• Auteur : Jean Dardi

    Éditeur : Terra Nova

    Date de parution : 27/09/2017

    Format : grand

    Nombre de pages : 381

    Prix : 18.50 €

     

     Résumé de l'éditeur :

     Début des années soixante. Sur la promenade de Boulogne, les prostituées travaillent la peur au ventre. Parmi les clients, rôde celui que la presse surnomme le «  Dépeceur du Bois  » qui tue et éventre les prostituées. Subitement, la série meurtrière s’interrompt, la police respire et le mystère reste entier.

    Fin 2016. Le commissaire Dell’Orso rentre précipitamment de vacances. Une jeune femme vient d’être assassinée d’une balle dans la tête. La main de la morte renferme un étrange mot griffonné  : «  Pardon  ». Plus étrange encore, l’arme du crime est un vieux Colt M1911, celui-là même qui avait été utilisé par le «  Dépeceur du Bois  ».

    Le tueur aurait-t-il récidivé, 50 ans plus tard  ? Comment pourrait-il encore avoir la force de pourchasser ses victimes, de les séquestrer puis de les abattre? Peu vraisemblable. Et pourtant...

     

     

    Mon avis :

    J'ai connu l'auteur avec son premier roman "Les sept stigmates" que j'avais beaucoup aimé. Nous retrouvons ici la même équipe d'enquêteurs que j'avais appréciée pour son efficacité, son humour et surtout, son chef Gio qui est un Grand! Il a une façon de parler et de penser assez "crue", mais je crois que c'est ce qui fait son charme. Je suis contente de le retrouver!

    Tout commence par le meurtre de Sandrine Longchamp de la Boisse, celle-là même qui a frôlé la mort dans le précédent thriller... Del'Orso avait réussi à la sauver du tueur en série, alors comment est-ce possible qu'elle soit encore la cible d'un fou alors que le tueur en série a été tué quelques semaines auparavant? L'équipe de choc va chercher, et ce qu'elle va découvrir, n'est pas simple, une histoire difficile, sordide et très touchante va faire son entrée...

    Les meurtres se suivent, se ressemblent, se rapprochent... Mais ont-ils un lien avec les prostituées tuées il y a cinquante ans? Et avec cette jeune institutrice assassinée il y a vingt ans? Pourquoi pas! Mais est-ce possible alors que le tueur aurait au moins 70 ans? C'est ce que nous allons découvrir tout au long de ces chapitres courts et rythmés, menés par une écriture agréable et sensible...

    Bravo à l'auteur qui a réussi, à nouveau à m'éblouir par ses mots, par sa façon de raconter les choses, et par son esprit vengeur. Connaître l'auteur des crimes, le suivre dans sa folie, c'est une chose que j'adore! Merci à l'auteur pour ce bon moment! Le final est super, j'ai été touchée par ce tueur en série qui a su me tirer les larmes...

    Fans de thrillers, jetez-vous dessus!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  • Auteur : Chris Simon

    Éditeur : auto-édition

    Date de parution : 06/11/2017

    Format : grand

    Nombre de pages : 148

    Prix : 12.00 €

     

     Résumé de l'éditeur :

     Courtney Burden à tout : un riche et beau mari, Jeb ; deux magnifiques enfants, Cameron et Sawyer ; un métier créatif et une brownstone de trois étages à Brooklyn, New York, là où tout le monde veut vivre. Alors pourquoi chine t-elle dans les rues ? A-t-elle un problème ? Est-elle cinglée ? Non, juste une chineuse compulsive qui adopte les objets pour se rassurer… Avait-elle besoin de ramasser ce canapé au petit matin au bord du fleuve et de le ramener chez elle ? Non, mais elle le croyait abandonné sur ce parking paumé. Sauf qu’il ne l’était pas. Et qu’il appartient à des gars pas cool du tout, qui tiennent à leurs affaires… Et que ces gars, super vénères, vont tout faire pour le récupérer. Et ça, c’est le début de la fin pour Courtney et les siens. Cocaïne, gangsters, argent et sexe : les meilleurs ingrédients pour faire exploser une famille modèle. Il y a une bonne dose d’humour aussi… pour sauver les meubles.

     

     

    Mon avis :

    J'ai beaucoup aimé la première saison de ce drug thriller, la deuxième saison a répondu à mes attentes et cette troisième est encore meilleure! Je l'ai littéralement dévorée.

    Ce n'est plus du tout le paradis à Brooklyn, Jason, le meilleur ami de Cameron et fils des meilleurs amis de Courtney et Jeb, décède brutalement. L’autopsie révèle qu'il se droguait et qu'il faisait des choses sexuelles très dangereuses, ce qui l'a tué. Tout le monde est sous le choc. Cameron décide d'arrêter ses bêtises, il se sent un peu coupable de cette mort. Jeb veut sauver sa boite de la faillite à tout prix.

    Les évènements vont s'enchainer, le couple Burden va s'effriter, Jeb va mettre en péril son amitié avec Christopher et Cameron va essayer de remonter la pente. Tout ceci à un rythme très intéressant, j'ai adoré suivre les aventures de cette famille particulière. Harlan, le majordome est un homme très attachant, je l'adore, il me fait beaucoup rire.

    Cette troisième saison est géniale, elle donne envie de lire la suite très vite, en tous cas moi, je l'attends avec impatience.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  • Auteur : Cédric Castagné

    Éditeur : Auto-édition

    Date de parution : 20/06/2017

    Format : semi-poche

    Nombre de pages : 245

    Prix : 9.99 €

     

     Résumé de l'éditeur :

     Alex a tout pour être heureux : une femme magnifique, une fille adorable, un travail passionnant. Son couple a bien traversé quelques périodes difficiles ces dernières années, mais avec sa femme, ils se sont accrochés à l’espoir de vivre des jours meilleurs… Alex regrette néanmoins d’être parfois trop distant. Engagé dans un appel d’offres crucial pour l’avenir de sa société, le jeune entrepreneur ne ménage pas ses efforts pour tenter de remporter les cinq millions d’euros mis en jeux. Mais alors que le dénouement approche, un maître chanteur va anéantir tous ses espoirs et faire planer au-dessus de sa tête une lourde menace... Un matin, Sacha croise la route de Sandra, une jeune femme à la beauté saisissante. Une jeune femme mystérieuse qui dissimule une indicible tristesse sous un sourire de façade. Une jeune femme que Sacha désire revoir à tout prix au risque de dévoiler son vrai visage : celui d’un père rongé par le remords, celui d’un homme en quête de renouveau. Le visage d’Alex, tout simplement. Alex... Sacha... Deux personnalités si différentes. Deux vies que tout oppose. Deux histoires pourtant liées par le destin.

     

     

    Mon avis :

    J'attendais beaucoup de ce thriller psychologique, la couverture m'avait attirée et le synopsis présageait quelque chose de super. Malheureusement, je suis un peu déçue.

    Chapitre après chapitre, nous suivons deux hommes. Alex est père de famille, il aime sa femme et il travaille dur pour une boite dont il aimerait apporter beaucoup. En effet, cette dernière est en mauvaise posture et il reste une chance de la sauver en remportant l'appel d'offre qui leur est confié. Mais le travail est difficile et quelqu'un a bien l'intention de tout faire capoter... Alex essaie de découvrir qui. Sacha, de son côté, est un homme qui n'est pas sûr de lui, qui est mal dans sa peau et qui cherche à être aimé, on sens que c'est un écorché vif. Il rencontre Sandra dont il tombe amoureux au premier regard. Mais cette histoire va le mener sur des chemins difficiles...

    Petit à petit, le lecteur comprend ce qu'il se passe entre ces deux hommes, le lien est vite trouvé. Mais leur histoire commune est fade, sans vraiment de rythme et je me suis un peu ennuyée. Cette histoire d'appel d'offre m'a un peu fatiguée, je ne voyais pas du tout où l'auteur voulait en venir. Je me suis sentie proche des deux hommes, ils m'ont interpellée et j'avais envie de connaitre comment leur histoire allait évoluer. Mais que ça a été long!

    Par contre, la fin est splendide! Vraiment réussie! Et là, je me suis dit que l'auteur avait réussi son pari! Rien ne laissait présager de cette finalité, je suis passée complètement à côté de la vérité. Du coup, j'ai pris du plaisir dans les derniers chapitres. Je ne regrette pas d'être allée au bout!

    Pour conclure, mon avis reste mitigé. L'histoire et sa finalité sont plutôt bien trouvées, bien orchestrées, mais l'auteur n'a pas su me prendre dans ses filets pour être totalement conquise. Il m'a fallu trop de temps pour apprécier ma lecture, c'est dommage. Il y a un vrai potentiel, l'auteur est tordu comme je les aime, il manque peut-être un peu de maturité dans l'écriture et le style pour apporter du rythme, du suspense. Mais je suis sûre qu'il a un véritable potentiel!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    6 commentaires
  • Auteur : Florence Herrlemann

    Éditeur : Antigone

    Date de parution : 02/04/2016

    Format : grand

    Nombre de pages : 157

    Prix : 12.80 €

     

     Résumé de l'éditeur :

     La nuit est tombée sur la grande et mystérieuse maison. Au fond du parc, la lourde grille reste obstinément fermée sur l'autre monde. De la salle à manger montent des voix. Avec son fidèle Léo, Isabelle se prépare à descendre dîner. Tout semble normal. Normal ? Pas si sûr... Très vite, le doute s'installe : qui sont-ils, cette Mère qui terrorise Isabelle et règne sans partage sur ce monde comme replié sur lui-même ? ce Léo, qui jamais ne parle, ni ne répond ? ces visiteurs, dont Isabelle semble tant redouter la présence ? Et pourquoi ces barreaux, aux fenêtres de sa chambre ? Qui donc est Isabelle ? Dans cette fresque allégorique de l'écrasement et de la toute-puissance matricielle, Isabelle raconte, se raconte : les mots sont sa nomination du monde, sa revanche, sa seule et dérisoire forteresse... Des mots qu'elle lance comme un S.O.S., des mots que l'on reçoit comme une pierre dissimulée dans une boule de neige... Le Festin du Lézard : un texte lumineux comme un ciel d'orage, onirique et poignant.

     

     

    Mon avis :

    Je voyais passer des avis de lecture sur ce livre sur les réseaux sociaux, j'avais noté ce titre dans ma liste d'achats mais je n'ai jamais sauté le pas. Et puis en rendant une petite visite à mon auteur préférée Catherine Rolland au salon du livre de Mornant, j'ai rencontré Florence Herrlemann avec qui j'ai passé un très bon moment. C'est une auteur très sympathique, très abordable et vraiment drôle. J'en ai donc profité pour me procurer son livre.

    Ce n'est pas facile de faire une chronique d'un auteur qu'on a rencontré. Mais je dois me lancer tout de même. 

    J'ai eu très très peur au début, parce que je me sentais perdue dans une histoire dont je ne comprenais pas le but. Et puis petit à petit, j'ai été séduite par cette écriture si belle, si parfaite et si littéraire. Je le dis haut et fort, cette auteur a un vrai talent pour l'écriture, ses mots sont envoutants, sensibles et tellement beaux! Le style est parfait, on sent qu'elle a choisi les bons mots, qu'elle a pris le temps de les poser, de les mettre en scène. Mais cette lecture ne sera pas appréciée de tous, j'en suis sûre, ne serait-ce que par son côté dérangeant et angoissant, cette atmosphère sombre et étouffante.

    L'histoire de cette jeune femme est assez singulière. Isabelle se retrouve coincée chez elle, plutôt chez sa mère, qui l'enferme et lui interdit d'aller à l'extérieur (d'ailleurs, on ne comprends pas pourquoi!). Pourtant, elle n'est plus une enfant. Alors elle passe ses journées à parler (ou à écrire, je ne sais pas trop si c'est un journal intime ou un monologue), à raconter ce qu'elle vit depuis toutes ces années auprès de cette mère si terrifiante qu'elle en est devenue un réel monstre pour le lecteur. Cette relation mère/fille est assez spéciale, je me suis trouvée un peu déroutée, un peu mal à l'aise parfois. On se retrouve dans un huit clos et l'ambiance est parfois pesante.

    J'ai eu l'impression d'assister à une pièce de théâtre avec un seul personnage principal qui fait un monologue tout au long du récit. Elle parle à Léo, un ami imaginaire, une carnet secret, une ombre... on ne sait pas trop. Isabelle est-elle complètement folle? Je ne savais pas quoi penser d'elle mais j'ai trouvé son histoire magnifique de réalisme. Le second personnage est donc sa mère, ce monstre, mais elle n’intervient jamais, elle est juste là sous nos yeux, dans les paroles de sa fille. Et puis quelques personnages secondaires viennent faire vivre cette scène, comme un père, un frère, une amie, un médecin... mais on ne sait pas si ils sont vraiment présents ou bien juste dans la tête d'Isabelle.

    Bref, c'est un roman noir assez particulier, qui ne plaira pas à tout le monde mais qui mérite qu'on s'y arrête dessus, qu'on prenne le temps de le découvrir. Ce serait dommage de passer à côté d'un si beau roman! Quelle prose!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Auteur : Christine Moreau

    Éditeur : Auto-édition

    Date de parution : 02/10/2017

    Format : numérique

    Nombre de pages : 130

    Prix : 2.49 €

     

     Résumé de l'éditeur :

    Le corps de Constance Colas, jeune avocate spécialisée en droit de la famille, est retrouvé dans les jardins botaniques de l’Arquebuse, le cœur prélevé. Trafic d’organes ou folie meurtrière ?
    Cette disparition va remettre en question la vie de Camille, sa sœur jumelle, sculptrice dont le vernissage de l'exposition a lieu le soir du meurtre.
    En quête de réponses, Camille se réfugie dans la maison de famille, au risque de devenir à son tour, la prochaine victime.
    Au cœur de cette Bourgogne austère, l’enquête est confiée au commissaire Clavaux accompagné de son acolyte aux méthodes peu conventionnelles, Sébastien .

     

     

    Mon avis :

    Le synopsis était très alléchant, surtout pour moi, la fan de polars. Malheureusement, ma déception en fut encore plus grande quand j'ai découvert que ce n'était pas vraiment un policier mais plutôt un roman avec une petit enquête en parallèle. Parce qu'on ne peut pas vraiment parler d'une enquête, même si il y a mort suspecte d'une personne. 

    Je n'ai pas été convaincue par cette histoire, je n'ai pas aimé les personnages auxquels je n'ai pas réussi à m'identifier et envers lesquels je n'ai pas eu de sentiments. Ils ne m'ont pas transportée, je n'ai pas réussi à les apprécier et à en savoir plus sur eux. La seule chose qui a fait que j'ai lu le livre entièrement était de connaitre la fin, de savoir pourquoi on a tué cette femme en lui arrachant le cœur. 

    Même l'écriture de l'auteur est perturbante, elle passe, dans un mème paragraphe, de la première à la troisième personne sans explication. J'ai parfois été perdue par sa façon de s'exprimer. Je ne sais pas si c'est voulu (alors dans ce cas, je m'en excuse mais je n'ai pas compris) ou si c'est un manque de relecture du manuscrit.

    Je suis donc désolée, mais je n'ai pas apprécié ce roman qui se rapproche plus d'une histoire singulière (quoi que!) que d'un polar avec rythme, suspense, enquête et surprises. J'espère que d’autres lecteurs sauront l'apprécier mieux que moi.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique