• Fanny N.Titre : Fanny N.

    Auteur : Alice Quinn

    Éditeur : auto-édition

    Date de parution : 27/01/2017

    Format : grand

    Nombre de pages : 158

    Prix : 14.90 €


     

    Résumé de l'éditeur :

     Fanny N. adore les bébés. En avoir un à elle, c’est le rêve de sa vie. Quand elle les regarde, au parc, dans leurs poussettes, avec leurs mamans, l’envie monte, monte… et peut-être aussi la jalousie. Car Fanny N. a 33 ans, mesure 1,59 m, pèse 100 kilos, et vit encore chez sa mère, qui l’infantilise totalement. Il faut dire que Fanny N. n’est pas tout à fait comme la majorité des jeunes femmes de son âge, avec son corps dévasté par des monstres et sa simplicité d’esprit proche de celle des petits dont elle s’occupe à la crèche. Alors les prétendants au titre de père ne se bousculent pas au portillon. Que faire, dans ces conditions ? Que faire de cette tendresse qui la dévore au fil du temps ? Que faire de ces désirs frustrés, de cette douleur insupportable ? Que faire, lorsque l’envie devient obsession ? Barricadée derrière ses éclairs de lucidité, d’humour et d’autodérision, Fanny N. pourra-t-elle tenir encore longtemps ou finira-t-elle par exploser comme une bombe à retardement ?


     

    Mon avis :

    Ce roman est une horreur! Mais quelle belle horreur!

    J'adore les thrillers, j'adore les tueurs sanguinaires, les torturés, les méchants, les sadiques... Mais là, c'est avec une schizophrène que je me suis retrouvée et je dois dire que j'ai eu très peur. Cette jeune femme de 30 ans est une torture à elle toute seule. Je l'ai détestée, elle m'a mise en colère plusieurs fois, elle m'a bouleversée... Et en même temps, j'ai été attendrie par cette personnalité hors norme, par ce mal-être qui touche Fanny. Elle est sensible au fond, mais tellement naïve et simple d'esprit.

    Fanny est grosse, pas très jolie, elle vit encore chez sa mère qui l'infantilise, qui la protège trop. Elle n'a aucun ami, elle n'est même pas appréciée dans son boulot, elle ne parle à personne. Son seul désir est de devenir mère pour s'occuper d'un enfant, d'un bébé... c'est le but de sa vie, son obsession. Mais en est-elle capable? Oui, elle est certaine que c'est son destin depuis ses 5 ans, age auquel elle a perdu son père tragiquement.

    Ce roman est une pure merveille, je l'ai lu d'une traite, j'ai été fascinée par le texte. L’auteur a très bien réussi a nous mettre dans la peau d'une schizophrène, avec une particularité, celle d’écrire à la première et à la troisième personne pour plus de réalisme... J'avais peur de m'y perdre, d’être déroutée, mais pas du tout! On comprend de ce fait, complétement les sentiments de Fanny, on entre totalement dans sa tête et on suit ses pensées.

    Le genre est complètement différent de mes autres lectures de l'auteur (Saga Rosie Maldonne), mais elle nous prouve, avec ce texte très noir, qu'elle peut tout autant faire dans l'humour que dans la tragédie psychologique. Bravo à elle car c'est une réussite, elle excelle dans les deux genres.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Auteur : Barbara Abel

    Éditeur : Pocket

    Date de parution : 14/03/2013

    Format : poche

    Nombre de pages : 344

    Prix : 6.95 €

     

     Résumé de l'éditeur :

    D’un côté il y a Tiphaine et Sylvain et de l’autre il y a Lætitia et David. Voisins du même âge, partageant les mêmes passions et la même conception de la vie, les deux couples sont devenus inséparables et, malgré la mince cloison qui les sépare, on peut dire qu’ils vivent joyeusement les uns avec les autres. Une amitié fusionnelle tout naturellement renforcée quand deux petits garçons viennent au monde pour enchanter les maisons. Maxime et Milo naissent la même année, grandissent ensemble, comme deux jumeaux qui le soir venu rentreraient dormir chez leurs parents respectifs. Mais ce tableau idyllique éclate violemment le jour où Lætitia est témoin d’un tragique accident qui coûtera la vie au petit Maxime, le garçon de ses voisins. Hantée par la culpabilité de n’avoir pas pu aider l’enfant et par la douleur d’avoir perdu un être qu’elle aimait comme un fils, Lætitia commence à s’inventer des histoires, aveuglée par la douleur. Tiphaine lui en veut, elle va se venger, elle projette de tuer Milo qui lui rappelle chaque jour l'enfant qu'elle a perdu. Lætitia a tellement peur de perdre son enfant, de vivre ce qu’à vécu Tiphaine… La paranoïa l’isole du reste du monde et elle ne comprend pas que c’est peut-être elle qui est en train de tuer son fils, à petit feu…

     

     

    Mon avis :

    Depuis le temps qu'on me conseillait cette auteur et ce livre en particulier, cette fois, c'est chose faite! Et je n'ai aucun regret, sauf celui peut-être d'avoir attendu si longtemps pour le lire et le découvrir. Le coup de cœur n'est pas loin!

    Deux jeunes couples vivent dans la joie et la bonne humeur dans deux maisons mitoyennes. Ils sont de vrais amis, font tout ensemble, se disent tout et vont même jusqu'à avoir deux garçons de 3 mois d'écart. Ces derniers grandissent donc comme des frères, auprès de l'amour de leurs parents et de leurs voisins respectifs. Jusqu'au jour où Maxime, le fils de Tiphaine et Sylvain décède dans un tragique accident domestique...

    Dès ce jour, l'amitié si forte qui unissait les couples se voit affaiblit par la tristesse, la peur, la vengeance, la paranoïa... Tout le monde est triste bien sûr, Maxime était le fils de Tiphaine et Sylvain mais était comme un fils pour David et Lætitia. Et cette dernière, qui a assisté à l'accident du petit garçon, commence à délirer et à imaginer des choses vraiment dures à propos de ses voisins. Elle en est persuadée, Tiphaine lui veut du mal et souhaite tuer Milo, leur petit garçon, pour ne plus avoir à vivre avec le souvenir de son fils sous les yeux. Mais le petit garçon ne comprend pas ce qu'il se passe, lui qui aime tant sa Tatiphaine est perturbé par les disputes entre les deux femmes. Lætitia est-elle en train de tout perdre à son tour? Sa paranoïa va-t'elle détruire sa famille? Ou bien est-elle la seule, comme elle le pense, à avoir raison de soupçonner Tiphaine de malveillance?

    J'ai beaucoup aimé ce thriller, du début à la fin, car je me suis attachée à ces deux couples. Le suspense est à son comble, on ne sait plus qui croire, on ne sait plus à qui il faut faire confiance, on a peur pour Tiphaine, pour Lætitia, pour Milo... Bref, c'est très bien tenu, bien écrit. Je n'avais pas du tout imaginé cette fin, assez brutale finalement, mais tellement parfaite après tout!

    J'ai la suite dans ma PAL, je vais pas tarder à la sortir pour continuer à découvrir la suite des évènements.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Auteur : Christine Brunet

    Éditeur : Gascogne

    Date de parution : 24/08/2017

    Format : grand

    Nombre de pages : 384

    Prix : 20.00 €

     

     Résumé de l'éditeur :

    Un bras découvert sur une plage. Une tête dans un carton. Des cadavres sur un casino flottant. Un projet ultra secret de voyage spatial qui dérape… Tandis que l'enquête n'en est qu'à ses balbutiements, une nano puce, génération HX, implantée dans un cerveau humain, s'éveille. Jusqu'où Un bras découvert sur une plage. Une tête dans un carton. Des cadavres sur un casino flottant. Un projet ultra secret de voyage spatial qui dérape… Tandis que l'enquête n'en est qu'à ses balbutiements, une nano puce, génération HX, implantée dans un cerveau humain, s'éveille. Jusqu'où l’Être Humain ira-t-il dans sa quête de la connaissance et du pouvoir ?

     

     

    Mon avis :

    J'aime l'auteur, j'apprécie sa façon d'écrire, j'adore son suspense, sa ténacité et la façon qu'elle a de nous faire aimer ou détester ses personnages. Après avoir lu "Convergences" et "Vénus en Ré" où j'ai rencontré Gwen Saint-Cyrq et Signac, l'auteur m'a fait découvrir Axelle de Montfermy et Nils Sheridan dans "Dégâts collatéraux" et "Nid de vipères". Ici, les quatre personnages sont de retours, ensemble, mais complètement différents (de mon point de vue).

    Tout d'abord, Gwen Saint-Cyrq est une très bonne légiste qui aime travailler seule et prendre des décisions qui lui portent parfois préjudice. Mais ici, elle est sous les ordres de Axelle de Montfermy et elle reste plutôt "sage", par contre, elle ne compte pas ses heures, c'est un gros tempérament qui sait ce qu'elle veut! Sa supérieure était une femme que je n'aimais pas beaucoup dans les précédents opus et là, elle se retrouve à la tête d'une enquête et sait comment la mener. Elle ne lâche rien, même quand elle apprend que son poste va peut-être disparaitre après une fusion... Elle veut boucler son enquête et rien ne l'arrêtera. Par contre, côté personnel, je la trouve un peu méchante avec Nils Shéridan qui est complètement fou d'elle. Ce dernier n'a pas changé, il est toujours le même, même si ici, il est un peu plus effacé... et fou d'amour! Concernant Signac, je suis un peu déçue de son petit rôle dans ce dernier roman. Je crois que c'est mon personnage préféré et il est un peu en retrait ici.

    Tout ce petit monde se retrouve sur une enquête peu banale : un bras est retrouvé sur une plage, des morts à la pelle viennent chaque jour s'ajouter aux anciens... Bref, tout à l'air d'être lié, mais de quelle manière? Et surtout, pourquoi?

    J'ai beaucoup aimé suivre cette enquête passionnante, mais comme je le redoutais, la partie science-fiction ne m'a pas plu. Je n'aime pas du tout cet univers et j'ai dû batailler pour tout comprendre. L'auteur met à notre disposition beaucoup d'explications pour ne pas nous perdre, nous simples lecteurs, mais pour moi, c'était trop! Mais il fallait que je continue pour finir cette enquête et tout comprendre.

    Je dois avouer que c'est le roman que j'aime le moins de l'auteur mais juste à cause de la partie science-fiction. Ceux qui aiment le thriller et la science-fiction vont se régaler avec ce livre et cette histoire hors du commun. Bravo à l'auteur pour son audace, ce n'était surement pas facile au départ de choisir d'allier ces deux genres, mais je pense que c'est une réussite, même si elle ne m'a pas convaincue, mais ça, c'est parce que je n'aime pas le genre en lui-même...

    L'auteur utilise une façon assez étonnante de décomposer ses chapitres, c'est très drôle, j'ai eu du mal avec ma première lecture, mais maintenant, je suis rodée! Pour finir, je la félicite pour cette magnifique couverture qui donne un très bon aperçu des deux genres... Un grand merci à l'auteur pour sa confiance et j'espère très vite la relire dans un domaine qui me correspond mieux... D'ailleurs, la fin de l'ouvrage ouvre la voie à autre chose, une autre enquête... à suivre!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    4 commentaires
  • Auteur : David Ruiz Martin

    Éditeur : auto-édition

    Date de parution : 23/09/2017

    Format : grand

    Nombre de pages : 389

    Prix : 15.00 €

     

     

    Résumé de l'éditeur :

     Un forcené enlève quatre personnes. Pas de traces, pas de demande de rançon. À priori, aucun lien entre eux. À priori... Mais quand le kidnappeur, fou à lier et accro à la coke, se mue en bourreau, les langues se délient dans la douleur, froides, assassines. Dans ce huis clos infernal, les horreurs du passé se confondent bientôt avec la folie du présent. Le spectre d'une vengeance se dessine alors, tandis que tous prennent lentement conscience d'une chose: Mort ou vif, personne n'en sortira indemne...

     

     

    Mon avis :

    Ceux qui craignent le sang, la torture et autres choses de ce genre, veuillez vous abstenir! Sinon, votre repas risque fort de se retrouver à vos pieds! Pour ma part, c'est exactement le genre de livre que j'affectionne.

    Nous assistons dès les premières pages à l'enlèvement de quatre personnes, les unes à la suite des autres. Elle se retrouvent rapidement enfermées chez un homme dont elles ignorent tout. Le coupable sait ce qu'il fait, il a préparé sa vengeance depuis de longs mois, voire même depuis des années. Car oui, c'est bien d'une vengeance qu'il s'agit, mais celle-ci va se dévoiler petit à petit. Les trois hommes et la femme sont enfermés, ligotés à une chaise, sans moyen de s'en sortir. Le kidnappeur leur fait vivre un enfer, de la vraie torture tout au long de leur enfermement, et nous apprenons petit à petit ce qui les lie entre eux.

    J'ai beaucoup aimé les scènes de torture, les scènes où les kidnappés se retrouvent seuls et échafaudent des plans pour trouver une solution de sortie. Connaitre le passé, ce qu'ils ont bien pu faire à cet homme pour qu'il devienne si fou était très intéressant et permet au lecteur de parfois se remettre en question. Tout ce que nous faisons peut s'avérer fatal! Notre passé peut ressurgir d'un coup, sans que rien ne nous le prédise. C'est ce que vont vivre ces quatre personnes, complètement à la merci d'un fou qu'ils ont connu à un moment de leur vie.

    Ce que j'ai le moins aimé et que j'ai parfois trouvé un peu ennuyeux, c'était les scènes se déroulant à l'extérieur de ce huis clos. Le fou voit son meilleur ami, son psy, et il essaie de ne rien faire paraitre de ce qu'il se passe réellement chez lui. Ce sont des instants intéressants où on en apprend plus sur lui mais j'aimais tellement me retrouver dans cette pièce avec ces victimes! Je dois être un brin sadique finalement!

    Bref, ce thriller est un très bon livre, l'auteur a réussi à me faire hésiter sur la démarche du forcené, j'ai par moment été de son côté tellement ce qu'il a vécu est horrible. Les pages se tournent, on veut connaitre la finalité, savoir qui va s'en sortir, et surtout comment? Un bon moment à passer pour les adeptes du genre!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    6 commentaires
  • Auteur : Laurent Loison

    Éditeur : Hugo thriller

    Date de parution : 21/09/2017

    Format : grand

    Nombre de pages : 438

    Prix : 19.95 €

     

     

    Résumé de l'éditeur :

     Branle-bas de combat au 36, quai des Orfèvres. Toujours assisté de sa complice Emmanuelle de Quezac et du fidèle capitaine Loïc Gerbaud, le célèbre et impétueux commissaire Florent Bargamont se trouve plongé dans une enquête explosive bien différente des habituelles scènes macabres qui sont sa spécialité.
    Un ministre vient en effet d'être abattu par un sniper à plus de 1200 m. Sachant que seules une vingtaine de personnes au monde sont capables d'un tel exploit, et que le projectile était trempé dans du cyanure, commence alors la traque d'un criminel particulièrement doué et retors.
    Les victimes se multiplient, sans aucun lien apparent et n'ayant pas toutes été traitées au cyanure. Balle ou carreau d'arbalète, la précision est inégalée. Ont-ils affaire à un ou plusieurs tueurs ? Un Guillaume Tell diaboliquement efficace se promène-il dans la nature ?
    Tandis que Barga doit faire face à de perturbantes révélations et se retrouve dans une tourmente personnelle qui le met K.O., les pistes s'entremêlent jusqu'au sommet de l'État, où le président de la République n'est peut-être pas seulement une cible.

     

     

    Mon avis :

    Quel bonheur de lire à nouveau cet auteur! En effet, après la lecture de son premier roman, le célèbre thriller "Charade", je suis heureuse de retrouver mes personnages découverts il y a peu et qui m'ont tant plu!

    Ce n'est donc pas un hasard, Laurent Loison est vraiment très bon! Réussir deux thrillers aussi géniaux en si peu de temps, c'est la preuve qu'il doit être noté parmi les meilleurs auteurs de ce siècle! Oui oui, pas d'exagération de ma part, il faut absolument lire cet auteur, le découvrir pour ceux qui ne l'ont pas déjà fait!

    On retrouve ici une plume parfaite, un scénario digne des plus grands maitres, un vrai chef d’œuvre! Il nous prévient dès le début, il ne cherche pas à cacher qui est le coupable, il sait qu'on le trouvera rapidement, surtout si on est habitué à lire du thriller, mais le cheminement, l'histoire derrière et surtout le dénouement, c'est tout simplement grandiose! Comment s'ennuyer avec ce bouquin? Impossible! Les pages se tournent tellement vite que la fin est déjà là et qu'on en redemande... Et quelle fin! Je suis vraiment fascinée par l'imagination de l'auteur! 

    Nous retrouvons donc Florent et Manue, nos deux enquêteurs préférés.. Ils sont amoureux, ils sont fous tous les deux, ils défient toutes les lois, ils soulent leur entourage mais... ce sont les meilleurs! Et cette fois, il vont être touchés de près par cette histoire qui va peut-être les détruire... Avec l'aide de leur plus fidèle collaborateur et ami, Loïc, il vont poursuivre ce tueur si fort qu'il ne laisse jamais aucun indice...

    Merci beaucoup Monsieur Loison pour cette lecture, dépêchez-vous d'écrire le prochain! A mettre dans toutes les mains!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique