• Cannelle n'a plus faimTitre : Cannelle n'a plus faim

    Auteur : Marie Pascart

    Éditeur : auto-édition chez BoD

    Age : à partir de 2 ans

    Date de parution : 01/06/2017

    Format : grand

    Nombre de pages : 24

    Prix : 12.50 €

     

    Résumé de l'éditeur :

    Pendant que Papa Ours et Maman Ourse sont au travail, Cannelle passe ses journées chez Nounou. Tout semble bien se passer jusqu'à ce que Cannelle se mette à refuser toute nourriture. Maman Ourse ne sait pas comment redonner le sourire et l'envie de manger à Cannelle....

     

     

    Mon avis :

    Ce troisième tome est pour moi le meilleur, le plus abouti et le plus joli. En effet, il me touche en plein cœur car il parle de la nounou de Cannelle et de la difficulté que rencontre l'ourson à accepter la séparation d'avec sa maman. Je suis bien placée pour savoir comme c'est difficile car je suis assistante maternelle et que des séparations, j'en vois souvent et les enfants réagissent chacun à leur manière. Certains pleurent plusieurs minutes, d'autres ne parlent plus, d'autres encore font la "tête" ou encore certains, comme Cannelle, décident de ne plus manger.

    Cette petite histoire permet aux parents d'expliquer à leurs enfants pourquoi ils vont chez la nounou, il est très beau et laisse un message d’amour à la fin de la lecture. Parce que rien n'est mieux que l'amour de ses parents pour un enfant, il ne faut pas l'oublier.

    Les illustrations sont toujours aussi belles, j'aime cette aquarelle simple, sans fioriture, tellement bien adaptée aux enfants, colorée et  attractive. Bravo pour ce mélange entre l'auteur et l’illustrateur, c'est une réussite totale!

    Cette petite série a de l'avenir, j'en suis fan et mes enfants également! Bonne route à Cannelle! "Cannelle a perdu Nounours" et "Cannelle à la mer".

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  • Auteur : Céline Bourbon

    Éditeur : Edilivre

    Date de parution : 09/09/2016

    Format : grand

    Nombre de pages : 73

    Prix : 9.00 €

     

    Résumé de l'éditeur :

    « Beaucoup de personnes pensent que si vous avez réussi à arrêter de boire, vous pouvez vivre comme tout le monde. C'est faux! Archi faux! J'en ai plusieurs fois fait l'expérience, depuis 18 mois que je suis abstinente! Avec cet ouvrage vous allez voir que la vie après l'alcool est semée d'embûches, difficile à apprivoiser et remplie de bonnes comme de mauvaises surprises... »

     

     

    Mon avis :

    Après la lecture de son premier livre "8%", j'ai voulu connaitre la suite de ses aventures avec (ou sans) l'alcool. Alors c'est tout naturellement que j'ai lu ce témoignage. Et comme dans le premier, j'aime la façon dont l'auteur nous rapporte les faits ; elle reste très naturelle et sa façon de s'exprimer est simple et permet à tous de comprendre "l'enfer" de l'alcoolisme.

    Eh oui! Ce n'est pas facile d'être une "ancienne alcoolique" dans la vie de tous les jours, et nous, non alcooliques, ne nous rendons pas compte de ce que tout cela implique dans leur vie. En effet, la famille, les amis, l'entourage proche ou lointain et même les inconnus n'ont pas les même réactions. Il y a ceux qui comprennent et qui aident et il y a les autres... Ceux qui ne veulent pas comprendre, qui s'éloignent ou qui deviennent méchants.

    Je pense que ce témoignage peut être (et doit être) lu par tout le monde : les alcooliques pour se rendre vraiment compte dans quoi ils s'embarquent, les "en sevrage" pour les aider à tenir et voir que c'est possible si on le souhaite vraiment, que le chemin est long et semé d'embûches mais qu'il peut être agréable aussi ; et les non-alcooliques qui entourent un alcoolique. Ces derniers, comme moi, comprennent la difficulté que c'est d'être dans cette situation, j'ai pu voir que même dans la nourriture il y avait parfois de l'alcool, que le sommeil n'est plus le même et qu'il ne faut JAMAIS tenter un ancien alcoolique, même pour un seul verre, car il risquerait la rechute. Ce livre est important pour l'entourage!

    Je remercie l'auteur pour sa confiance, pour ce beau témoignage de courage et de rage! Oui, de rage! Car on sent qu'elle en a pour pouvoir vivre normalement, sans alcool, mais heureuse. je lui souhaite le meilleur, elle le mérite!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    6 commentaires
  • Auteur : Gwénaëlle Fradet

    Éditeur : Encre rouge

    Date de parution : 17/01/2017

    Format : grand

    Nombre de pages : 169

    Prix : 16.00 €

     

    Résumé de l'éditeur :

    Une vieille dame est seule à voir le temps qui passe car, autour d'elle, rien ne bouge. Un homme se retrouve plongé dans l'apocalypse du Monde, de son Monde. Les habitants d'une rue ne se regardent pas, ne se parlent pas, et construisent eux-mêmes les barrières de leur solitude. Un jeune homme vit dans un monde où seul le rouge existe, mais il rêve d'aller à la conquête d'autres couleurs qu'il n'a jamais vues.

     

     

    Mon avis :

    C'est la couverture qui m'a attirée au premier regard et quand j'ai lu le synopsis, je me suis laissée tentée.

    C'est un petit recueil de 15 nouvelles, toutes sur le même thème du vide, de la perte, du temps qui passe et surtout, de la solitude. C'est d'ailleurs le fil rouge, le fil conducteur de toutes ces histoires. Et l'auteur a trouvé un mot détourné pour titrer son recueil, et c'est une bonne idée!

    L'écriture de l'auteur est douce, poétique et musicale, c'est agréable de tourner les pages de ce recueil qui semble parfois monotone car toutes les nouvelles se ressemblent plus ou moins... Je ne vais pas donner mon avis sur chacune des nouvelles car elles sont courtes ; mais je peux déjà dire qu'il y a du très très bon et du moins bien avec des nouvelles dont je n'ai pas tout compris le sens et la subtilité. L'auteur arrive dans chacune des nouvelles à nous questionner sur le pourquoi, le comment, et le devenir du personnage. Au fil des lignes, on se demande ce qu'il va se passer. Et c'est là que la différence se fait car pour certaines histoires, la chute est géniale (1, 5, 8 et 9),  très belle (3, 10 et 15) et surprenante (4 et 12) alors que pour d'autres, je n'ai pas tout compris (2), ou bien je les ai trouvées fades (11, 13 et 14) ou encore trop intimistes et irréelles (6 et 7). Mais c'est normal tout ça, un recueil comporte plusieurs écrits et ils ne peuvent pas tous plaire au lecteur qui parfois s'identifie à des personnages ou au contraire, n'est pas sensible à ce qui leur arrive, ce qui a été mon cas pour certains nouvelles.

    Mais dans l'ensemble, je dois souligner que j'ai beaucoup aimé, on sent une auteur sincère dans son écrit, une auteur sensible et douce, comme certains de ses personnages d'ailleurs. Je ne serai pas contre lire un autre roman de l'auteur car sa sensibilité m'a touchée. Je vais la suivre... Merci à elle pour ce bon moment de lecture!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr

     

    L'auteur souhaite se faire connaitre grâce au principe du livre voyageur, alors n'hésitez pas à me faire signe pour que je vous envoie le recueil!

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Auteur : Frédéric Soulier

    Éditeur : auto-édition

    Date de parution : 10/06/2016

    Format : numérique

    Nombre de pages : 57

    Prix : 0.99 €

     

     Résumé de l'éditeur :

     Attention, cette nouvelle peut heurter la sensibilité des esprits les plus délicats.

    Corinne, jeune française vivant à Berlin, fuit un mari infidèle et violent. Accompagnée de son fils de dix ans, elle trouve refuge au fin fond de la Creuse, dans la ferme de ses parents, paisibles agriculteurs retraités. Ce séjour va être l'occasion de remuer le souvenir de sa sœur et lever des secrets de famille profondément enfouis.

     

     

    Mon avis :

    Je voulais du trash, j'en ai eu! Et pourtant, ça commençait tout doucement par une "simple" histoire d'homme qui bat et trompe sa femme... Elle le quitte et retourne chez ses parents avec son fils âge de 10 ans. L'intrigue arrive tout doucement, on comprend vite qu'il va se passer quelque chose de grave, l'ambiance est lourde et pesante, et le suspense est à son comble jusqu'à ce que...

    C'est une petite nouvelle plutôt courte mais intense! Lorsque Hugo découvre la vérité, tout bascule et on se demande comment les personnages vont s'en sortir, et surtout, s'ils vont s'en sortir tous indemnes! Comment tout cela va se terminer? Comment tout cela a t'il pu commencer? J'en avais des frissons!

    Et le meilleur moment pour moi, c'est la chute, la toute fin, le futur que l'auteur nous laisse deviner... C'est grandiose! J'aime ce genre de final qui laisse le lecteur décider lui-même de la suite des événements.

    Une nouvelle magnifiquement écrite, du début à la fin, un auteur à suivre assurément! Si vous aimez avoir peur, alors n'hésitez plus!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    4 commentaires
  • Auteur : Philippe Fuzellier

    Éditeur : Mon petit éditeur

    Date de parution : 19/04/2017

    Format : grand

    Nombre de pages : 184

    Prix : 17.00 €

     

     Résumé de l'éditeur :

     Noam Malher, orphelin, a trouvé un point de chute familial en se mariant avec Isabelle Boissac. Le père d'Isabelle, Marc-Henry Boissac, écrivain notoire, meurt dans son manoir, victime d'une crise cardiaque, laissant une fortune très importante. C'est Noam, ce brave garçon, qui va révéler l'existence d'une menace terrifiante qui pèse sur chaque membre de cette famille. Non, le manoir n'est pas hanté, mais ses occupants le sont par une incroyable histoire très intrigante, au cour de laquelle, au manoir des Boissac, tout le monde va subir une oppression. Mais pourquoi cette menace, et qui sévit sur toute une famille?

     

     

    Mon avis :

    Je commence à bien connaitre l'auteur car c'est le 5ème écrit que je lis de lui (Derrière un mur d'argent, Le sens du sacrifice,  L'évadé de Fleury-Mérogis et Opération Synapsen R4). Ce sont plutôt des polars sauf "Derrière un mur d'argent" qui est un roman de société et c'est celui-ci que j'ai le moins aimé (Eh oui, je suis très policiers mais le reste... dur dur de me plaire!). Ce dernier est un vrai roman à suspense, un peu polar mais surtout sur la fin (la partie que j'ai préférée).

    En effet, nous écoutons l'histoire de Noam, mort en 2008, qui nous explique comment il en est venu à passer de vie à trépas. Il est un jeune homme intelligent et promis à un bel avenir mais orphelin et donc, sans un sou. Il épouse la fille du célèbre Marc-Henry Boissac et est tout de suite apprécié par les membres de la famille complète, et surtout la mère, Rosalie. Ils deviennent très complices, amis et après la mort du patriarche, Rosalie lui donne toute sa confiance. Il va découvrir très vite que le château et la famille entière sont en danger et va tout faire pour les aider...

    Une vraie pièce de théâtre se met en route, tout le monde est en scène et le lecteur ne cesse de se demander pourquoi tout cela arrive! Tout s'enchaine, le suspense est à son comble. La dernière partie est pour moi la meilleure car une enquête se met en place, il faut découvrir a tout prix pourquoi tout se fini ainsi. L'auteur a voulu surprendre les lecteurs te je pense que c'est réussi, car on ne s'attend pas à cette fin complexe. Le seul bémol pour moi reste la première partie, un peu plate à mon goût car trop de longueurs et de mise en place de la situation et des personnages. Bien sûr, à la fin on comprend mieux pourquoi mais ça a légèrement gâché ma lecture. Tout va crescendo, avec une fin particulièrement palpitante et surprenante.

    J'ai adoré le personnage de Noam qui nous parle de lui et de son histoire même après sa mort. Rosalie est une femme plutôt faible et naïve mais je me suis attachée à elle. Quant à Isabelle, j'ai eu beaucoup de mal à la cerner mais je la trouve finalement très courageuse.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    2 commentaires