• Il était une fois la fée Chabada

    La fée ChabadaTitre : Il était une fois la fée Chabada

    Auteur : Lucie Brasseur

    Éditeur : Yakabooks

    Date de parution : juillet 2017

    Format : poche

    Nombre de pages : 254

    Prix : 2.00 €

     Résumé de l'éditeur :

     Maryline, prostituée la nuit, écrit le jour des contes pour enfants. Un soir, elle est arrêtée par les Mœurs. En garde à vue, une cartomancienne lui prédit « la rencontre qui changera sa vie ». Incarcérée et accusée de meurtre, elle clame pourtant son innocence. Pour rendre supportable la détention, elle se met à écrire le conte Des Poupées Géantes et de la Poussière de Joie.  

     

     

    Mon avis :

    Je m'attendais à un polar et j'ai été déçue. Ça commence plutôt bien, on découvre Maryline (elle a un magnifique prénom en plus!), prostituée de son état (c'est loin d'être mon cas!) qui se retrouve en prison pour... Pour quoi déjà? Là, je n'ai pas compris, et elle non plus d'ailleurs!

    Et à partir de ce moment là, j'ai pensé qu'on allait vivre son incarcération, qu'elle allait nous raconter sa vie en prison, son quotidien, son courage, son combat pour connaitre la vérité et sortir de cet enfer... Bref, je me suis retrouvée avec une femme qui décide d'écrire des contes pour enfants, ce qu'elle fait depuis déjà un moment sur un blog afin de s'évader de son quotidien... Et malheureusement, cette partie à pris une bien trop grande place dans le récit. Je ne sais pas si c'était voulu mais l'auteur a complètement occulté la partie principale du départ, la prison. On se retrouve vraiment avec un conte, le reste n'a plus d'importance. Bien sûr, on navigue entre le conte de Maryline et sa véritable histoire mais cette dernière partie n'est pas beaucoup évoquée.

    Le conte en lui-même devrait plaire à beaucoup, c'est un vrai conte de fées, c'est beau, c'est comme un rêve. Mais ce n'est pas pour moi, j'aime le sang, les tensions, les bagarres... Bref, on ne retrouve rien de tout ça. De plus, l'auteur décrit la prison comme un lieu plutôt sympa alors que la réalité est toute autre. C'est dommage parce qu'on n'a pas vraiment l’impression qu'elle se trouve dans cet endroit.

    Bref, je n'ai pas aimé ce roman, dommage, mais je suis sûre qu'il saura trouver son public car l'auteur a tout de même une plume intéressante et une imagination importante. Et elle a réussi à mêler deux genres que tout oppose donc chapeau à elle!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Lundi 18 Juin à 08:47
    Audrey

    J'avais hésité à prendre ce roman, mais aimant bien les contes et n'appréciant pas forcément le sang, ta chronique me donne bien envie de le lire d'autant que j'aime bien les publications de Yakabooks :) Le seul point qui risque de me déplaire est le côté prison, endroit plutôt sympa...

      • Lundi 18 Juin à 10:25

        alors non, pas de sang en effet, rien de polar ou thriller comme je le pensais... plutot conte mis en avant

        pour la prison, elle est évoquée mais pas assez je trouve...

    2
    DF
    Lundi 18 Juin à 10:10

    C'est vrai que dans ce roman, la prison est vue comme un lieu presque sympa ,ce qui peut surprendre. Pour le reste, j'ai particulièrement apprécié le rapprochement entre des genres littéraires que tout sépare.

      • Lundi 18 Juin à 10:26

        oui, le melange des deux genres est sympa en effet, mais pas assez exploité a mon gout! la prison n'a rien de si sympa!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :