• Autofiction/témoignage/bio

  • Avant j'avais des principes maintenant je suis PAPATitre : Avant j'avais des principes maintenant je suis PAPA

    Auteur : Pierre-Etienne Bram

    Éditeur : auto-édition

    Date de parution : 05/03/2020

    Format : grand

    Nombre de pages : 198

    Prix : 12.00 €

     Résumé de l'éditeur :

    7 mars 2018. 01h52. Les yeux embués par l'émotion, j'ai coupé le cordon ombilical. J'étais alors persuadé que, comme tous mes potes qui avaient déjà vécu ça, devenir père serait facile. Mais hypersensible, sans expérience et peu documenté sur le sujet, j'ai rapidement compris qu'être parent ça ne s'improvisait pas. De l'accouchement aux premiers pas de bébé, vous pourrez lire le quotidien d'un homme bourré de principes qu'il m'a rapidement fallu mettre de côté face à cette nouvelle vie. Je vous raconte tout ce qu'on ne m'avait pas dit (au niveau de l'allaitement, des pleurs ou des conflits générationnels) mais que j'aurais eu besoin de savoir. Un livre qui s'adresse aux futurs parents et à toutes celles et ceux qui comme nous, ont bien galéré.

     

     

    Mon avis :

    J'ai passé un super moment en compagnie de ce papa qui apprend jour après jour ce qu'est véritablement la vie d'un parent. L'auteur nous dit tout, il ne cache rien, il dévoile ses forces et ses faiblesses en nous témoignant son histoire. C'est drôle, tendre, sincère et on se retrouve assez souvent dans les scènes qu'il nous décrit, on se souvient nous aussi que nous sommes passés par là.

    Eh oui, être parent ce n'est pas tous les jours facile! Et l'auteur va en faire l'expérience en 2018 en devenant papa d'un magnifique petit garçon (c'est lui qui le dit!). Alors oui, les copains, la famille, l'entourage plus ou moins proche nous parle de tout pendant la grossesse, ils nous font peur, ils nous font douter, ils nous donnent encore plus envie, ils nous impatientent, ils nous conseillent... Bref, ils font tout pour nous préparer, en tant que futurs parents, à être fin prêts pour le grand jour. Mais finalement, ils ne nous disent pas tout! Et si ils nous avaient dit, on n'aurait peut-être pas... Quoi que! On ne sait pas... Parce que finalement, être parent c'est difficile parfois, être parent c'est fatigant, être parent c'est tout un art et ça ne s'apprend pas, ça vient sur le tas, mais être parent c'est tellement génial aussi!

    J'ai adoré ce papa bourré de principes (comme nous tous en fait), qui petit à petit s'assoit dessus parce que non, c'est pas possible, on peut pas toujours faire comme on aurait voulu! C'est vrai ça, on aimerait tous avoir un enfant sage, qui écoute tout ce qu'on lui dit, qui ne pleure jamais, qui mange bien, qui grossit bien, qui sourit tout le temps... Bref, l'enfant parfait! Mais non, ça ne marche pas comme ça. Alors l'auteur nous délivre tout, ses craintes, ses angoisses profondes, ses chagrins, ses changements d'habitude... J'ai passé un super moment, j'ai sourit souvent en me retrouvant dans certaines situations, j'ai même versé quelques larmes à certains moments parce que je me souvenais que moi aussi...

    Un très beau et bon témoignage super bien écrit et vraiment agréable à découvrir. Pour les futures parents, pour les déjà parents, parce qu'on en apprend tous les jours, parce qu'on aime se souvenir...

    Achetez ce livre sur Amazon.fr! 

    L'auteur sur Facebook

    L'auteur sur babelio

    Le site de l'auteur

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Corps à coeurTitre : Corps à coeurCorps à coeur

    Auteur : Karine P. Bhouri

    Éditeur : auto-édition

    Date de parution : 29/06/2020

    Format : grand

    Nombre de pages : 163

    Prix : 12.00 €

     Résumé de l'éditeur :

    Il s'agit de mon histoire. Notre histoire. Une maternité bouleversée par un parcours PMA puis par l'arrivée d'un enfant souffrant de RGO pathologique sévère dès la naissance. Le récit d'une maman qui tente de raconter la douleur de son enfant. Un extrait d'émotions, une confession authentique, pour dépasser cette overdose de souffrances psychologiques et physiques. Et faire de cette sensibilité ma force. Il s'agit d'un témoignage d'amour à mon fils pour qu'il ait une trace plus tard de l'univers dans lequel nous vivons : cette planète reflux dont personne ne sort indemne. Il s'agit aussi je l'espère de mots de soutien pour d'autres parents qui vivent cet enfer, et peut-être faire mieux connaître cette pathologie à ceux qui ne la vivent pas et ne plus souffrir de leurs incompréhensions. Je n'ai pas de prétention, il ne s'agit pas d'un "mode d'emploi"...juste le témoignage d'une maman face à la souffrance de son enfant. "Dans le chaos, une fusion maman-bébé intense (...), des espaces-temps privilégiés d'une maman qui porte sur son cœur son enfant.

     

     

    Mon avis : 

    J'ai adoré ce témoignage!! Il est magnifiquement bien écrit, il est émouvant mais à la fois pas trop, l'auteur ne souhaite pas se faire plaindre ou autre, elle a juste éprouvé le besoin d'écrire tout ce qu'elle a ressenti, tout ce qu'elle a vécu pendant des années, alors que son fils souffrait le martyr et elle aussi pour le coup. Je pense que ce témoignage est un exutoire pour elle comme pour son fils, un beau témoignage d'amour d'une mère pour son enfant.

    Je ne sais pas si j'aurais pu endurer tout ce qu'a éprouvé cette maman mais je lui tire mon chapeau. Ce qui est sûr, c'est que son fils a la meilleure maman du monde! Et il a une chance énorme de vivre dans une famille aussi bien soudée.

    Pour Karine et son mari, la vie n'a pas toujours été simple. Une grossesse désirée qui ne vient pas, de la culpabilité, de la tristesse, du désarroi. Il a fallu recourir à la PMA, ce qui est déjà très éprouvant, mais en plus, ça n'a pas marché tout de suite. Mais voilà, le miracle arrive et un magnifique bébé est mis au monde. Mais Karine voit très vite qu'Adam a un soucis, ce dernier se nourrit mal, les débuts sont difficiles. Mais Karine ne lâche rien, elle souhaite l’allaiter afin de lui donner le meilleur d'elle-même. Malheureusement, ce n'est que le début de nombre d'années difficiles, Adam est diagnostiqué RGO sévère (après de nombreuses visites chez le médecin et de nombreux tests!). Karine ne vivra dès lors, que pour son fils...

    Quel émouvant témoignage! Je le redis mais je lisais ce témoignage avec les tripes serrées, les larmes pas loin de couler. Je me suis même sentie être Karine à un moment tellement c'était intense. Jamais je n'aurais pensé qu'un RGO soit si difficile à vivre, jamais. Et pourtant, j'en ai vécu quelques uns dans mon métier d'assistante maternelle. Mais jamais aussi fort! Je me souviens d'un petit que j'accueillais qui recrachait beaucoup, qui pleurait souvent, qui n'était jamais très bien dans son corps, jamais tranquille. Mais même si ça a été dur, je n'ai jamais vécu la moitié de ce que Karine, l'auteure, a enduré. Un grand bravo à elle, elle mérite le diplôme de la maman la plus dévouée à son enfant car pour moi, elle a prouvé qu'elle était une super maman! Quelle vie elle a vécu! Bravo également à son mari et ses autres enfants pour avoir "supporté" tout ça! Chapeau!

    Je conseille à tous les lecteurs de découvrir ce témoignage qui nous montre bien comme notre vie n'est finalement pas si compliquée à côté de celle que Karine a vécu. Finalement, nos petits maux et bobos ne sont rien à côté de ça... Je suis admirative, autant par le parcours de cette maman et de ce petit garçon mais également par la façon dont elle a su retranscrire leur histoire! C'est vraiment bien écrit, parfait!

    Le titre et la couverture sont également parfaits. Bref, je n'ai rien à redire sur ce roman qui pour moi est une magnifique découverte qui restera longtemps dans mon esprit! N'hésitez plus, courrez vous le procurer, il en vaut vraiment la peine!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!
    L'auteur sur Facebook

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Moi, Sonia aide-soignanteTitre : Moi, Sonia aide-soignante

    Auteur : Sonia Duré de Goubet

    Éditeur : auto-édition

    Date de parution : 25/04/2020

    Format : grand

    Nombre de pages : 200

    Prix : 12.66 €

     Résumé de l'éditeur :

    Sonia, un petit bout de femme sud-américaine, arrive en France en 2005.Elle lutte au quotidien pour s'intégrer à ce nouveau pays, apprend sa langue et ses coutumes. Tout est si différent de son Paraguay bien-aimé. Elle travaille, étudie, devient aide à domicile puis auxiliaire de vie, et à force de courage et ténacité, elle passe son diplôme d'aide-soignante. Puis, le cancer apparaitra sur sa route avec le calvaire de la radiothérapie et de la chimiothérapie.Loin de se décourager, sa détermination la poussera vers la guérison, et avec sa bonne humeur, sa sympathie exotique, elle retourne au travail aider les personnes dans le besoin. Elle s'y battra avec la même force contre les injustices et les absurdités du système. Elle n'hésitera pas à faire front à ses supérieurs pour se faire respecter et faire respecter ceux qui souffrent. Au-delà de son diplôme, c'est ce cœur rempli de soleil et d'amour qui fait de Sonia une véritable aide-soignante.

     

     

    Mon avis :

    J'ai vraiment pris du plaisir à lire ce témoignage.

    Sonia, une jeune paraguayenne, débarque en France avec son mari et leurs enfants. Elle ne parle pas trop la langue mais la comprend et elle n'a aucun diplôme reconnu en France. Il va leur falloir trouver un emploi rapidement pour subvenir aux besoins de la famille. Son mari travaille de nuit dans un hôtel et elle découvre le métier d'aide à domicile, où elle rencontre tout un tas de gens différents. Elle est volontaire, motivée et soucieuse du bien-être de chacun de ses patients.

    Elle nous raconte ici certaines des histoires, drôles et moins drôles, qu'elle a pu vivre au quotidien et dont elle a gardé un souvenir impérissable. C'est touchant et en même temps, ça fait rager de lire certains faits. En effet, la France est un pays super développé et plutôt accueillant vu par les pays étrangers, mais elle va vite se rendre compte que ce n'est pas si simple et si rose comme elle le pensait. L'administration française est parfois bien compliquée! Et Sonia a pu découvrir un monde du travail pas toujours facile dans ce si beau pays.

    Sonia est une battante, j'ai adoré cette femme! Une vraie professionnelle qui ne se laisse pas faire, qui se bat pour ses droits et pour être enfin reconnue comme une femme française, vivant et travaillant en France. Son combat est beau, magnifique et je la respecte pour ça. Elle est parfaite dans le rôle qu'elle s'est trouvée et elle nous montre bien comme elle est à sa place, auprès de ceux qui en ont besoin. Comme j'aimerais tomber sur elle au détour d'un soin! Je suis sûre qu'elle redonne le sourire et l'espoir à tous ceux qu'elle rencontre.

    Le livre a sans doute été corrigé, mais sincèrement, je suis agréablement surprise de voir à quel point l'auteur maitrise notre langue. Ses mots sont justes, bien écrits et son roman est parfait pour moi! L'écriture est simple mais ses phrases sont bien construites et agréables à lire. Son histoire est intéressante, elle nous raconte son quotidien, sa vie, ses combats, et je ne me suis jamais ennuyée. Elle m'a permis d'ouvrir les yeux sur certains comportements aussi.

    Un grand bravo à elle pour sa combativité, et même si je suis certaine que son livre ne va pas plaire à tout le monde (ceux dont elle ne dit pas que du bien!), elle saura trouver sa place dans notre société et dans un monde professionnel où elle a déjà une place à part entière.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr! 

    L'auteur sur Facebook

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • TOI Avril 2016, l'exilTitre : TOI Avril 2016, l'exil

    Auteur : Thierry Carles

    Éditeur : auto-édition

    Date de parution : 30/06/2018

    Format : semi-poche

    Nombre de pages : 128

    Prix : 7.97 €

     Résumé de l'éditeur :

    TOI, un bébé de quatre mois placé dans une famille d'accueil. Aimé et choyé pendant plusieurs années malgré les difficultés liées à de graves troubles du comportement. Puis, à l'approche du dixième anniversaire, une incapacité de la famille d'accueil à gérer l'enfant dont les troubles vont grandissants. L'hôpital psychiatrique, l'école éducative spécialisée et le foyer deviennent ses nouvelles demeures. Une rupture brutale avec les seules personnes ayant un lien affectif avec l'enfant. Une interdiction de le rencontrer, imposée à la famille d'accueil, par les services sociaux : "pour le bien de l'enfant". Ce livre, le récit d'un homme meurtri par la séparation. Une douleur que le temps ne parvient à effacer. Des pensées narrées jour après jour, avec une obsession, revoir l'être aimé. Écrire, un moyen pour continuer de communiquer avec l'enfant. Une issue pour tenter de sortir de la souffrance engendrée par l'absence. Pour avancer, garder espoir et peut être un jour se retrouver.(des photos, dessins et poèmes viennent agrémenter l'ouvrage.)

     

     

    Mon avis : 

    Je pense me trouver devant une auto-fiction, voire un témoignage, si ce n'est pas le cas, je m'en excuse auprès de l'auteur mais c'est comme cela que je l'ai vécu en la lisant.

    L'auteur raconte sa détresse de ne plus avoir le droit de voir un petit garçon (qu'il appelle TOI dans l'histoire) qu'il a élevé avec sa femme (Nounou ou Sylvie, je ne sais pas trop si les deux correspondent) pendant presque 10 ans. En effet, il est famille d'accueil et malgré leur attachement pour lui, sa femme et lui ont dû le laisser à l'hôpital psychiatrique et arrêter l'accueil, l'enfant faisant de plus en plus de crise (on n'en sait pas plus). Depuis, on leur refuse les visites pour revoir l'enfant et garder le contact...

    L'histoire est un peu brouillon, l'auteur parle à cet enfant dont il est très attaché et le lecteur découvre des lettres lui étant adressées, des dessins, des peintures, des mots... Bref, l'auteur nous livre tout, tout ce qu'il essaie de faire pour ne pas perdre le lien, pour rester en contact permanent avec cet enfant dont les services sociaux lui refusent le contact. Alors il essaie de ruser, il jette toutes ses forces dans le combat...

    Tout est mélangé, tout est posé sur les pages sans ordre précis, sans vraiment d'histoire qui se suit. Comme si l'auteur couchait sur le papier au fur et à mesure que sa pensée lui dit les choses. C'est trop confus pour le lecteur qui se perd et qui ne sait plus où il en est. De plus, le lecteur se sent complètement exclu de cette histoire, l'auteur parle de plusieurs personnes, des enfants dont on sait rien (apparemment il les a accueillis un temps), on ne comprend pas qui ils sont et ce qu'ils représentent pour les autres, pour l'auteur comme pour l'enfant.

    Bref, on comprend bien le fond de l’histoire, cette détresse, cette souffrance, ce manque qu'a l'auteur pour cette enfant qu'il ne peut plus voir. D'ailleurs, j'avoue ne pas avoir vraiment compris comment c'était possible mais je ne connais pas vraiment le système des familles d'accueil. Si cette histoire est réelle (je le pense vraiment), je trouve que c'est vraiment injuste et inhumain de faire vivre ça à des enfants comme à des adultes. Par contre, l'auteur ne pense pas au lecteur qui découvre complètement cette histoire et qui se sent perdu, ne comprenant pas tout. Comme si on lisait le journal intime de quelqu'un sans en suivre l'ordre en fait. J'ai aimé le fond mais pas la forme. Un roman tout de même très émouvant qui vient du cœur, un appel à l'aide en quelque sorte.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    L'auteur sur Facebook

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • VivreTitre : Vivre

    Auteur : Elisabeth Revol

    Éditeur : Arthaud

    Date de parution : 16/10/2019

    Format : grand

    Nombre de pages : 232

    Prix : 19.90€

     Résumé de l'éditeur :

    Vaincre, au plein coeur de l'hiver et sans oxygène, le Nanga Parbat, cette montagne tueuse, immense pyramide de gneiss cuirassée de glace qui culmine au Pakistan à 8 125 mètres, c'est l'exploit qu'ont réalisé le 25 janvier 2018 Elisabeth Revol et son compagnon de cordée Tomasz Mackiewicz. Mais l'euphorie de la victoire sera de courte durée. A peine au sommet, l'aventure vire au cauchemar : Tomek est frappé de cécité. Comment dès lors espérer survivre, réchapper de cette " zone de la mort ", où l'oxygène se fait si rare que l'on peine à mettre un pied devant l'autre, où le froid et le vent sont si extrêmes que le gel menace à tout instant ? Dans ce récit captivant, Elisabeth Revol met ses propres mots sur cette tragédie et l'extraordinaire opération de sauvetage dont le monde entier s'est fait l'écho. Elle affronte ses souvenirs, sa terreur, sa douleur immense, le déchirement d'avoir survécu, seule, en un hommage poignant à son ami Tomek.

     

     

    Mon avis :

    C'est lors de la Masse critique Babelio que j'ai souhaité découvrir ce livre. En effet, j'aime bien les témoignages, surtout lorsqu'ils sont tragiques (non non, je ne suis pas une sadique, mais le réel triste et désarmant est un bon bol d'air pour moi).

    Et je ne suis pas déçue! J'ai beaucoup aimé ce témoignage sincère de Élisabeth Revol qui retrace les quelques jours passés en haut du Nanga Parbat, le neuvième plus haut sommet du monde (8 125 mètres), dans la chaîne de l'Himalaya, avec son ami et acolyte Tomasz Mackiewicz. En effet, ces deux derniers décident de monter sur ce sommet et réussir enfin à passer les 8000m, après plusieurs essais sans succès. Cette fois, c'est en hiver et sans oxygène qu'ils montent tous les deux, confiants et heureux de voir que le ciel se dégage. Et puis à quelques mètres du sommet, ils hésitent, ils doutent. Mais ils ne lâchent rien... Pour enfin arriver au sommet! Quel bonheur!! Sauf que... Il faut redescendre maintenant...

    J'ai beaucoup aimé parce que c'est tellement bien écrit que je me suis sentie là-haut sur cette montagne, avec eux, avec Eli et Tom, dans la douleur mais dans l'espoir aussi... Eli raconte leur histoire, leur enfer, mais elle nous décrit aussi très bien la montagne, ce qu'on ressent une fois là-haut, seuls au bout du monde. J'ai vraiment adhéré à ce texte, à ces mots, à cette passion qui malheureusement peut faire mal, une passion destructrice... Malgré le drame, j'ai eu envie d'y monter moi aussi, de vivre ce bonheur qu'elle a si souvent vécu une fois en haut d'un sommet!

    Bref, ce témoignage est sincère, beau, c'est un formidable hommage à son compagnon de cordée, il aurait sans doute adoré ce livre lui aussi, j'en suis sûre. Même si je ne l'ai jamais rencontré, j'ai l'impression de le connaitre au travers des paroles d’Élisabeth qui en parle tellement bien. Un très beau témoignage comme j'aime les lire, un récit que je vous conseille fortement pour découvrir cette passion peu commune : celle des sommets!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    L'auteur sur Babelio

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique