• Meurtre bénévole

    Meurtre bénévoleTitre : Meurtre bénévole

    Auteur : Catherine Secq

    Éditeur : auto-édition

    Date de parution : 22/11/2018

    Format : grand

    Nombre de pages : 191

    Prix : 12.90€

     Résumé de l'éditeur :

    Un patron retrouvé mort sur son bureau. Une association où tout le monde se déteste et pourrait être auteur du meurtre. Je me souviens bien de cette affaire. Quand je pense que certains croyaient qu'il dormait, le beau directeur... Elles sont nombreuses à l'avoir pleuré, ce serial lover. Paix à son âme ! Pour une fois, la brave commissaire Bombardier va devoir faire le tri parmi de trop nombreux coupables potentiels. La cuisine et le rock sont ses deux passe-temps préférés, lorsqu'elle ne s'occupe pas de sa petite-fille adorée et surtout lorsque les assassins de la capitale, très ignorants des acquis sociaux, lui laissent un peu de répit en dehors des heures légales de travail. Aidée de son jeune adjoint maladroit, qui lui sert autant de tête de Turc que d'homme à tout faire, elle ira chercher le meurtrier là où l'on ne l'attend pas. La commissaire Bombardier n'hésitera pas à soulever les tapis et la poussière, pour nager dans les eaux troubles de personnalités déroutantes. À force de tirer le fil de la pelote, la vérité finira par éclater, mais pas sans éclabousser tout ce joli petit monde. Un polar tout sauf noir, drôle et bien ficelé.

     

     

    Mon avis :

    Ce polar est un peu particulier car il est aussi très humoristique... La faute à la commissaire Bombardier qui est assez drôle dans son genre. En tous cas, même si elle aime son boulot et qu'elle le fait de manière sérieuse, on peut dire qu'elle nous fait passer un bon moment. Et ce n'est pas son adjoint Paul Holo qui dira le contraire! Avec Josiane, ça déménage!

    On se retrouve ici avec une affaire de mort suspecte. Un jeune homme, patron d'une agence associative, meurt dans des circonstances plutôt suspectes. En effet, il n'a aucune blessure, il n'y a pas de sang, pas d'arme, rien qui prouverait un combat ou autre. La commissaire Bombardier va vite comprendre qu'il se passe des choses plutôt louches dans cette association regroupant des bénévoles et des salariés. Et on peut dire que l'atmosphère n'est pas la plus cordiale dans ces locaux! Personne ne s'aime, tout le monde à une dent contre quelqu'un et le patron avait plusieurs ennemis. Les deux enquêteurs vont devoir faire preuve de patience et de stratégie pour découvrir le coupable...

    On lit donc les interrogatoires de tout ce petit monde en espérant comprendre et trouver ce qu'il a bien pu se passer. Et ce n'est pas simple! Entre les alibis en béton, les mobiles nombreux et les secrets, on s'y perd. Et le dénouement est plutôt... glaçant! Et l'auteur nous rajoute une petite leçon de morale à la fin, j'aime beaucoup!

    Un petit bémol pour la couverture, certes très jolie, mais qui donne l'impression d'un roman pour jeunes alors qu'il ne l'est pas du tout (même s'ils peuvent le lire également dès 15-16 ans).

    L'auteur nous présente là le premier volet des enquêtes du commissaire Bombardier et j'avoue que je suis assez sensible à son écriture. Je ne serais pas contre découvrir le reste de la série qui mérite d'être connue! Amateurs de polars, n'hésitez pas! On passe un très bon moment avec Josiane!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Les autres titres de l'auteur :

    Dédicace sans auteure

    Le macchabée givré, à servir bien frais

    Ne jetez pas les morts au compost

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :