• Auteur : Julie De Lestrange

    Éditeur : Mazarine

    Date de parution : 04/10/2017

    Format : grand

    Nombre de pages : 269

    Prix : 16.50 €

     

    Résumé de l'éditeur :

    Alexandre, Marco et Sophie connaissent une amitié de trente ans et autant d’amour, de blessures, de déceptions et de joies. Désormais adultes, confrontés au poids du quotidien et des responsabilités, à l’existence et ses tourments, sonne l’heure de faire des choix.
    Mais que reste-il des certitudes lorsque le sort frappe au hasard ?
    Juste un vertige, profond et déroutant, des liens indéfectibles, et parfois comme la nécessité de respirer, le besoin de danser et celui de s’aimer.
     
    Découvrez la bande de copains drôles et attachants qui a fait le succès d’Hier encore, c’était l’été, et  plongez dans une magnifique histoire d’amitié, un hymne  à l’entraide, qui fait la part belle à la vie et à notre humanité.

     

     

    Mon avis :

    Comme je suis contente de lire la suite de "Hier encore, c'était l'été"! J'avais adoré cette lecture, j'avais l'impression de faire partie de la bande, j'ai replongé dans mes souvenir d'enfance... Bref, j'en voulais encore!

    Et bien bravo à l'auteur car la suite est tout aussi bien. J'ai toujours peur d'être déçue des suites, qu'elles ne soient pas à la hauteur. Alors avec "Danser, encore", j'ai passé un bon et agréable moment de lecture une nouvelle fois.

    On retrouve la bande d'amis avec Alexandre et Sophie qui sont mariés, et Marco qui n'est jamais bien loin. Cette fois, c'est avec ce dernier que nous allons voir passer les jours. Le couple vit dans un petit appartement avec leurs deux enfants, ils sont heureux en apparence et continuent à voir régulièrement Marco, leur meilleur ami. Celui-ci vit avec Pauline mais la situation n'est pas au beau fixe. Et il y a toujours Céline, Guillaume, Anouck, ainsi que Claude, le père de cette dernière... Bref, nous retrouvons tous les personnages que nous avons aimé auparavant.

    Mais une bien triste nouvelle vient bouleverser l'équilibre de chacun, mettant en péril l'amitié, la fraternité, l'amour, la famille... Comment se reconstruire après un tel drame? C'est à travers Marco que nous allons découvrir l'évolution de chacun...

    J'ai beaucoup aimé ma lecture, j'ai passé un très bon moment, je pense qu'il est important de lire des livres de ce style de temps en temps pour se faire du bien, pour reconsidérer sa vie, pour se rendre compte des choses essentielles. Je le conseille donc à tous.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Auteur : Florence Herrlemann

    Éditeur : Antigone

    Date de parution : 02/04/2016

    Format : grand

    Nombre de pages : 157

    Prix : 12.80 €

     

     Résumé de l'éditeur :

     La nuit est tombée sur la grande et mystérieuse maison. Au fond du parc, la lourde grille reste obstinément fermée sur l'autre monde. De la salle à manger montent des voix. Avec son fidèle Léo, Isabelle se prépare à descendre dîner. Tout semble normal. Normal ? Pas si sûr... Très vite, le doute s'installe : qui sont-ils, cette Mère qui terrorise Isabelle et règne sans partage sur ce monde comme replié sur lui-même ? ce Léo, qui jamais ne parle, ni ne répond ? ces visiteurs, dont Isabelle semble tant redouter la présence ? Et pourquoi ces barreaux, aux fenêtres de sa chambre ? Qui donc est Isabelle ? Dans cette fresque allégorique de l'écrasement et de la toute-puissance matricielle, Isabelle raconte, se raconte : les mots sont sa nomination du monde, sa revanche, sa seule et dérisoire forteresse... Des mots qu'elle lance comme un S.O.S., des mots que l'on reçoit comme une pierre dissimulée dans une boule de neige... Le Festin du Lézard : un texte lumineux comme un ciel d'orage, onirique et poignant.

     

     

    Mon avis :

    Je voyais passer des avis de lecture sur ce livre sur les réseaux sociaux, j'avais noté ce titre dans ma liste d'achats mais je n'ai jamais sauté le pas. Et puis en rendant une petite visite à mon auteur préférée Catherine Rolland au salon du livre de Mornant, j'ai rencontré Florence Herrlemann avec qui j'ai passé un très bon moment. C'est une auteur très sympathique, très abordable et vraiment drôle. J'en ai donc profité pour me procurer son livre.

    Ce n'est pas facile de faire une chronique d'un auteur qu'on a rencontré. Mais je dois me lancer tout de même. 

    J'ai eu très très peur au début, parce que je me sentais perdue dans une histoire dont je ne comprenais pas le but. Et puis petit à petit, j'ai été séduite par cette écriture si belle, si parfaite et si littéraire. Je le dis haut et fort, cette auteur a un vrai talent pour l'écriture, ses mots sont envoutants, sensibles et tellement beaux! Le style est parfait, on sent qu'elle a choisi les bons mots, qu'elle a pris le temps de les poser, de les mettre en scène. Mais cette lecture ne sera pas appréciée de tous, j'en suis sûre, ne serait-ce que par son côté dérangeant et angoissant, cette atmosphère sombre et étouffante.

    L'histoire de cette jeune femme est assez singulière. Isabelle se retrouve coincée chez elle, plutôt chez sa mère, qui l'enferme et lui interdit d'aller à l'extérieur (d'ailleurs, on ne comprends pas pourquoi!). Pourtant, elle n'est plus une enfant. Alors elle passe ses journées à parler (ou à écrire, je ne sais pas trop si c'est un journal intime ou un monologue), à raconter ce qu'elle vit depuis toutes ces années auprès de cette mère si terrifiante qu'elle en est devenue un réel monstre pour le lecteur. Cette relation mère/fille est assez spéciale, je me suis trouvée un peu déroutée, un peu mal à l'aise parfois. On se retrouve dans un huit clos et l'ambiance est parfois pesante.

    J'ai eu l'impression d'assister à une pièce de théâtre avec un seul personnage principal qui fait un monologue tout au long du récit. Elle parle à Léo, un ami imaginaire, une carnet secret, une ombre... on ne sait pas trop. Isabelle est-elle complètement folle? Je ne savais pas quoi penser d'elle mais j'ai trouvé son histoire magnifique de réalisme. Le second personnage est donc sa mère, ce monstre, mais elle n’intervient jamais, elle est juste là sous nos yeux, dans les paroles de sa fille. Et puis quelques personnages secondaires viennent faire vivre cette scène, comme un père, un frère, une amie, un médecin... mais on ne sait pas si ils sont vraiment présents ou bien juste dans la tête d'Isabelle.

    Bref, c'est un roman noir assez particulier, qui ne plaira pas à tout le monde mais qui mérite qu'on s'y arrête dessus, qu'on prenne le temps de le découvrir. Ce serait dommage de passer à côté d'un si beau roman! Quelle prose!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Auteur : Louie Stowell

    Éditeur : Usborne

    Age : A partir de 8 ans

    Parution : 26/10/2017

    Format : 280 * 360

    Nombre de pages :  32

    Prix : 7.95 €

     Résumé de l'éditeur : 

    Ce bloc de 32 pages détachables est rempli de conseils et d'idées pour apprendre à créer des bandes dessinées.
    Les jeunes dessinateurs pourront s'initier aux différentes techniques de base, du dessin des personnages à l'utilisation des onomatopées.
    Avec un grand choix de thèmes et de genres, et beaucoup d'espace pour créer des bandes dessinées, dont des vignettes préimprimées.

     

     

    Mon avis :

    J'aime beaucoup ces grands blocs, ils sont vraiment bien complets. Le seul défaut c'est qu'ils sont grands, prennent de la place et sont donc difficilement transportables. Mais on ne peut pas tout avoir!

    Il est vraiment bien fait! A chaque page, l'enfant peut apprendre une chose qui se trouve dans une BD, ce qui lui permet, petit à petit, de construire sa propre BD, sa propre histoire. L'auteur apprend à dessiner des personnages simples, à leur apporter des accessoires, à les mettre en situation. Puis, on apprend à faire des bulles et à savoir les remplir correctement. Ensuite, on aborde le thème, et ce qui est génial c'est que plusieurs thèmes sont prêts, l'enfant n'a plus qu'à créer son histoire avec les petites astuces apprises avant. Des indices aident l'enfant à créer son histoire.

    Ce bloc permet de développer l'imagination et la créativité de l'enfant, il est assez conséquent donc a une longue durée de vie. De quoi passer de bonnes vacances, de longs week-end de création. L'enfant est fier de présenter son histoire, ses dessins à ses parents, sa famille et ses amis. Et pourquoi pas devenir un futur écrivain ou illustrateur!

     

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Auteur : Lætitia Becker

    Éditeur : Boréalia

    Age : A partir de 3 ans

    Parution : 20/11/2017

    Format : petit

    Nombre de pages :  38

    Prix : 12.00 €

     Résumé de l'éditeur : 

    2ème tome de la collection PETITS POLAIRES.
    Sur la prairie préférée de Petit Renne, tout le lichen a été dévoré. Qui, mieux que Petit Loup, pourra l'aider à retrouver le coupable ?

     

    Mon avis :

    Mon fils et moi avons fait la connaissance de Petit Renne il y a un an avec "Petit Renne a peur de tout". Il était attendrissant et mon fils avait tout de suite succombé au charme de l'animal.

    Ici, c'est un Petit Renne plus courageux que nous retrouvons (il a sans doute grandit!), mais c'est un Petit Renne en colère! Oui, en colère car quelqu'un lui a volé sa nourriture. Et il accuse sans preuve l'un des renne de sa tribu. Mais Petit Loup a assisté à la scène et décide d'aider Petit Renne à trouver le coupable en découvrant qui a laissé ses traces de pas sur la neige...

    Une jolie histoire, illustrée de belle façon, avec des dessins très adaptés aux enfants.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Auteur : Christine Moreau

    Éditeur : Auto-édition

    Date de parution : 02/10/2017

    Format : numérique

    Nombre de pages : 130

    Prix : 2.49 €

     

     Résumé de l'éditeur :

    Le corps de Constance Colas, jeune avocate spécialisée en droit de la famille, est retrouvé dans les jardins botaniques de l’Arquebuse, le cœur prélevé. Trafic d’organes ou folie meurtrière ?
    Cette disparition va remettre en question la vie de Camille, sa sœur jumelle, sculptrice dont le vernissage de l'exposition a lieu le soir du meurtre.
    En quête de réponses, Camille se réfugie dans la maison de famille, au risque de devenir à son tour, la prochaine victime.
    Au cœur de cette Bourgogne austère, l’enquête est confiée au commissaire Clavaux accompagné de son acolyte aux méthodes peu conventionnelles, Sébastien .

     

     

    Mon avis :

    Le synopsis était très alléchant, surtout pour moi, la fan de polars. Malheureusement, ma déception en fut encore plus grande quand j'ai découvert que ce n'était pas vraiment un policier mais plutôt un roman avec une petit enquête en parallèle. Parce qu'on ne peut pas vraiment parler d'une enquête, même si il y a mort suspecte d'une personne. 

    Je n'ai pas été convaincue par cette histoire, je n'ai pas aimé les personnages auxquels je n'ai pas réussi à m'identifier et envers lesquels je n'ai pas eu de sentiments. Ils ne m'ont pas transportée, je n'ai pas réussi à les apprécier et à en savoir plus sur eux. La seule chose qui a fait que j'ai lu le livre entièrement était de connaitre la fin, de savoir pourquoi on a tué cette femme en lui arrachant le cœur. 

    Même l'écriture de l'auteur est perturbante, elle passe, dans un mème paragraphe, de la première à la troisième personne sans explication. J'ai parfois été perdue par sa façon de s'exprimer. Je ne sais pas si c'est voulu (alors dans ce cas, je m'en excuse mais je n'ai pas compris) ou si c'est un manque de relecture du manuscrit.

    Je suis donc désolée, mais je n'ai pas apprécié ce roman qui se rapproche plus d'une histoire singulière (quoi que!) que d'un polar avec rythme, suspense, enquête et surprises. J'espère que d’autres lecteurs sauront l'apprécier mieux que moi.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires