• Fanny N.

    Fanny N.Titre : Fanny N.

    Auteur : Alice Quinn

    Éditeur : auto-édition

    Date de parution : 27/01/2017

    Format : grand

    Nombre de pages : 158

    Prix : 14.90 €


     

    Résumé de l'éditeur :

     Fanny N. adore les bébés. En avoir un à elle, c’est le rêve de sa vie. Quand elle les regarde, au parc, dans leurs poussettes, avec leurs mamans, l’envie monte, monte… et peut-être aussi la jalousie. Car Fanny N. a 33 ans, mesure 1,59 m, pèse 100 kilos, et vit encore chez sa mère, qui l’infantilise totalement. Il faut dire que Fanny N. n’est pas tout à fait comme la majorité des jeunes femmes de son âge, avec son corps dévasté par des monstres et sa simplicité d’esprit proche de celle des petits dont elle s’occupe à la crèche. Alors les prétendants au titre de père ne se bousculent pas au portillon. Que faire, dans ces conditions ? Que faire de cette tendresse qui la dévore au fil du temps ? Que faire de ces désirs frustrés, de cette douleur insupportable ? Que faire, lorsque l’envie devient obsession ? Barricadée derrière ses éclairs de lucidité, d’humour et d’autodérision, Fanny N. pourra-t-elle tenir encore longtemps ou finira-t-elle par exploser comme une bombe à retardement ?


     

    Mon avis :

    Ce roman est une horreur! Mais quelle belle horreur!

    J'adore les thrillers, j'adore les tueurs sanguinaires, les torturés, les méchants, les sadiques... Mais là, c'est avec une schizophrène que je me suis retrouvée et je dois dire que j'ai eu très peur. Cette jeune femme de 30 ans est une torture à elle toute seule. Je l'ai détestée, elle m'a mise en colère plusieurs fois, elle m'a bouleversée... Et en même temps, j'ai été attendrie par cette personnalité hors norme, par ce mal-être qui touche Fanny. Elle est sensible au fond, mais tellement naïve et simple d'esprit.

    Fanny est grosse, pas très jolie, elle vit encore chez sa mère qui l'infantilise, qui la protège trop. Elle n'a aucun ami, elle n'est même pas appréciée dans son boulot, elle ne parle à personne. Son seul désir est de devenir mère pour s'occuper d'un enfant, d'un bébé... c'est le but de sa vie, son obsession. Mais en est-elle capable? Oui, elle est certaine que c'est son destin depuis ses 5 ans, age auquel elle a perdu son père tragiquement.

    Ce roman est une pure merveille, je l'ai lu d'une traite, j'ai été fascinée par le texte. L’auteur a très bien réussi a nous mettre dans la peau d'une schizophrène, avec une particularité, celle d’écrire à la première et à la troisième personne pour plus de réalisme... J'avais peur de m'y perdre, d’être déroutée, mais pas du tout! On comprend de ce fait, complétement les sentiments de Fanny, on entre totalement dans sa tête et on suit ses pensées.

    Le genre est complètement différent de mes autres lectures de l'auteur (Saga Rosie Maldonne), mais elle nous prouve, avec ce texte très noir, qu'elle peut tout autant faire dans l'humour que dans la tragédie psychologique. Bravo à elle car c'est une réussite, elle excelle dans les deux genres.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Vendredi 5 Janvier à 10:57

    J'aime beaucoup ta phrase d'accroche. Elle donne envie.

      • Vendredi 5 Janvier à 11:27

        yes

        j'ai hésité à la mettre, j'avais peur que ça repousse direct les futurs lecteurs... mais c’est exactement ce que je ressens à la sortie du livre...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :