• Auteur : Laurent Fréour

    Éditeur : Incartade(s)

    Date de parution : 04/09/2018

    Format : grand

    Nombre de pages : 376

    Prix : 20.00 €

     

     Résumé de l'éditeur :

    En début d'après-midi, il se recroquevilla sur son navire de pierre. La petite boîte en fer d'Arthur serrée contre lui, il s'endormit. Doux souvenirs d'enfant. Il faisait la sieste sur la plage de Pointe-Noire. Puis, Malabar aboya. Le Chauffe Caillou sursauta et se redressa. Quelques mètres plus loin, penché au-dessus de l'Erdre, le chien tenait dans sa gueule un morceau d'étoffe. Il s'approcha et aperçut, coincée entre deux bateaux, une masse inerte. Un visage boursouflé dépassait de l'eau. Avec difficulté, il s'agenouilla. Deux yeux vitreux le fixaient. Brutalement, lui revint en mémoire son premier mort. Dans la rivière qui bordait la route de Conkouati au Congo, il avait déjà croisé pareil regard. Raz de marée, tempête intérieure. Raphaël perdit connaissance. Que s'est-il passé sur les bords de l'Erdre ? De retour en métropole, le capitaine Jean-Pierre Vidal enquête.

     

     

    Mon avis :

    Avec son deuxième polar, Laurent Fréour nous prouve ici qu'il est un grand auteur parmi les meilleurs! Ses lecteurs ne se sont pas trompés la première fois en découvrant "L'orange sanguine". Et je fais partie de ceux qui ont adoré, qui ont espéré lire à nouveau la plume de l'auteur. Et c'est avec une suite que j'ai continué à apprécié cet écrivain.

    On retrouve notre super flic, JPV, mais cette fois, il n'est plus à la Réunion mais à Nantes. Eh oui, sa femme ne supportait plus cette vie loin de lui, avec ses horaires décalées, son rythme de folie et sa passion pour les enquêtes. Il délaissait sa femme et son fils alors elle lui a posé un ultimatum : et c'est sa famille qu'il a choisi car il les aime plus que tout. Il se retrouve donc toujours flic mais à Nantes et à éplucher les relevés téléphoniques. Rien de bien captivant, il ne fait plus de terrain et ça lui manque.

    Alors quand un mort atterrit dans un quartier où il aime courir et où il a ses habitudes, il ne peut s'empêcher d'enquêter, avec l'aval de son supérieur bien évidemment! Et c'est ainsi que nous découvrons un petit quartier plutôt calme à l'origine, avec des gens simples et sans problèmes. Mais cette mort va semer la zizanie...

    J'ai beaucoup aimé tous ces personnages, Raphaël dit "le Chauffe-caillou" qui est malade mais qui s'inquiète surtout pour la disparition de son ami Arthur, le journaliste Lou-Bé Robi qui se trouve partout et tout le temps à la fois, le cycliste avec son air bizarre, le patron du bar souhaitant rester discret... Bref, tout ce petit monde va se retrouver mêlé à un meurtre... Hasard ou coïncidence? Qui cache son jeu? Comment un quartier si tranquille peut se retrouver du jour au lendemain à la Une du journal? J'ai aimé suivre les aventures de ce petit monde, je les ai tous soupçonné à un moment ou à un autre, et j'ai souhaité en même temps qu'ils soient tous innocentés. Finalement, le dénouement m'a quelque peu soulagée et anéantie en même temps... Quel suspense tout au long des pages!

    Bravo à l'auteur pour ce magnifique polar! On se sent proche des gens, on aime JPV pour l'homme qu'il représente mais pour son boulot parfait également, on se prend de sympathie pour tout le quartier et on a envie de s'y rendre. Le seul petit bémol a été pour moi les premières pages, lorsqu’on nous présente tout ce petit monde. J'ai trouvé que c'était long à se mettre en place et je me suis même demandé où pouvait bien vouloir nous mener l'auteur. Mais ensuite, je n'ai plus lâché le livre!

    Un très bon polar bien mené, un auteur à découvrir ou à redécouvrir! N'hésitez pas!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Auteur : collectif d'auteurs

    Éditeur : J'ai lu

    Date de parution : 14/03/2018

    Format : poche

    Nombre de pages : 315

    Prix : 5.00 €

     

     Résumé de l'éditeur :

    Dans ce recueil de nouvelles inédites, nos phobies sont disséquées - peur du noir, de la mort, des araignées et même des cons... - et nous lecteurs, sommes malmenés, certes, mais pour la bonne cause !

     

     

    Mon avis :

    J'aime beaucoup les recueils de nouvelles, surtout si ce sont de bons auteurs de polars qui participent. Alors c'est avec beaucoup de plaisir que je me suis plongée dans ces différentes nouvelles. Je vais dire un petit mot sur chacune d'elles car elles le méritent toutes!

    "Le refuge" de Nicolas Beuglet est une vraie bizarrerie. J'ai adoré et pourtant, je n'ai pas tout compris, je n'ai même presque rien compris du tout d'ailleurs, mais c'est tellement original! La lecture est tendue et stressante car on attend de comprendre...

    "Lésion fatale" de Jean-Luc Bizien est terrible mais finalement très amusante!

    "Lis mes nuits" de Armelle Carbonel est très psychologique, difficile à lire, angoissante, mais vraiment bien traitée.

    "Phobia" de Sonja Delzongle est un peu trop fantastique à mon gout, trop irréelle et je me suis doutée de la fin assez vite, dommage.

    Bravo à Damien Eléonori pour son magnifique thriller psychologique, avec une ambiance sombre et angoissante que j'ai pu trouver dans "De l'ombre à la lumière".

    "Dans le ventre de la bête" de Johana Gustawsson est une super nouvelle psychologique, très haletante et magnifiquement menée. On a besoin de comprendre qui sont les personnages et l'auteur le réussit très bien.

    "1 + 1" de Nicolas Koch est angoissante et saisissante. La tension monte petit à petit jusqu'à son apogée. Très psychologique.

    "La mort, tout le temps" de Mickaël Koudero nous montre le réel enfer qu'est la guerre et le front plus précisément. J'ai gardé une sensation d’étouffement tout au long de la lecture.

    "Du bruit au plafond" de Chris Loseus m'a énormément fait pensé à "Rhinocéros" de Ionesco. C'est une magnifique nouvelle parfaitement bien écrite.

    Le dialogue entre deux ancien potes de plus de 40 ans dans "Raymond" de Ian Manook est magnifique! Du suspense du début à la fin et un dénouement parfait!

    "Je t'aime à la phobie" est une sorte de descente aux enfers incontrôlable, impossible d'arrêter la lecture de cette nouvelle d'Eric Maravélias.

    Dans "Tue", j'ai été gênée, au début, par l'emploi de la 2ème personne du singulier qu'a voulu l'auteur Maud Mayeras, j'en ai même été mal à l'aise, mais c'est exactement ce qu'il fallait faire. C'est très rythmée et le dénouement est vraiment très beau et bien écrit. On comprend la douleur d'un amour perdu...

    "Verdict" d'Olivier Norec est ma préférée. Cette nouvelle est tout simplement géniale! Une télé-réalité d'un nouveau genre voit le jour et la fin est grandiose!

    "Bisou" de Niko Tackian est très drôle et tragique en même temps.

    Très bon recueil de nouvelles noires, des auteurs engagés pour une cause importante, de la bonne littérature, que ça fait du bien! Bravo à l'ensemble des auteurs! Lecteurs, n'hésitez pas à découvrir ces textes et également à aller faire un tour sur les romans de chacun des auteurs, ils le méritent!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    4 commentaires
  • Auteur : Emilie Chazerand

    Éditeur : Sarbacane

    Age : A partir de 8 ans

    Parution : 10/10/2018

    Format : grand

    Nombre de pages :  211

    Prix : 10.90 €

     Résumé de l'éditeur : 

     Je m'appelle Shirley Banana, à cause que c'est Sœur Eustochia qui m'a appelée comme ça le jour où j'ai atterri à la Fosse aux Gosses. Et Sœur Eustochia, c'est qu'un estomac sur pattes. Y a qu'à voir les prénoms des autres : Dino Split, Amandine Painperdu, Mélanie Churros... La vie, ici, c'est pas du pâté de foie gras. On fait rien que des corvées et des prières. Mais moi et ma bande, on est futés. On pourrait en faire, des trucs rigolos, si y avait pas la Mère Supérieurement embêtante, qui nous menace tout le temps avec Dieu, comme si qu'il avait rien de mieux à faire qu'à descendre nous punir... Jusqu'au jour où qu'il est vraiment descendu. Et même qu'après papotage, il a dit que je pouvais le remplacer pour une journée...

     

     

    Mon avis :

    Généralement, les Pépix des Éditions Sarbacane sont toujours appréciés à la maison (ma fille va avoir 11 ans) ; mais ce n'est pas le cas pour celui-ci. En effet, l'idée de départ était plutôt sympa. L'histoire d'enfants orphelins dans une maison dirigée par des sœurs, des gosses cabossés par la vie et souhaitant vivre heureux est une belle idée. Malheureusement, la rencontre de Shirley avec Dieu m'a un peu bousculée et je n'ai pas accroché à leur idée de s'échanger pour un jour leur vie. Un peu trop fantastique à mon goût, cette histoire était moins drôle que ma précédente lecture de l'auteur (Le génie de la lampe de poche). Pourtant, je pense que certains enfants vont être sensibles à l'humour de l'auteur car il est particulier. Ici, les personnages ont tous un nom bizarre et chaque orphelin a un défaut physique ou mental. C'en est trop pour moi! Ma fille a aimé ces particularités mais pas l'histoire en elle-même.

    Ce que j'ai préféré, c'est le fond de l'histoire. Les enfants doivent tous faire front afin de sauver l'orphelinat et surtout, rester soudés pour ne pas être séparés. En effet, ils sont attachés les uns aux autres et lorsqu'on leur dit que des familles vont venir les chercher pour les adopter, ils refusent. Surtout que l’orphelinat va disparaitre après ces départs!! C'est comme une vente au rabais et ça, Shirley Banana refuse de se laisser faire! Alors avec ses amis, elle va semer la zizanie à la Fosse aux gosses.

    Un humour particulier, une histoire trop loufoque et imaginaire pour moi... Par contre, les illustrations sont parfaites et on imagine complètement chaque personnage à sa juste valeur. Bravo à l'illustratrice!

    On ne peut pas toujours avoir un coup de cœur, on ne peut pas tout aimer, ça n'enlève en rien au talent de l'auteur! Je sais que cette histoire va plaire, je sais que ce Pépix va encore faire un carton, car c'est drôle et adapté aux enfants de 8-12 ans, c'est plein de bizarreries et c'est particulièrement bien raconté. Alors faites-vous votre propre idée en essayant ce roman et n'hésitez pas à venir me dire ce que vous en avez pensé!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • JANVIER

    - "Cours, cours dans la cour! Plus jamais peur des autres" de Catherine ALIOTTA : album à partir de 5 ans

    - "Ma vie moisie, Dieu et moi, Shirley Banana" de Emilie CHAZERAND : roman à partir de 8 ans

    - "Phobia" de COLLECTIF : recueil de nouvelles noires

    - "Les naufragés du navire de pierre" de Laurent FREOUR : polar

    - "La téléportation est un sport de combat - 2" de Sandra GANNEVAL : fantastique

    - "Les embruns du fleuve rouge" de Élisabeth LERBRE : littérature française

    - "La politique pour les débutants" de COLLECTIF USBORNE : documentaire à partir de 9 ans

    - "Le sceau des maîtres tome 1 : Le manoir" de Etherian LORES : horreur fantastique

    - "La dame du deuxième" de Nora SAMIR : littérature française

    - "Texto" de Dmitry GLUKHOVSKY : thriller

    - "Le journal de Gurty - Vacances chez Tête de Fesses" de Bertrand SANTINI : série humoristique à partir de 8 ans

    - "Vert-de-Lierre" de Louise LE BARS : fantastique et horreur

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • JANVIER

    - "J'habille mes amies - Mon atelier de mode" de COLLECTIF USBORNE : activité à partir de 6 ans

    Partager via Gmail

    votre commentaire