y perd un peu parfois à cause de leur grand nombre mais on arrive à raccrocher les wagons peu de temps après. J'avoue que ça a été un page-turner pour moi parce qu'il y a du rythme, on a envie de savoir comment cette jeune femme a été tuée et par qui. On avance à petits pas mais c'est pour mieux apprécier.

    Le style de l'auteur est plutôt sympa mais ça manque de pep's je trouve. Certaines formules utilisées par les personnages font sourire et on ne sait pas si l'auteur l'a fait exprès ou si finalement ce sont de petites erreurs. On reste dans le doute et ce n'est pas plus mal. Par contre, j'ai dû relire plusieurs passages pour les comprendre, surtout celui où l'auteur explique enfin comment cette femme est morte! On a du mal à s'imaginer la scène, c'est dommage.

    Là où l'auteur a mis le paquet, c'est sur ce qu'il se passe réellement lors d'une enquête, on voit qu'il s'est bien renseigné, qu'il connait son sujet et rien n'est laissé au hasard. C'est un très bon point pour un polar de cette envergure!

    En résumé, je conseille de lire ce polar/thriller, je pense qu'il faut suivre cet auteur qui a tout pour réussir. Une écriture à approfondir, à développer un peu plus mais un très bon roman qui mérite un succès!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Auteur : Chris Simon

    Éditeur : auto-édition

    Date de parution : 24/05/2018

    Format : grand

    Nombre de pages : 1131

    Prix : 12.00 €

     

     Résumé de l'éditeur :

     Les Burden et les parents de Jason sont victimes d’une cabale financière. À Wall Street, on n’aime pas les affaires de drogue. Jeb veut sauver sa boîte de la faillite à tout prix. Le couple Burden s’effrite. Va-t-il survivre ? Courtney Burden à tout : un riche et beau mari, Jeb ; deux magnifiques enfants, Cameron et Sawyer ; un métier créatif et une brownstone de trois étages à Brooklyn, New York, là où tout le monde veut vivre. Alors pourquoi chine t-elle dans les rues ? A-t-elle un problème ? Est-elle cinglée ? Non, juste une chineuse compulsive qui adopte les objets pour se rassurer… Avait-elle besoin de ramasser ce canapé au petit matin au bord du fleuve et de le ramener chez elle ? Non, mais elle le croyait abandonné sur ce parking paumé. Sauf qu’il ne l’était pas. Et qu’il appartient à des gars pas cool du tout, qui tiennent à leurs affaires… Et que ces gars, super vénères, vont tout faire pour le récupérer. Et ça, c’est le début de la fin pour Courtney et les siens.

    Cocaïne, gangsters, argent et sexe : les meilleurs ingrédients pour faire exploser une famille modèle. Il y a une bonne dose d’humour aussi… pour sauver les meubles.

     

     

    Mon avis :

    Il y a un moment où il faut savoir tourner la page, dire au-revoir aux personnages et faire le deuil d'une histoire drôle et déroutante pour passer à autre chose. C'est la cas avec ce dernier opus de la série Brooklyn Paradis, eh oui, c'est le quatrième et dernier épisode!Ce drug thriller m'a fait passer un excellent moment...

    Tout a commencé avec Courtney, une jeune femme, bonne mère de famille, qui trouve un canapé abandonné dans la rue. Elle qui adore faire de la récup' est tellement heureuse qu'elle ne va aucunement se douter que ce meuble, en apparence banal, va lui apporter tous les ennuis possible... Son ainé va plonger dans la drogue, son mari va demander le divorce, sa meilleure amie va perdre son fils, son majordome va perdre la tête... Bref, son petit monde va s'écrouler petit à petit.

    Dans ce dernier épisode qui va conclure la série, on va suivre surtout son mari qui va tout faire pour enfin en terminer avec toute cette histoire et retrouver un semblant de vie normale. Gags, rire, sous-entendus et surtout quiproquos sont au rendez-vous de cette saga très rythmée qui met du pep's dans nos vies. C'est vraiment sympa et je conseille vivement de la découvrir. L'auteur a réussi son pari, bravo à elle, c'est une vraie réussite et on en redemande!

    Tous les personnages sont attachants, même les méchants de l'histoire car ils sont drôles et attendrissants pour certains. Mon coup de cœur va pour le majordome qui m'a fait rire du début à la fin. N'hésitez pas à faire leur connaissance, chaque épisode est assez court, la série se passe à Brooklyn et l'écriture de l'auteur est vraiment agréable.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Le mal en soiTitre : Le mal en soi

    Auteur : Antonio Lanzetta

    Éditeur : Bragelonne

    Date de parution : 14/03/2018

    Format : grand

    Nombre de pages : 284

    Prix : 20.00 €

     Résumé de l'éditeur :

    Automne 2016. Castellacio, petit bourg du Sud de l'Italie. Le cadavre d'une jeune fille est retrouvé pendu par les poignets avec du fil barbelé aux branches d'un saule. Sa tête décapitée gît entre les racines, ses yeux vitreux fixent Damiano Valente. Valente, c'est le Chacal, un écrivain à succès de « true crime », hanté par le passé et condamné à traîner sa jambe brisée. Depuis trente et un an, il traque sans relâche le meurtrier de Claudia, sa meilleure amie sauvagement assassinée au cours de l'été 1985. Aidé de son ami le commissaire De Vivo, il se lance sur les traces de celui que la presse a baptisé « l'homme du saule ».

    Été 1985. Castellaccio, Flavio, jeune orphelin originaire de Turin, débarque chez son grand-père après la mort de sa mère. Rien n'est gagné d'avance avec cet homme bourru. En compagnie de ses nouveaux amis Stefano, Claudia, Damiano et du brave Jack, énorme chien au pelage noir, Flavio découvre l'insouciance, l'amour, la vie loin de Turin, dans la magnifique région du Cilento, à quelques coups de pédales de la mer et de la montagne. Et si le bonheur était à portée de main ? C'est oublier un peu vite que le mal n'est jamais loin...

    Le Mal en soi, c'est le mal qui habite le tueur en série qui sévit à Castellaccio, mais c'est aussi celui qui torture les héros, c'est le destin qui frappe et c'est cette noirceur qui palpite en chacun de nous. Le Mal en soi, c'est aussi le mal qui imprègne le village de Castellaccio depuis trente et un ans, et peut-être depuis bien plus longtemps...

     

     

    Mon avis :

    Une jeune femme est retrouvée morte, décapitée, la tête entre les jambes... Le commissaire De Vivo et son ami le journaliste Damiano enquêtent ensemble car cette affaire leur rappelle une vieille histoire de 31 ans... Le tueur de Claudia, la meilleure amie de Damiano au moment des faits, n'a jamais été retrouvé et il semblerait bien que ce dernier ait décidé de ressortir de l'ombre.

    J'ai bien aimé suivre cette quête de Damiano à travers le passé. Nous passons du présent à son enfance afin d'essayer de résoudre cette affaire. Damiano se souvient de cet été 1985, il y a 31 ans, quand son enfance et son insouciance ont été terminée, gâchées par un horrible crime. Il en garde même des séquelles violentes dont nous comprenons la teneur au fur et à mesure du récit.

    C'est plus qu'un polar que j'ai lu, c'est un vrai thriller psychologique, une traque sans fin. J'avoue avoir eu un peu de mal avec les personnages, tout se mélangeait dans ma tête mais j'arrivais tout de même à suivre. En fait, je crois que ce sont les noms des personnages qui ont été difficiles pour moi, ils ne sont pas français, l'auteur les appelle une fois par leur nom, ensuite par leur prénom, quand ce n'est pas par leur surnom! Mais bon, j'ai réussi à m'en sortir tout de même, en me concentrant et en revenant de temps en temps en arrière.

    Ce sont les derniers chapitres qui m'ont transportée, le rythme est plus intense, le suspense est terrible et on a hâte de connaître enfin ce fameux tueur, cet être abjecte qui ose tuer ces jeunes femmes. J'avais un léger doute sur cette personne, mais je n'étais sûre de rien et c'est ça qui est sympa, de garder le doute jusqu'à la fin.

    Un très bon moment de lecture, un thriller intense que je conseille de lire rapidement!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    4 commentaires
  • La résolutionTitre : La résolution

    Auteur : Philippe Mangion

    Éditeur : auto-édition

    Date de parution : 29/04/2014

    Format : semi-poche

    Nombre de pages : 211

    Prix : 7.25 €

     Résumé de l'éditeur :

     Denis habite Bagneux, une ville de la banlieue sud de Paris, et travaille au pied de Montmartre, dans une agence bancaire. À bientôt trente ans, sa vie n'a été jusque-là que très banale. Un soir, en rentrant chez lui, il assiste, dans le train, à une dispute singulière opposant deux filles d'une cité de Bagneux à un jeune homme de leur connaissance, habitant un pavillon bourgeois de la ville voisine. Denis ne comprend pas les raisons du conflit mais, d'un naturel imaginatif, il en élabore des scénarios. Quelques jours plus tard, il apprend, par une affiche, la disparition inquiétante du garçon... Après un premier roman, "Chaos debout", Philippe Mangion explore à nouveau, dans un récit à suspense, la complexité de l'âme humaine. Comme nous, ses personnages sont bien plus riches que les stéréotypes dans lesquels, par facilité, secret ou timidité, ils se laissent enfermer.

     

     

    Mon avis :

    Un bon polar! Un vrai roman de société!

    Denis est un homme discret, il vit seul pas très loin de sa mère toujours proche de lui et aux petits soins pour son fils. Denis aime observer les gens qui l'entourent, il se fait ses propres histoires à partir de ce qu'il voit ou entend. Et pourquoi pas devenir romancier d'ailleurs?! Non, c'est bien trop difficile! Mais un jour, il assiste à une scène qui lui reste en tête plusieurs semaines, jusqu'au jour où il découvre la disparition d'un des protagonistes présents lors d'une dispute dans le RER... Il va décider de mener sa propre enquête. Mais où cela va-t'il le mener? Doit-il se fier aux apparences ou écouter son instinct? C'est ce qu'il va découvrir...

    Le récit est rythmé, on suit Denis dans son enquête, à la recherche d'une vérité qu'il souhaite trouver à tout prix. Les personnages qu'ils rencontrent sont très travaillés, on en apprend beaucoup sur eux et petit à petit, une toile se tisse. On s'attache à certains personnages, on a envie d'en savoir plus sur cette mystérieuse disparition, on veut que ça avance. On passe d'une classe à l'autre, les gens évoluant dans des mondes complètement opposés ; mais finalement, ils ont tous leur place, leur rôle à jouer. Parfois, j'ai trouvé quelques longueurs qui auraient pu être évitées mais pas tant que ça, la lecture est plutôt agréable au final. On part d'un polar, d'une disparition, d'une enquête, et on débouche sur un roman de société, un roman de vie.

    J'ai passé un très bon moment de lecture avec ce polar social. Plusieurs sujets sont abordés, la drogue, l'amour, l'amitié, le futur, l'avenir... Alors on se sent un peu chez nous, on se retrouve, c'est très d'actualité.

    N'hésitez pas à découvrir la plume de cet auteur!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    6 commentaires
  • Putain de vacances!Titre : Putain de vacances! Tome 1

    Auteur : Florence Clerfeuille

    Éditeur : auto-édition

    Date de parution : 15/05/2018

    Format : grand

    Nombre de pages : 235

    Prix : 17.00 €

     Résumé de l'éditeur :

     Peut-on vraiment prendre des vacances quand on a été journaliste d’investigation toute sa vie ? Officiellement, Marc est à la retraite. Avec sa jeune compagne, Manon, journaliste elle aussi, il part pour quelques semaines de vacances, à Saint-Hilaire-du-Borgne, en Vendée. Un village sans histoires, mais agité par la fermeture programmée de la conserverie, plus gros employeur du secteur. Dès le lendemain de leur arrivée, deux hommes sont retrouvés morts dans l’entreprise occupée… et Marc est aux premières loges ! Comment ne pas décider d’enquêter ? Surtout que la version officielle ne convainc personne. Qui a bien pu vouloir la peau de Romain Soulard et Patrick Bossard, deux hommes tellement dissemblables ? Avec l’aide de Charlotte, leur logeuse, Marc et Manon entreprennent de démêler l’écheveau des rivalités locales.

     

     

    Mon avis :

    J'adore ce genre de roman! Tout y est! Le suspense, l'action, l'humour, l'amour, la mort... Bref, tout ce qui fait, pour moi, un bon polar!

    Marc et Manon forment un couple plutôt atypique, leur différence d'âge ne les gène pas (quoi que Marc en parle souvent quand même), et ils ont en commun le goût pour l'information. En effet, ils sont tous les deux journalistes (Marc est à la retraite mais reste un journaliste) et décident de partir se ressourcer dans un petit village de Vendée, au bord de la mer. Mais rien ne se passe comme prévu et leur passion pour rendre justice et connaitre la vérité va les conduire à mener une enquête après la mort de deux hommes dans une conserverie en déclin...

    Ils forment un duo très drôle tous les deux, ils sont également très complémentaires et comprennent facilement certains détails que personne ne voit. Ils ont un bon esprit d'analyse et ensemble, ils vont interroger la population pour découvrir la vérité. Eh oui! On ne se refait pas! Et ils sont convaincus que la conclusion de la police est fausse : ce ne peut être un double suicide, il y a forcément un meurtre. J'ai beaucoup aimé leur façon de parler aux gens, ils arrivent facilement à faire parler les habitants grâce à leur sympathie.

    Même si l'écriture est un peu fragile, l'histoire est tellement bonne et renversante que j'ai adoré! J'ai hâte de découvrir la suite! Eh oui! Parce que l'auteur nous fait languir... Ce n'est que le tome 1 et le suspense reste entier après la lecture de la dernière page du roman. Vite vite!! Je veux la suite!!

    Un petit mot pour parler du titre et de la couverture que j'adore également. Tout est en adéquation avec le roman, tout est parfait et allèche le lecteur. Bravo à l'auteur, l'auto-édition recèle de très bons auteurs qui mériteraient vraiment d'être connus du grand public. Je souhaite longue vie à cette auteur! Et j'attends la suite bien sûr!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique