• Le macchabée givré, à servir bien frais

    Le macchabée givré, à servir bien fraisTitre : Le macchabée givré, à servir bien frais

    Auteur : Catherine Secq

    Éditeur : auto-édition

    Date de parution : 05/08/2019

    Format : grand

    Nombre de pages : 222

    Prix : 14.90€

     Résumé de l'éditeur :

    Lorsque l'un des bijoutiers de la célèbre place Vendôme à Paris reçoit un cadavre en guise de décoration de Noël, tout le monde trouve la plaisanterie de très mauvais goût. Qui est cet homme ligoté et recouvert de givre blanc ? Pourquoi l'avoir fait livrer dans cette boutique parisienne si chic ? Est-ce un acte de malveillance, de vengeance, de jalousie ? En tant que commissaire de police, je suis rompue aux crimes les plus sordides, mais je n'apprécie guère cette idée farfelue qui risque de compromettre les fêtes que j'ai hâte de partager avec ma fille et ma petite fille. Si je veux résoudre cette affaire avant le 25 décembre, je dois mettre les bouchées doubles et mobiliser mon équipe. Apparemment, le meurtre se situe au pays des épicéas, quelque part entre le Danemark et le Morvan. C'est ce qui s'appelle « chercher une aiguille dans une forêt de sapins... »

     

     

    Mon avis :

    Je crois que ce troisième opus est encore meilleur que les autres! J'adore et j'ai lu ce polar tellement vite que je suis triste de ne pas avoir de suite pour les aventures de ces deux enquêteurs pas comme les autres. Josiane Bombardier est très drôle, même si elle reste très professionnelle. Elle a un bon instinct et son duo avec Paul Holo est magique, vraiment bien! J'adore!

    Cette fois-ci, nous sommes à quelques jours de Noël et un grand bijoutier de la place Vendôme à Paris reçoit, en guise de sapin de Noël, un cadavre dans une grande caisse. Ce n'est pas très commun! Et surtout, ça va semer la pagaille dans plusieurs endroits. Eh oui, la bijouterie sera fermée mais le fournisseur de sapins va également se retrouver dans une enquête difficile dont il va falloir se sortir rapidement pour pouvoir assurer cette période de l'année où il travaille le plus. Les chiffres d’affaires vont terriblement en souffrir des deux côtés. Mais à qui profite ce crime finalement? C'est que nos enquêteurs vont devoir élucider au plus vite.

    L'enquête ne sera pas très facile pour le duo de choc, et surtout, ils vont se mettre une pression énorme afin de pouvoir passer Noël en famille et mettre le coupable derrière les barreaux avant le 24 décembre. Bref, très complexe pour eux. Mais on sait qu'on peut compter sur eux pour travailler d'arrache-pied, quitte à se fatiguer...

    La fin est vraiment une surprise, le lecteur n'y voit que du feu et quand il comprend comment toute cette histoire en est arrivée là, il reste stupéfait! Bravo à l'auteur pour ce suspense énorme.

    Je reste sur mon avis initial concernant la couverture, je n'aime pas forcément mais maintenant que je connais ce qui se cache à l’intérieur, la couverture m'importe peu.

    N'hésitez pas à rencontrer Josiane et Paul, ils sont formidables et nous permettent de passer un magnifique moment de lecture!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    L'auteur sur facebook

    L'auteur sur Babelio

    Les autres titres de l'auteur :

    Dédicace sans auteure

    Meurtre bénévole

    Ne jetez pas les morts au compost

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Dimanche 19 Janvier à 16:35
    Catherine Secq

    Chère Maryline,

    Merci pour cette chronique qui sent bon la sincérité et qui me touche. Heureuse que vous ayez passé un bon moment avec Josiane et Polo. Et ne vous inquiétez pas ; ils sont déjà de retour avec une nouvelle affaire qui ne manque pas de piquant !

      • Dimanche 19 Janvier à 19:08

        oh oui je suis sincère!!! j'adooore!!

        j'ai vu qu'il y avait une suite oui, génial!!!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :