• Ce qu'il nous faut c'est un mort

    Auteur : Hervé Commère

    Éditeur : Fleuve Éditions

    Date de parution : 10/03/2016

    Format : grand

    Nombre de pages : 396

    Prix : 19.90 €

     

     

    Résumé de l'éditeur :

    Trois garçons pleins d'avenir roulent à flanc de falaise.
    C'est la nuit du 12 juillet 1998, celle d'I will survive. Ce que la chanson ne dit pas, c'est à quel prix.

    Les Ateliers Cybelle emploient la quasi-totalité des femmes de Vrainville, Normandie. Ils sont le poumon économique de la région depuis presque cent ans, l'excellence en matière de sous-vêtements féminins, une légende – et surtout, une famille. Mais le temps du rachat par un fonds d'investissement est venu, effaçant les idéaux de Gaston Lecourt, un bâtisseur aux idées larges et au cœur pur dont la deuxième génération d'héritiers s'apprête à faire un lointain souvenir. La vente de l'usine aura lieu dans l'indifférence générale.

    Tout le monde s'en fout. Alors ce qu'il faudrait, c'est un mort.

    De la corniche aux heures funestes de Vrainville, vingt ans se sont écoulés. Le temps d'un pacte, d'un amour, des illusions, ou le temps de fixer les destinées auxquelles personne n'échappe.
     
     
     
    Mon avis :
     
    Ce qu'il me faut pour aimer un livre, c'est du rythme, pas de longueurs inutiles, des personnages attachants (ou non) auxquels je peux m'identifier, une histoire intéressante et une écriture agréable... Et bien c'est réussi pour Monsieur Commère!!
     
    L'auteur démarre fort! Dès la première partie il nous présente les différents personnages de son roman, nous racontant ce qu'il leur arrive le 12 juillet 1998, le fameux soir de la Coupe du Monde de Football remportée par la France, et qui va engendrer ce qu'il sont aujourd'hui, quelques 20 ans plus tard. Tout se déroule si vite que le lecteur ne peut que continuer à tourner les pages pour voir et connaitre l'avenir de ce bébé, cette jeune fille seule, ce jeune homme noir et ces trois étudiants, tous plein d'avenir...
     
    Ça parait bizarre, l'auteur nous dévoile tout, on sait comment chacun va finir, ce qui va leur arriver dans un avenir proche ou lointain, et pourtant, ça ne gâche rien, car ce qu'il y a entre les lignes nous dévoile petit à petit le déroulement des événements... C'est très fort! J'aime cette écriture atypique, tournée vers le futur.
     
    J'avais placé ce livre dans la partie "polar" mais en fait, ça n'en est pas vraiment un, même si il y a des morts, des blessés, des enquêtes... Je mettrais plutôt ce roman dans "littérature française" car c'est un roman social très actuel qui parle du chômage, de la crise, de la famille, des problèmes de société... Tout ce qui fait que chaque lecteur peut s'identifier facilement à l'un des personnages du roman.
     
    Mon premier livre de cet auteur que je vais suivre à présent tellement sa plume est intéressante et novatrice. Chapeau Monsieur Commère!
     
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Lundi 5 Décembre 2016 à 09:02

    Chapeau bas oui :D 

    2
    Lundi 5 Décembre 2016 à 09:32

    Je ne connaissais ni le livre, ni l'auteur. Tu donnes envie d'y remédier, je note.

    3
    Lundi 5 Décembre 2016 à 09:43

    Bon, ton avis confirme celui de Mélie ! Je verrai pour 2017 ;) 

    4
    Lundi 5 Décembre 2016 à 13:52

    Encore un livre que je découvre à travers les blogs :)

    5
    Vampilou
    Lundi 5 Décembre 2016 à 17:27
    C'est un excellent avis, mais ce n'est pas forcément mon style...
    6
    Lundi 5 Décembre 2016 à 17:52

    Ca me semble original! Alors pourquoi pas? Merci pour la découverte!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :