• Autofiction/témoignage/bio

  • Auteur : Virginie Vanos

    Éditeur : Edilivre

    Date de parution : 21/02/2013

    Format : grand

    Nombre de pages : 226

    Prix : 22.50 €

     

    Résumé de l'éditeur :

     De septembre 2000 à mai 2002, Virginie Vanos a été violentée. Battue, torturée, humiliée... Mais aujourd'hui, pour rien au monde, elle ne veut rester confinée dans son statut de victime, c'est pour cela que elle a choisi de témoigner... avec ironie et un maximum d'humour... noir.

     

     

    Mon avis :

    Quel témoignage difficile à lire! Mais comment peut-on en arriver à cet extrême sans réagir! Je sais, c'est facile à dire quand on est bien dans sa petite vie tranquille, qu'on ne sait pas comment ça se passe en réalité! Mais on a du mal à comprendre comment c'est possible!

    Virginie, l'auteur, était jeune, insouciante et surtout, très amoureuse de Reza, un jeune homme apparemment très gentil. Mais petit à petit, l'ambiance au sein du couple est devenue étouffante et le calvaire a commencé. Reza est devenu méchant (même si je pense qu'il l'a été dès le début finalement), il  a pris sa copine pour sa chose, sa boniche. Et cette dernière n'a pas réagit... Les insultent fusaient, les moqueries, les méchancetés ont vite fait partie du quotidien du couple, en plus de la drogue que Reza avait sans cesse dans les veines. Petit à petit, Virginie s'est éteinte, elle a maigri, elle est restée enfermée, elle s'est éloignée de tout le monde, elle a tout perdu. La drogue que Reza prenait l'a enfermée dans une spirale infernale...

    Et pourtant elle a lutté, elle ne voulait pas être cette chose si fragile sous la coupe d'un mari violent. Mais c'est tellement dur de sortir de cette emprise! Elle nous raconte tout, son calvaire, sa force, son mental pour s'en sortir, sa volonté de vaincre contre ce monstre sans pitié. Heureusement, son frère était présent et a su l'accompagner dans cette douloureuse épreuve. Ce que j'aime dans ce témoignage, c'est la façon dont l'auteur nous raconte tout ça. Elle a su faire de cette épreuve difficile un moment d'humour noir, une parenthèse dont il faut se souvenir mais ne plus appréhender. J'aime cette distance qu'elle a su mettre entre ce qui lui est arrivé et le comment elle le raconte.

    J'ai beaucoup aimé lire ce témoignage, même si c'est vraiment dur à lire. Comme je le disais au début, j'ai du mal à comprendre comment on peut en arriver là. Mais ça arrive à tellement de femmes que finalement, je me dis qu'une fois prise dans l'engrenage on ne peut rien faire. Bravo à Virginie pour son courage et sa ténacité! Bravo à elle pour tout ce qu'elle a vécu et ce qu'elle va vivre à présent. Je lui souhaite vraiment de se reconstruire, peut-être grâce à ce livre justement!?

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Achetez ce livre sur Bookwitty!

    Partager via Gmail

    9 commentaires
  • Auteur : Colette Brull-Ulmann (avec Jean-Christophe Portes)

    Éditeur : City

    Date de parution : 15/11/2017

    Format : grand

    Nombre de pages : 254

    Prix : 17.90 €

     

    Résumé de l'éditeur :

    En 1942, Colette a 22 ans et elle est étudiante en médecine à l’hôpital Rothschild de Paris. En fait d'hôpital, c'est plutôt l'antichambre de l'enfer puisque les Juifs qui passent par cet établissement sont ensuite envoyés dans les camps de la mort.

    Face à l’atrocité de la situation, Colette intègre un réseau d’évasion qui permet aux enfants de l'hôpital d’échapper à la déportation. Car, si personne ne sait vraiment ce qui les attend, on connaît l’horreur du transport, entassés pendant des jours dans des wagons sans eau et sans vivres.

    Pour sauver ces enfants, le réseau truque les registres ou déclare décédés des nourrissons que l'on fait sortir en passant par la morgue... Malgré les soupçons des Nazis et plusieurs arrestations, des centaines d'enfants sont ainsi sauvés. Dernier membre vivant de ce réseau, Colette témoigne dans ce document bouleversant et essentiel.

    L’histoire de l’extraordinaire réseau d’évasion d’enfants Juifs à Paris.

     

     

    Mon avis :

    En attendant la suite des aventures de Victor Dauterive du même auteur (L'affaire de l'homme à l'escarpin et L'affaire des corps sans tête), je me suis plongée dans un roman encore historique mais cette fois-ci, l'auteur nous fait part du témoignage de la dernière survivante du réseau qui a sauvé des tas d'enfants juifs lors de la seconde guerre mondiale. En effet, Jean-Christophe Portes s'est servi de sa rencontre avec Colette, cette jeune femme d'aujourd'hui 97 ans, pour retracer son parcours en tant que médecin juive et grande participante au réseau d'évasion des enfants juifs.

    C'est un magnifique témoignage! Je ne sais pas comment elle fait pour se souvenir de tout ça, je pense qu'elle a vécu des choses tellement terribles que ça ne s'oublie pas. Colette relate les faits d'une belle manière, sans vraiment se plaindre. Finalement, on a l’impression de se retrouver devant un reportage sur la déportation des juifs. Et même si on en sait déjà beaucoup grâce aux documentaires, aux cours d'histoire et à tout ce qu'on entend, ce témoignage est vraiment une belle leçon de vie qui nous explique comment ça se passait au cœur du réseau.

    Ce genre de témoignage est important parce qu'il vient du centre des évènements. Colette a vécu tout ça, elle nous raconte avec ses mots, avec ses souvenirs, ses impressions. Cette femme courageuse et combattante n'a pas hésité à mettre sa vie en danger pour sauver celle de millions d'autres, celle des juifs dont elle faisait partie elle aussi, et tout ça à seulement 22 ans.

    Ce témoignage est émouvant, ce témoignage est un vrai hymne au courage, tout ceci aidé d'une belle plume qu'est celle de Jean-Christophe Portes. Ce roman devrait être lu par tous, et surtout par les collégiens et lycéens, il leur permettrait surement de comprendre bien mieux ce qu'il se passait à l'époque d'Hitler. Bravo aux deux auteurs pour ce bouleversant récit!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Achetez ce livre sur Bookwitty!

    Partager via Gmail

    6 commentaires
  • Auteur : Guy Delisle

    Éditeur : Dargaud

    Date de parution : 16/09/2016

    Format : grand (petite BD)

    Nombre de pages : 428

    Prix : 27.50 €

     

    Résumé de l'éditeur :

     En 1997, alors qu'il est responsable d'une ONG médicale dans le Caucase, Christophe André a vu sa vie basculer du jour au lendemain après avoir été enlevé en pleine nuit et emmené, cagoule sur la tête, vers une destination inconnue. Guy Delisle l'a rencontré des années plus tard et a recueilli le récit de sa captivité – un enfer qui a duré 111 jours. Que peut-il se passer dans la tête d'un otage lorsque tout espoir de libération semble évanoui ? Un ouvrage déchirant, par l'auteur de "Pyongyang", de "Shenzhen", de "Chroniques birmanes" et de "Chroniques de Jérusalem".

     

     

    Mon avis :

    Je ne suis pas une grande lectrice de BD, ce n'est pas un support qui m'attire, je préfère me plonger dans un roman quel qu’il soit. Mais quand celle-ci est apparue à la médiathèque, je me suis promise de la lire. Sa couverture, son côté "pavé" et son titre m'ont attirés de suite. Et voilà, c'est chose faite, je l'ai découverte en une après-midi. Et je dois dire que l'histoire est vraiment intéressante, malgré ce qu'elle raconte : la captivité d'un humanitaire. En effet, Anthony est kidnappé alors qu'il fait de l'humanitaire depuis 3 mois dans le Caucase. Il ne comprend pas du tout ce qui lui arrive et n'a aucun contact avec l'extérieur. Ses journées se déroulent au rythme des repas et de sa toilette. Parfois, un évènement lui fait espérer que tout va s'arrêter mais non...

    Alors oui, au premier abord, cette BD n'est pas attirante car suivre l'enfermement d'un homme à qui rien n'arrive pendant plusieurs semaines n'a rien de très rythmé. Et pourtant, on se soude avec lui, on fait corps avec lui et on a même l'impression d'être enfermé en sa compagnie. Il ne pense qu'à une chose : compter les jours qui se déroulent pour ne jamais perdre la notion du temps. Il pense à sa famille, à ce qu'il peut bien se passer en France, il se demande si on le cherche ou bien si on l'a abandonné. Et puis parfois, il pense également à s'enfuir... Mais à chaque fois qu'il a une idée, il se rend compte que c'est trop risqué. Alors les jours passent et il reste enfermé...

    J'ai beaucoup aimé cette BD. Cette histoire est vraie et l'auteur nous la raconte de bien belle manière. Je ne sais pas si un roman aurait été judicieux, alors bravo à l'auteur pour sa très belle idée. Pas de couleurs dans les illustrations, tout reste sobre et c'est parfait! Très bon moment que je conseille à tous, aux amateurs de BD comme aux réfractaires comme moi.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Achetez ce livre sur Bookwitty!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Auteur : Claire Garcia-Deloffe

    Éditeur : Persée

    Date de parution : 22/11/2017

    Format : grand

    Nombre de pages : 100

    Prix : 16.20 €

     

    Résumé de l'éditeur :

    L’épreuve fut difficile (Oh combien !), mais je l’ai surmontée… enfin presque, pas sans encombre, évidemment… 

    Je vais vous raconter mon AVC (avant, pendant, après) et le bouleversement, le tsunami qu’il a provoqué dans ma vie, dans nos vies. La famille, les amis et les collègues m’ont aidée… mais, vous le verrez, c’est à mon bébé que je dois la vie… Une formidable histoire d’amour est née entre ma fille et moi. 

    Tout ce que je n’ai pas pu dire, ou écrire… sur les relations avec mon mari, sur l’amour mystérieux, méconnu, presque idéal… je le confesse, ici. 

    Comment vous donner envie d’aller plus avant dans mon récit sans vous conter la toute fin de l’histoire ? Mais mon histoire est sans fin puisque mon existence n’est pas achevée ! Cependant, j’en ai tiré tant de leçons que je voudrais partager avec vous. 

    Est-il possible que l’AVC soit le générateur imprévisible de ce modeste hymne à la vie ? 

    Que ferions-nous sans espoir ? On peut considérer ce qui m’est arrivé comme la source inépuisable d’une magnifique aventure. Si vous saviez combien j’ai envie de vivre, de pouvoir faire ce que je n’ai pas pu entreprendre auparavant ! J’ai croqué, je croque encore, et je croquerai toujours la vie à pleines dents… 
    Alors, pourquoi pas vous ? 

     

     

    Mon avis :

    On sait tous qu'un AVC peut être mortel, mais il peut également laisser un être complètement handicapé, selon le temps que ça a duré ou la façon dont le patient réagit. Dans cette autofiction, Claire nous raconte les suites de son AVC survenu lors de son accouchement (on le suppose car elle n'en parle que très peu, vaguement).  Après plusieurs jours de coma, elle s'est réveillée mais les médecins ont été formels : elle ne remarchera pas et ne parlera plus jamais. Mais la rage de revivre à peu près correctement a eu raison de tout ça. Elle s'est battue et elle a réussi à vaincre les prédictions médicales.

    Mais ce n'est pas toujours facile, elle garde tout de même un handicap lourd, elle marche en claudiquant, très lentement, elle se fatigue vite. Côté vocal, c'est pareil, elle ne pourra sans doute plus jamais être professeur des écoles. Bref, à 30 ans, elle est une vraie handicapée mais elle se bat pour sa fille, pour l'amour de sa vie.

    L'histoire est bouleversante bien sûr, c'est terrible ce qu'il lui arrive, surtout si jeune! Mais le récit reste tout de même assez faible, on comprend vite qu'elle n'est pas encore très mature au niveau de l'écriture. Est-ce que ça vient de son handicap? Je ne suis pas sûre. Elle a simplement voulu écrire ce petit roman comme une sorte d'exutoire, pour montrer aux gens qu'on ne doit pas juger les autres sur un simple coup d’œil, que derrière un handicap, il y a une explication, un être tout à fait capable de comprendre beaucoup de choses. Je crois que c'est ça le plus dur pour elle : qu'on la considère comme une personne dépendante, une "petite fille" à qui on ne peut pas tout dire.

    Je félicite son mari pour les illustrations, c'est plutôt pas mal, j'aime bien et ça donne un petit côté conte à l'histoire.

    Un petit roman qui se lit facilement, rapidement, qui nous apprend certaines choses mais qui reste encore un peu immature, incomplet. J'attendais un peu plus de ce récit.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Achetez ce livre sur Bookwitty!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Auteur : Laurie Degryse

    Éditeur : Chloé des Lys

    Date de parution : 10/2017

    Format : grand

    Nombre de pages : 164

    Prix : 22.10 €

     

    Résumé de l'éditeur :

    Un livre humain qui raconte une parcelle de vie, celle d'une jeune fille de 22 ans qui s'est battue face à l'épreuve que représente un cancer du sein.

     

     

    Mon avis :

    Ce témoignage est vraiment très beau! L'auteur n'essaie pas d'être la victime, elle ne cherche pas à nous attendrir avec son cancer comme certains le font dans leur roman. J'avoue que j'ai beaucoup aimé la façon dont cette jeune femme de 20 ans a géré sa manière de nous parler de son combat contre le cancer du sein.

    Lors de l'annonce de sa maladie, Laurie Degryse a décidé de créer un blog afin de tenir informés sa famille et ses proches de son état de santé. Elle n'avait pas envie de recevoir des coups de fil sans arrêt ou que sa maman soit harcelée par les demandes de nouvelles. J'ai trouvé que c'était une très bonne idée... En plus, c'est un exutoire très important pour elle!  Sauf qu'un blog c'est public et du coup, elle s'est retrouvée avec des curieux qui la suivaient... Mais finalement, elle s'en fiche, ce blog lui faisait du bien et lui permettait de communiquer avec les gens qui l'aiment... Au diable les curieux! Finalement, elle a décidé d'en écrire un livre, pour partager son expérience avec le plus grand nombre, et pourquoi pas, aider les malades ou même les proches des malades...

    Dans son roman, elle a choisi de retranscrire ce qu'elle avait mis sur son blog, afin que le lecteur suive en direct ce qu'il se passait dans sa vie, pendant son combat. Elle agrémente ces "copiés-collés" d'explications afin qu'on comprenne mieux son état, ses émotions, sa force...

    Merci beaucoup pour ce joli témoignage vraiment bien écrit, on voit que l'auteur souhaite juste aider les malades, comme elle, à s'en sortir! Un très beau roman, plein d'amour et de tendresse... Et beaucoup de conseils également!

    J'ai lu ce livre juste au moment où j'ai appris le cancer d'une connaissance que j'ai croisée au hasard d'une ballade. Je pense très fort à elle!

    Achetez ce livre sur Bookwitty!

    Partager via Gmail

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique