• Autofiction/témoignage/bio

  • TOI Avril 2016, l'exilTitre : TOI Avril 2016, l'exil

    Auteur : Thierry Carles

    Éditeur : auto-édition

    Date de parution : 30/06/2018

    Format : semi-poche

    Nombre de pages : 128

    Prix : 7.97 €

     Résumé de l'éditeur :

    TOI, un bébé de quatre mois placé dans une famille d'accueil. Aimé et choyé pendant plusieurs années malgré les difficultés liées à de graves troubles du comportement. Puis, à l'approche du dixième anniversaire, une incapacité de la famille d'accueil à gérer l'enfant dont les troubles vont grandissants. L'hôpital psychiatrique, l'école éducative spécialisée et le foyer deviennent ses nouvelles demeures. Une rupture brutale avec les seules personnes ayant un lien affectif avec l'enfant. Une interdiction de le rencontrer, imposée à la famille d'accueil, par les services sociaux : "pour le bien de l'enfant". Ce livre, le récit d'un homme meurtri par la séparation. Une douleur que le temps ne parvient à effacer. Des pensées narrées jour après jour, avec une obsession, revoir l'être aimé. Écrire, un moyen pour continuer de communiquer avec l'enfant. Une issue pour tenter de sortir de la souffrance engendrée par l'absence. Pour avancer, garder espoir et peut être un jour se retrouver.(des photos, dessins et poèmes viennent agrémenter l'ouvrage.)

     

     

    Mon avis : 

    Je pense me trouver devant une auto-fiction, voire un témoignage, si ce n'est pas le cas, je m'en excuse auprès de l'auteur mais c'est comme cela que je l'ai vécu en la lisant.

    L'auteur raconte sa détresse de ne plus avoir le droit de voir un petit garçon (qu'il appelle TOI dans l'histoire) qu'il a élevé avec sa femme (Nounou ou Sylvie, je ne sais pas trop si les deux correspondent) pendant presque 10 ans. En effet, il est famille d'accueil et malgré leur attachement pour lui, sa femme et lui ont dû le laisser à l'hôpital psychiatrique et arrêter l'accueil, l'enfant faisant de plus en plus de crise (on n'en sait pas plus). Depuis, on leur refuse les visites pour revoir l'enfant et garder le contact...

    L'histoire est un peu brouillon, l'auteur parle à cet enfant dont il est très attaché et le lecteur découvre des lettres lui étant adressées, des dessins, des peintures, des mots... Bref, l'auteur nous livre tout, tout ce qu'il essaie de faire pour ne pas perdre le lien, pour rester en contact permanent avec cet enfant dont les services sociaux lui refusent le contact. Alors il essaie de ruser, il jette toutes ses forces dans le combat...

    Tout est mélangé, tout est posé sur les pages sans ordre précis, sans vraiment d'histoire qui se suit. Comme si l'auteur couchait sur le papier au fur et à mesure que sa pensée lui dit les choses. C'est trop confus pour le lecteur qui se perd et qui ne sait plus où il en est. De plus, le lecteur se sent complètement exclu de cette histoire, l'auteur parle de plusieurs personnes, des enfants dont on sait rien (apparemment il les a accueillis un temps), on ne comprend pas qui ils sont et ce qu'ils représentent pour les autres, pour l'auteur comme pour l'enfant.

    Bref, on comprend bien le fond de l’histoire, cette détresse, cette souffrance, ce manque qu'a l'auteur pour cette enfant qu'il ne peut plus voir. D'ailleurs, j'avoue ne pas avoir vraiment compris comment c'était possible mais je ne connais pas vraiment le système des familles d'accueil. Si cette histoire est réelle (je le pense vraiment), je trouve que c'est vraiment injuste et inhumain de faire vivre ça à des enfants comme à des adultes. Par contre, l'auteur ne pense pas au lecteur qui découvre complètement cette histoire et qui se sent perdu, ne comprenant pas tout. Comme si on lisait le journal intime de quelqu'un sans en suivre l'ordre en fait. J'ai aimé le fond mais pas la forme. Un roman tout de même très émouvant qui vient du cœur, un appel à l'aide en quelque sorte.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    L'auteur sur Facebook

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • VivreTitre : Vivre

    Auteur : Elisabeth Revol

    Éditeur : Arthaud

    Date de parution : 16/10/2019

    Format : grand

    Nombre de pages : 232

    Prix : 19.90€

     Résumé de l'éditeur :

    Vaincre, au plein coeur de l'hiver et sans oxygène, le Nanga Parbat, cette montagne tueuse, immense pyramide de gneiss cuirassée de glace qui culmine au Pakistan à 8 125 mètres, c'est l'exploit qu'ont réalisé le 25 janvier 2018 Elisabeth Revol et son compagnon de cordée Tomasz Mackiewicz. Mais l'euphorie de la victoire sera de courte durée. A peine au sommet, l'aventure vire au cauchemar : Tomek est frappé de cécité. Comment dès lors espérer survivre, réchapper de cette " zone de la mort ", où l'oxygène se fait si rare que l'on peine à mettre un pied devant l'autre, où le froid et le vent sont si extrêmes que le gel menace à tout instant ? Dans ce récit captivant, Elisabeth Revol met ses propres mots sur cette tragédie et l'extraordinaire opération de sauvetage dont le monde entier s'est fait l'écho. Elle affronte ses souvenirs, sa terreur, sa douleur immense, le déchirement d'avoir survécu, seule, en un hommage poignant à son ami Tomek.

     

     

    Mon avis :

    C'est lors de la Masse critique Babelio que j'ai souhaité découvrir ce livre. En effet, j'aime bien les témoignages, surtout lorsqu'ils sont tragiques (non non, je ne suis pas une sadique, mais le réel triste et désarmant est un bon bol d'air pour moi).

    Et je ne suis pas déçue! J'ai beaucoup aimé ce témoignage sincère de Élisabeth Revol qui retrace les quelques jours passés en haut du Nanga Parbat, le neuvième plus haut sommet du monde (8 125 mètres), dans la chaîne de l'Himalaya, avec son ami et acolyte Tomasz Mackiewicz. En effet, ces deux derniers décident de monter sur ce sommet et réussir enfin à passer les 8000m, après plusieurs essais sans succès. Cette fois, c'est en hiver et sans oxygène qu'ils montent tous les deux, confiants et heureux de voir que le ciel se dégage. Et puis à quelques mètres du sommet, ils hésitent, ils doutent. Mais ils ne lâchent rien... Pour enfin arriver au sommet! Quel bonheur!! Sauf que... Il faut redescendre maintenant...

    J'ai beaucoup aimé parce que c'est tellement bien écrit que je me suis sentie là-haut sur cette montagne, avec eux, avec Eli et Tom, dans la douleur mais dans l'espoir aussi... Eli raconte leur histoire, leur enfer, mais elle nous décrit aussi très bien la montagne, ce qu'on ressent une fois là-haut, seuls au bout du monde. J'ai vraiment adhéré à ce texte, à ces mots, à cette passion qui malheureusement peut faire mal, une passion destructrice... Malgré le drame, j'ai eu envie d'y monter moi aussi, de vivre ce bonheur qu'elle a si souvent vécu une fois en haut d'un sommet!

    Bref, ce témoignage est sincère, beau, c'est un formidable hommage à son compagnon de cordée, il aurait sans doute adoré ce livre lui aussi, j'en suis sûre. Même si je ne l'ai jamais rencontré, j'ai l'impression de le connaitre au travers des paroles d’Élisabeth qui en parle tellement bien. Un très beau témoignage comme j'aime les lire, un récit que je vous conseille fortement pour découvrir cette passion peu commune : celle des sommets!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    L'auteur sur Babelio

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Pleure pas!Titre : Pleure pas!

    Auteur : L.B.

    Éditeur : Éditions du Saule

    Date de parution : 05/06/2019

    Format : grand

    Nombre de pages : 150

    Prix : 15.90€

     Résumé de l'éditeur :

    Pleure pas ! est un témoignage poignant de L.B. sur son enfance. Elle nous parle avec ses mots de sa vie avec sa mère et son beau-père, de ce qu'il lui fera subir, puis de sa vie à la DDASS. Elle revit avec le lecteur les moments forts, durs, parfois terrifiants et révoltants de son enfance. Elle partage également ces rares instants d'espoirs qui l ont fait tenir et qui lui ont permis de devenir adulte.

     

     

    Mon avis :

    Ce témoignage est très difficile à lire. En effet, l'auteur nous raconte le calvaire de son enfance sous les coups, les privations, la méchanceté, la peur et bien pire... Âmes sensibles, s'abstenir!

    L'auteur n'a pas eu une enfance de rêve. En effet, après avoir perdu son père, elle se retrouve à vivre avec sa mère et son beau-père, un alcoolique qui ne fera rien pour apaiser ses douleurs de petite fille. Et pire même, il entrainera sa mère dans sa descente aux enfers... L'auteur se retrouvera donc à fréquenter la DDASS, où tout n'est pas si formidable. Elle se battra pour grandir et devenir une adulte aujourd'hui.

    Les chapitres sont très courts, ils donnent du rythme à l'histoire mais surtout un côté réel à ce qu'elle raconte. Elle ne va pas dans les détails, elle écrit comme elle pourrait nous conter sa vie à voix haute. Pendant ma lecture, je l'imaginais à une séance des "martyrs anonymes", à se débarrasser de tout ça, à évacuer ses douleurs pendant que d'autres l'écoutaient...

    J'ai bien aimé ce témoignage sincère d'une jeune fille révoltée, haineuse et très en colère contre ses proches mais également contre ceux qui auraient pu l'aider et la sortir de là. C'est vrai que ce n'est pas de la grande littérature, il est possible que ça manque de vocabulaire et de syntaxe, mais moi, j'ai aimé l’authenticité de ces paroles et de cette histoire. Le titre, quant à lui, est très révélateur, il est parfait pour ce témoignage!

    J'ai vraiment du mal à comprendre comment on peut en arriver là. Elle était pourtant scolarisée, les médecins et gendarmes venaient régulièrement chez elle! Pourquoi personne n'a rien signalé? Pourquoi ne pas lui venir en aide? Je comprends parfaitement sa réaction et sa façon de se protéger!

    Bravo à l'auteur pour son courage et pour ce qu'elle est devenue aujourd'hui. Une belle leçon au final!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Achetez ce livre sur le site de la maison d'édition!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Ressuscité du CoeurTitre : Ressuscité du Cœur

    Auteur : Philippe Gerault

    Éditeur : auto-édition

    Date de parution : 27/05/2019

    Format : grand

    Nombre de pages : 120

    Prix : 12.90 €

     Résumé de l'éditeur :

    Un samedi matin de novembre 2015. Jogging hebdomadaire : je ressens une fatigue anormale, un essoufflement puis une douleur au thorax, pas intense, plutôt une gêne comme si j'avais quelque chose dans la poitrine. Direction les urgences d'Alençon : à peine le temps de décrire la situation que je suis allongé : c'est parti pour 3 semaines sans poser le pied. Début d'un parcours de services, d'examens, d'un baptême d'hélico vers le CHU de Caen pour une coronographie et une aventure imprévue pleine d'anxiété, de douleurs, de doutes mais aussi ponctuée de jolies rencontres de patients et soignants, de situations insolites, de solidarité et d'entraide avec les collègues de mésaventure. Le verdict est tombé comme un couperet : l'état de mes coronaires nécessite une opération : pose de pontages coronariens. Cet ouvrage est le récit de cette aventure, écrit sur un cahier à spirale dans les lits des soins intensifs, de la réanimation, de chirurgie abdominale puis le centre de rééducation de Criqueboeuf. De ma réflexion ponctuée d'angoisse, à la gestion de la douleur puis la rééducation physique et le lent retour à la vie normale. Introspection sur mon passé, avec des drames de jeunesse mais également sur l'avenir et les changements de mode de vie mais surtout de sens de la vie. Renaissance vers une vie nouvelle, un renouveau et un retour vers des passions longtemps mises en sommeil et étonnamment ressuscitées par un double pontage coronarien.

     

     

    Mon avis :

    J'ai beaucoup aimé ce témoignage véritable et sincère. On sent qu'il vient du cœur (ça tombe bien, c'est le sujet!) et que l'auteur l'a écrit en première intention, pour lui. En effet, il y raconte son parcours (bref mais intense) du jour où son cœur l'a littéralement lâché (on peut le dire ainsi je pense) jusqu'à la résurrection, la guérison. Un parcours difficile et très éprouvant, pour lui comme pour ceux qui l'entourent.

    Grâce à un témoignage vivant, le lecteur se sent proche de l'auteur, du patient. Il nous fait vivre tous les moments qu'il a vécu pendant quelques mois. Il évoque régulièrement le corps médical en donnant un avis très positif sur celui-ci. Ça fait beaucoup de bien de lire tout cela, surtout avec le contexte actuel que l'on connait concernant les hôpitaux et la médecine en général. Il y a de bons médecins qui prennent le temps d'expliquer, des infirmières gentilles et aux petits soins pour leurs patients, du personnel plein d'empathie et qui aime son métier. Et ça, c'est très important de le souligner car nous avons plutôt tendance à en parler de façon négative.

    Ce témoignage est écrit de façon très simple, on voit bien que l'auteur n'est pas un "pro" de la littérature mais il a essayé de transmettre son expérience avec ses propres mots, sa propre façon d'écrire. Et ça donne un coté bien plus "abordable", bien plus proche de lui. Ça m'a plu, beaucoup. On se sent plus proche de lui, on se rend bien compte que ça pourrait nous arriver à nous aussi et finalement, les mots employés par Philippe Gerault sont les mots de la vérité, ils ne sont pas travaillés pour donner un texte plus élaboré. Bravo à lui d'avoir osé!

    Un grand merci à cet auteur qui m'a beaucoup plu dans ce récit. J'ai même eu l'impression de le connaitre un peu, je me suis sentie vraiment proche de lui à certains moments. Une épreuve difficile mais un combat juste et tellement courageux! Un grand bravo à lui et ses proches, un grand merci pour avoir partagé son expérience! Et surtout, beaucoup de courage pour la suite!

    Un témoignage à découvrir!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    L'auteur sur Facebook

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Ma résilience - Mes combats contre la maladieTitre : Ma résilience - Mes combats contre la maladie

    Auteur : Alice Gros

    Éditeur : auto-édition

    Date de parution : 07/01/2020

    Format : grand

    Nombre de pages : 92

    Prix : 11.90 €

     Résumé de l'éditeur :

    Je m'appelle Alice, j'ai 31 ans. Ma résilience est mon témoignage sur le cancer que j'ai eu à l'adolescence (point de vue du malade) et sur le cancer de ma grand-mère (point de vue d'accompagnant). Je l'écris pour moi mais aussi pour tous ceux qui passent par-là et pour véhiculer le message que ces deux épreuves distinctes ne m'empêcheront jamais d'avancer ni d'être heureuse dans ma vie. J'ai choisi d'aborder différents thèmes sous forme de chapitre, de décrire mon ressenti, de décrire ce que j'ai appris à travers ces combats, et de décrire l'adulte que je suis devenue avec mes cicatrices d'enfant. Une image du concept de la résilience est un vase brisé mais recollé avec de l'or pour le rendre encore plus solide ; alors je vous présente ici la mienne en couverture.

     

     

    Mon avis :

    Je trouve les témoignages sur les maladies très instructifs. Surtout quand c'est le malade lui-même qui en parle et qui explique ce qu'il a ressenti, ce qu'il a vécu et comment il vit aujourd'hui, qu'il ait guérit ou pas encore...

    Ici, Alice a alors 13 ans lorsqu'elle apprend qu'elle est touchée par une leucémie. Une bombe qui atterrit comme ça, tout à coup, sans prévenir. Alors à cet age, on ne comprend pas tout mais on subit... On subit tellement de choses qu'on finit par se rendre compte de la gravité de la maladie qui nous touche. L'auteur a décidé d'écrire ce récit longtemps après avoir vécu tout ça (même si ce n'est jamais vraiment fini finalement), grâce à ses notes, ses souvenirs, ceux de ses parents et de tout son entourage. Elle ne demande aucune compassion (même si on en a forcément), elle souhaite juste montrer qu'on peut s’en sortir, que le combat est long et douloureux mais qu'il ne faut pas perdre espoir, jamais. C'est un véritable message d'amour et de persévérance.

    C'est un beau témoignage, très émouvant, même si j'avoue que je trouve qu'il manque de détails, mais c'est sans doute voulu de l'auteur. Le lecteur n'a pas besoin de connaitre tous les détails, mais moi, je suis curieuse et j'aime connaitre les soins, comment ils se passent exactement, ce qu'on ressent vraiment. J'ai trouvé ce témoignage léger, comme si l'auteur n'osait pas trop parler d'elle de peur d'ennuyer... Ou bien pour garder ça pour elle. Mais c'est légitime et je ne lui en veux pas, elle a écrit son livre pour qu'on la lise et qu'on comprenne ce qu'elle a vécu toutes ces années, non pas pour la plaindre ou faire de ce témoignage un récit de détails de soins.

    J'aime beaucoup les lettres et mots de ses proches, c'est vrai, émouvant et plein de sincérité. Bon courage pour la suite!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    L'auteur sur facebook

    Achetez ce livre sur Librinova!

    Partager via Gmail

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique