• Auteur : Katia Campagne

    Éditeur : auto-édition

    Date de parution : 27/09/2017

    Format : grand

    Nombre de pages : 315

    Prix : 15.00 €

     

     Résumé de l'éditeur :

     En 1957, deux scientifiques découvrirent en Nouvelle Guinée, une étrange maladie neurologique qui avait décimé toute une population aborigène. Cette maladie était induite par un rituel nécrophage au cour duquel la tribu consommait les organes de leurs défunts pour s'approprier leurs forces. Des analyses et expérimentations permirent de la répertorier dans les maladies spongiformes incurables. Sans aucun traitement. Le gouvernement australien interdit les pratiques cannibales et la maladie disparut. Mais ce qu'ils n'avaient pas découvert... C'était la durée d'incubation du virus.

     

     

    Mon avis :

    Ce roman est une vraie tuerie!! Une boucherie même! Excellent, formidable, génial, sanglant... Bref, vous l'aurez compris, j'ai adoré!

    Des gens complètement normaux, dans une vie tout à fait ordinaire, changent du jour au lendemain pour devenir de vraies bêtes ignobles et se mettent à manger... des humains! Oui, des humains, des gens comme eux, des voisins, des collègues, des amis... Et tout ça, sans ne rien pouvoir contrôler. Leur corps devient une chose dont ils ne sont plus maîtres, des sueurs apparaissent, de la faiblesse, de la fatigue. Ils souffrent horriblement et d'un coup, ils se doivent d'assouvir le besoin du monstre qui se trouve à l'intérieur d'eux-même et de manger de la chair humaine.

    Au début du livre, l'auteur nous parle de plusieurs personnes sans lien apparent. Et au fil des pages, on comprend petit à petit ce qu'il se passe et on découvre avec horreur que tout ça est lié. Le personnage principal, Gabriel, se retrouve mêlé, bien malgré lui, à une histoire invraisemblable, une histoire de fou. Et c'est avec l'aide de son amie Enora et du flic chargé de l'enquête sur les meurtres, Lyes, qu'il va découvrir un passé familial dont il ne savait rien.

    Avis aux âmes sensibles, ce roman très noir n'est pas pour vous! C'est un vrai bon polar que l'auteur nous a concocté, avec des allures de thriller psychologique et de drame familial. L'intrigue est rondement menée, l'histoire est exceptionnelle, la plume est parfaite et j'en redemande encore et encore! Je ne m'attendais pas à une telle histoire en commençant le livre et je suis vraiment bluffée car c'est une histoire qui tient vraiment la route et qui pourrait très bien apparaitre comme réelle. Moi, j'y ai cru et j'en ai eu des frissons... Je ne regarderai plus mes congénères de la même façon après cette lecture, on ne sait jamais. Je ne sais pas si une suite est prévue mais pourquoi pas?!

    Un très grand merci à l'auteur pour ce régal!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Auteur : Joyce Maynard

    Éditeur : Philippe Rey

    Date de parution : 07/09/2017

    Format : grand

    Nombre de pages : 428

    Prix : 23.00 €

     

     Résumé de l'éditeur :

    Après un mariage raté, un douloureux divorce et quelques brèves histoires, à cinquante-cinq ans, Joyce Maynard n'attend plus grand-chose des relations sentimentales. Et pourtant. Sa rencontre avec Jim vient tout bouleverser : l'amour comme elle ne l'imagine plus, qui lui fera même accepter de se remarier.
    En 2014, après trois ans de bonheur, on diagnostique chez Jim un cancer du pancréas. Au cours des dix-neuf mois qui suivent, alors qu'ils luttent ensemble contre la maladie, Joyce, d'habitude si jalouse de son indépendance, découvre ce que signifie être un véritable partenaire, en dépit de la souffrance, de l'angoisse, du désespoir qui menace à chaque instant.
    " Un jour, tu raconteras cette histoire ", lui avait dit Jim avec tendresse. C'est chose faite. Joyce Maynard retrace ces années heureuses ponctuées de voyages, de petites et grandes folies, de bonheurs du quotidien – dîners sur leur terrasse près de San Francisco, escapades à moto, concerts de rock, baignades dans les lacs du New Hampshire ou du Guatemala. Puis elle confie leur combat, leurs espoirs de guérison, les opérations et les médicaments, sa colère contre le sort, sa fatigue parfois, mais surtout la force de l'amour qui les unit.
    Avec sensibilité et finesse, Joyce Maynard se met à nu dans un texte empli de joies et de larmes, un récit sur l'amour et la perte, une histoire bouleversante qui a permis à chacun d'offrir à l'autre le meilleur de lui-même.

     

     

    Mon avis :

    C'est un très beau témoignage d'amour que je viens de terminer. Joyce a été mariée, elle a eu des enfants, mais après son divorce, elle n'a pas su trouver un homme à la hauteur de ses attentes... Et c'est après ses 50 ans qu'elle a enfin trouver l'amour, le vrai, l'unique, le grand Amour. Mais la vie peut parfois être cruelle et elle a décidé de les séparer par la mort cette fois.

    L'auteur nous raconte cette grande histoire d'amour vécue avec Jim, avec énormément d'intensité. Ils se sont aimé, ils se sont battus ensemble contre cette maladie qui a emporté Jim. C'est un puissant témoignage d'amour et de tendresse, on sent vraiment l'intensité des sentiments dans ce récit. L'auteur a su retranscrire ses frustrations, ses envies, ses peurs, son combat de façon simple et non négative. Je n'ai pas eu envie de pleurer en lisant cette histoire, car l'auteur et son amoureux ne l'auraient pas souhaité. L'auteur donne un ton plutôt positif à tout ça.

    J'ai aimé l'histoire, j'ai aimé ce témoignage, mais je n'ai pas apprécié l'écriture en elle-même. L'auteur est une simple femme qui a souhaité partager son aventure, c'est chose réussie, mais côté mots, je me suis plutôt sentie face à une amie plus qu'avec une auteur. L'écriture est légère, trop simple, aucune recherche dans le style. Mais ce n'est que mon avis, et surtout, je ne pense pas que ce soit l'important finalement la-dedans. Parce que ce qu'il compte c'est le message que l'auteur veut faire passer, et ça, c'est réussi. J'ai appris en me renseignant un peu sur l’auteur qu'elle était une excellente romancière de fiction. J'avoue que je pense me laisser tenter par un de ses romans pour comparer, parce que celui-ci n'a rien de si génial pour moi. Mais l'autobiographie et la fiction sont deux choses complètement différentes et l'écriture en est elle aussi à l'opposé, ce qui doit expliquer mon ressenti...

    J'aime ce titre, j'aime cette couverture et ils cachent une bien belle histoire qu'il fallait en effet raconter. Parce que c'est avec un tel récit que l'Amour peut être compris, que l'espoir pour certains qui ne croient plus en l'amour peut revenir et que la maladie peut être mieux comprise. La vie est un combat de chaque jour, quelque soit la situation.

    Achetez ce livre sur A1mazon.fr!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Auteur : Annie Fayet

    Éditeur : auto-édition (BoD)

    Date de parution : 23/11/2015

    Format : grand

    Nombre de pages : 424

    Prix : 19.90 €

     

    Résumé de l'éditeur :

    Paris, septembre 1941,

    Claire, étudiante idéaliste et entière, s’engage dans la Résistance avec l’insolence frondeuse de sa jeunesse, sans présager un instant des sombres conséquences qui en découleront et des douloureux sacrifices auxquels son âme devra consentir au nom de la lutte contre l’Allemagne nazie.
    Dans la famille Saint-leu, dont la jeune fille est la cadette, on n’accepte ni la défaite ni la collaboration éhontée du gouvernement de Vichy. Vincent, son frère aîné, s’embarque pour Londres.
    Du fin fond de la campagne lotoise, ses parents, quant à eux, tentent d’arracher le plus grand nombre d’enfants juifs aux griffes barbares de la déportation et à la traque acharnée de la police vichyste.

    Dans une France occupée, livrée à l’oppression et à la tyrannie de la botte hitlérienne, des destins se croisent et se révèlent, sombres ou flamboyants, selon le choix que chacun fait.
    Une chronique de la vie de Français ordinaires, placés dans des circonstances extraordinaires et ballottés par la sourde réalité de l’Histoire. Un quotidien où se mêlent espoirs de lendemains meilleurs, craintes d’une dénonciation anonyme, opérations clandestines et règlements de comptes sanglants.

     

     

    Mon avis :

    Je retrouve avec grand plaisir l'auteur Annie Fayet pour une nouvelle aventure. Après "Une vie ne suffit pas" où nous avons fait la connaissance de Marietta, une jeune femme combattive et pleine de ressources, nous nous trouvons cette fois avec ses descendants.

    Et c'est pendant l'occupation que nous allons suivre le destin de Claire, une jeune femme aussi forte que le fut sa maman et les membres de sa famille. L'auteur me plait grâce à cette plume tellement fluide que tout devient simple, une plume tellement agréable que les mots passent sous nos yeux, les pages se tournent à une vitesse folle et on arrive déjà à la fin qu'on n'a pas eu le temps de comprendre pourquoi. C'est vraiment plaisant de lire un roman comme celui-ci! L'intrigue nous plonge dans l'Histoire et l'auteur est très documentée, ce qui permet au récit une fluidité et un rythme intéressant.

    J'avais déjà beaucoup aimé l'histoire de Marietta dans le premier tome et il est vrai que l'auteur a réussi ici à nous replonger dans une famille que l'on connait finalement. On s'y retrouve facilement, et on s'imprègne des personnages au fil des pages comme si on les connaissait déjà. Nous avançons de rebondissements en rebondissements, le passé est toujours présent et si on a lu le tome 1, tout se met en place dans un schéma tellement évident qu'on se dit parfois qu'on aurait dû comprendre avant. Bien sûr, je rassure ceux qui n'ont pas lu le tome 1 qu'il n'est pas obligatoire de le lire, je trouve ces deux romans complètement indépendants.

    Grâce à des personnages attachants, des histoires incroyables, une famille unie (ou pas!), un passé commun, et surtout une époque compliquée, l'auteur a su me faire voyager et prendre du plaisir dans ma lecture.

    Merci encore une fois à l'auteur qui doit continuer à nous ravir avec ses histoires de famille et sa plume si agréable.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Arcadia tome 3 : Un défi pour VanessaTitre : Arcadia tome 3 : Un défi pour Vanessa

    Auteur : Cécile Soler

    Éditeur : auto-édition

    Age : à partir de 9 ans

    Date de parution : 13/09/2016

    Format : poche

    Nombre de pages : 236

    Prix : 9.99 €

     

    Résumé de l'éditeur :

    Après deux mois à Arcadia, Vanessa s'est habituée à la vie de l'académie.

    Heureuse de fêter son 12e anniversaire avec son amie Jade et sa chère tante Lili, elle oublierait presque que dans quelques jours, l'attend une sacrée épreuve avec le challenge du Médoc, sa première compétition nationale.

    Parviendra-t-elle à relever ce nouveau défi en dépit de rivales sans scrupules? Et à vaincre les résistances de ses parents face à sa carrière naissante?

     

     

    Mon avis :

    Après les tomes 1 et 2, je me lance avec grande envie dans ce tome 3. Je suis très heureuse de retrouver Vanessa et ses nouvelles amies à Arcadia. Cette fois, ça devient vraiment sérieux, Vanessa et toutes les patineuses préparent un grand concours qui leur permettra de pouvoir se faire remarquer par des grands noms du patinage. C'est avec sérieux que la jeune fille ainsi qu'Elsa, sa meilleure amie à l'académie, s'entrainent pour réussir.

    Nous retrouvons également les méchantes de service, il en faut toujours, celles qui sont jalouses et qui détestent perdre. Et comme Vanessa et Elsa sont assez prometteuses, forcément, Sophie et ses amies font leur possible pour leur rendre la vie impossible. Mais grâce à leur combativité et à la complicité de leurs amies de chambrée, elles réussissent à s'en sortir.

    Je ne connais rien à l'univers du patinage, mais depuis que j'ai commencé cette série jeunesse, j'avoue que ça me plait de plus en plus. Et puis on y parle tennis également et autres sport donc moi, je me sens dans mon élément. L'histoire est agréable, elle est parfaite pour les petites (grandes!) filles à partir de 9-10 ans. Les mots sont adaptés, les plus difficiles sont même expliqués, le langage est parfait et les situations et personnages permettent de s'imprégner facilement et de se mettre à la place des protagonistes.

    Une très belle série qui, je l'espère, va continuer encore et encore! En tous cas, j'ai hâte de connaitre la suite de cette histoire!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Auteur : Betty Séré de Rivières

    Éditeur : Voyageur éditions

    Age : A partir de 4 ans

    Parution : 10/2016

    Format : 21*21

    Nombre de pages :  18

    Prix : 8.00 €

     Résumé de l'éditeur : 

    Princesse Cépagrave trouve que la différence ça embellit la vie, c'est comme un arc-en-ciel après la pluie.
    Dans cette nouvelle aventure, Princesse Cépagrave rencontre Signabell, un enfant qui parle avec ses mains. Princesse Cépagrave va apprendre à communiquer autrement et invite le lecteur à en faire de même. Ensemble, ils vont s'enrichir d'une belle expérience auprès de cet enfant différent...

     

     

    Mon avis :

    Cette collection est vraiment très sympa et bien faite! Après avoir lu "Princesse Cépagrave" où nous faisons la connaissance d'une princesse pas comme les autres qui vit dans un monde parfait, dans un monde où la différence est une force, où il fait bon vivre avec les autres, même si ils sont différents de nous, nous avons découvert "Princesse Cépagrave et Soly le jongleur de lettres", une histoire passionnante où nous avons rencontré un petit garçon qui était dyslexique. Dans ce nouveau numéro (qui est en fait le deuxième), nous faisons la connaissance de Signabell, un petit garçon qui est sourd et muet et qui communique grâce à la langue des signes.

    J'ai vraiment trouvé cet album super! En effet, Signabell et Princesse Cépagrave nous apprennent quelques mots en langage des signes, il y a même une petite comptine que nous avons pu reproduire avec mon fils. Il a adoré la chanter avec ses mains! L'histoire est intéressante, les signes sont bien expliqués et les illustrations sont colorées, vraiment agréables pour les yeux des petits comme des grands.

    Le sujet de ces albums est très important de nos jours, car la différence est de plus en plus présente dans notre société et il est important de faire comprendre aux enfants, dès leur plus jeune âge, qu'être différent ne veut pas dire nul ou sans intérêt. Dans toute différence, il y a de belles choses à apprendre. Ici, le langage des signes peut devenir un jeu pour les enfants et leur apprendre cette langue pourrait leur permettre de communiquer un jour peut-être, avec une autre personne.

    Merci à Princesse Cépagrave et à son créateur pour ces bons moments! En espérant découvrir d'autres différences très vite!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires