• Auteur : Dina Kathelyn

    Éditeur : Chloé des Lys

    Date de parution : 15/10/2015

    Format : grand

    Nombre de pages : 179

    Prix : 22.10 €

     

    Résumé de l'éditeur :

    C'est l'histoire d'une femme qui eut l'enfance trouée, l'adolescence coincée, trois hommes qu'elle n'a pas su aimer, trois enfants de chair et de questionnement. Toujours en recul de trois pas. Non présente à la réalité. Paralysée par le conflit. C'est une solitaire qui n'aime pas la solitude, une bavarde qui se tait, une morose qui rêve de rires-fous, enfermée entre les murs de ses non-dits, de ses mal-pensés et de ses pas-vécus.
    C'est l'histoire d'une femme empoisonnée par le silence. Ce secret autour de sa naissance dont elle ne prendra conscience que fort tard dans sa vie. Ce silence - quotidien, familial et héréditaire ! - qui, dans l'inconscient de la petite enfance, a mis une épaisse couche de coton entre elle et la réalité des choses à vivre. Ce silence qui l'a obligée à se construire une tour - même pas d'ivoire - des murs de protections, des parapets, des masques, des béquilles et des faux-fuyants. A tourner autour, et alentour, du pot.
    C'est l'histoire d'une femme qui, enfin, démasque sa vérité, découvre qui elle est et trouve les mots à dire, ceux qui désignent, qui creusent, qui touchent. Ceux qui sauvent ! Ceux par qui la tendresse arrive.
    Histoire d'une vie. En 237.834 signes... de vie.

     

    Mon avis :

    Quel déception! Le titre et le synopsis étaient tellement prometteurs! Un sujet sensible qui touche tout le monde, forcément, les secrets de famille. Et là, on en tient un mais je l'ai trouvé très mal exploité.

    Nous suivons cette femme qui n'a pas l'air heureuse, qui se cherche. Mais je n'ai pas réussi à m'apitoyer sur son sort, elle ne m'a pas plu. Je trouve qu'elle se plaint, la façon dont l'auteur nous la présente n'est pas à son avantage je pense. On sent bien qu'elle porte un poids sur les épaules, celui du silence qui la "bouffe" complètement, qui la ronge et qui l’empêche de se construire et d'être heureuse. Mais l'écriture nous donne une sensation de lourdeur, j'avais l'impression d'être la psy et que je devais l'aider à se trouver. Pourtant, ce n'est pas mon rôle, en tous cas, ce n'est pas ce que je recherche dans mes lectures...

    Tout était là pour me plaire, tout correspondait mais ça n'a pas pris. Dommage, ça prendra avec d'autres sans doute.

    Une auteur à découvrir autrement peut-être, elle est illustratrice, peintre et coloriste.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Auteur : Didier Fond

    Éditeur : Chloé des Lys

    Date de parution : 20/11/2014

    Format : grand

    Nombre de pages : 321

    Prix : 29.90 €

     

    Résumé de l'éditeur :

    Certes, la vie dans un village est parfois ennuyeuse ; elle peut cependant réserver de désagréables surprises. Si Camille ne prêtait pas trop attention à certaines rumeurs concernant un drame qui s'était déroulé bien des années auparavant à la Maison-Dieu, elle se trouve soudain confrontée à la réalité : ce drame la concerne et Henriette, sa grand-tante, est bien obligée de lui raconter ce qui s'est passé. Mais Henriette a-t-elle tout dit ? Camille en doute ; et pour son malheur, elle commence une enquête concernant le passé qui va se révéler être une véritable descente aux Enfers. Placé sous le signe de la lame la plus maléfique du jeu de tarots, le récit entraîne le lecteur dans une spirale de révélations, jusqu'au point de non- retour...

     

     

    Mon avis :

    J'ai adoré ce roman! Merci à l'auteur et la maison d'édition pour cette merveilleuse découverte, et pourtant, je dois l'avouer, j'ai mis du temps à le lire ce livre, il est dans ma bibliothèque depuis plus d'un an mais ne me tentait pas du tout... Comme quoi, il ne faut pas se fier à la couverture d'un livre, car c'est bien elle cette fois, qui a failli me faire passer à coté d'un coup de cœur.

    Impossible de lâcher ce bouquin tant la tension est intense. On suit tantôt Henriette, tantôt Camille dans une histoire de famille très compliquée et surtout, pleine de secrets. Camille est une jeune femme qui a été élevée par sa grande tante Henriette après la mort prématurée de son père puis de sa mère quelques années plus tard. Elle est factrice dans un petit village où elle a toujours vécu. Elle est discrète, introvertie et ne parle pas beaucoup avec Henriette. Un jour, de nouveaux habitants arrivent au village et Camille est attirée par ces derniers. Elle ne sait pas comment l’expliquer mais elle a besoin de les connaitre. Mais ce qu'elle va découvrir, au fil des pages, va la hanter jour et  nuit...

    J'ai beaucoup aimé ce roman qu'on peut qualifier de polar, même si il n'y a pas de flic ou d’enquêteurs. En effet, finalement c'est Camille qui mène l’enquête, une enquête sur son passé, sur celui de toute sa famille. Les secrets sont-ils bons à cacher? Faut-il se taire afin de préserver ceux qu'on aime ou bien leur dire au plus vite la vérité? Malheureusement, on ne sait jamais bien, il n'y a pas de vraie réponse, chaque cas a sa solution... et encore! Camille, malgré son tempérament, a su me monter qu'elle est persévérante et combative, et pas du tout naïve comme certains villageois le prétendent. Sa grande tante m'a émue car elle fait tout pour sa nièce, même si parfois elle en fait des erreurs ; on comprend malgré tout qu'elle l'aime énormément et qu'elle ne souhaite qu'une seule chose : la préserver et la rendre heureuse.

    Un très bon moment de lecture, une écriture agréable, un auteur à connaitre.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Achetez ce livre sur Bookwitty!

    Partager via Gmail

    4 commentaires
  • Auteur : Pascal Gallez

    Éditeur : Chloé des Lys

    Date de parution : 22/12/2016

    Format : grand

    Nombre de pages : 274

    Prix : 26.40 €

     

    Résumé de l'éditeur :

    Chaque année, des centaines d'enfants sont victimes d'un rapt parental. Le parent rapteur emmène l'enfant ou les enfants loin de l'autre parent, prétextant les pires horreurs pour justifier son geste. Deux enfants, victimes d'un rapt parental intra-européen, parmi ces victimes, ont inspiré l'auteur pour la réalisation de ce roman.

     

     

    Mon avis :

    J'ai beaucoup aimé ce roman! Les histoires d'héritage sont souvent source de problèmes dans les familles. Mais si chacun s'occupait de son testament de son vivant, il y en aurait déjà beaucoup moins. Ici, Maitre Solignac s'occupe de la succession de deux "vieux cons" français qui laissent un bel héritage à leurs deux enfants, chacun d'un précédent mariage. Maëliss et Antoine, allemands, se retrouvent donc devant le notaire afin de parler de la succession, prévue entièrement par la dernière vivante du couple... Mais tout ne se passe pas comme prévu pour eux.

    J'ai passé un très bon moment avec ces deux familles qui souhaitent tout simplement récupérer l'argent des deux morts. Les enfants devront, pour hériter, passer tous les deux, et seulement tous les deux, un mois complet dans le maison des disparus. L’occasion de se connaitre et surtout, de découvrir quelles sont réellement leurs origines... Et si on leur avait caché la vérité? Cette dernière est parfois difficile à écouter, à découvrir, mais elle peut faire du bien et remettre sur la bonne voie. Les deux parents avaient tout prévu.

    L'auteur va même jusqu'à nous révéler une deuxième version en fin de livre, c'est plutôt singulier mais appréciable... Un simple petit truc peut tout changer.

    Très bon moment de lecture pour moi, un auteur que je ne connaissais pas du tout mais qui mérite d'être lu. Je recommande ce roman!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Achetez ce livre sur Bookwitty!

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Auteur : Sylviane Catry

    Éditeur : Chloé des Lys

    Date de parution : 05/2014

    Format : grand

    Nombre de pages : 164

    Prix : 22.10 €

     

    Résumé de l'éditeur :

    Un après-midi, votre téléphone sonne. C’est la police : votre enfant a eu un accident. Vous devez vous rendre sur les lieux.

    Un jour, votre médecin vous annonce que vous êtes atteint d’une maladie incurable. La solution est une greffe d’organe.

    C’est un soir de lune opale raconte l’histoire de Phil et Hélène, dont le fils Léopold meurt.

    L’histoire de Willy, trentenaire célibataire qui, grâce au cœur d’un inconnu, peut rêver à la reconquête de Constance. L’histoire de destins qui s’entrecroisent.

     

     

    Mon avis :

    Nous suivons, dans ce roman, deux familles. D'un côté, il y a Léopold, 10 ans, sa petite sœur Agathe et ses parents Phil et Hélène. Ils vivent heureux, s'aiment comme au premier jour, les enfants sont plutôt sages et Léopold se passionne pour le scoutisme. De l'autre côté, nous faisons la connaissance de Willy, un jeune homme de 30 ans, taciturne, qui vit chez encore sa mère après une rupture douloureuse.

    Mais un jour, tout bascule... Leur vie est mise en danger. Léopold fait une chute mortelle et Willy apprend qu'il est atteint d'une maladie incurable.

    J'ai beaucoup aimé suivre ces deux mondes complètement différents mais qui, finalement sont semblables. Nous parlons de greffe, de don d'organes, qui est un sujet plutôt bien ancré dans notre société actuelle. Il est vrai qu'on nous en parle beaucoup. Tout le monde sait que ça existe, mais peu de personnes ne s'en préoccupe finalement, jusqu'au jour où ça nous concerne... J'ai ouvert un peu plus les yeux en lisant cette histoire, parce que ça peut être l'histoire de nous tous. Il peut nous arriver n'importe quand une chose semblable, quelque soit le côté où l'on se trouve. Du jour au lendemain, nous pouvons nous confronter au dilemme de choisir le don d'organe pour l'un de nos proches, comme nous pouvons nous retrouver dans l'attente et l'espoir d'un don.

    Cette histoire est simple, belle, mais elle fait ouvrir les yeux. Les personnages sont tellement sympathiques, tellement humains, que chacun peut s'identifier à l'un d’eux. La plume de l'auteur est très agréable et j'ai beaucoup aimé tourner les pages de ce roman.

    Achetez ce livre sur Bookwitty!

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Auteur : Amélie Colelli

    Éditeur : Chloé des Lys

    Date de parution : 19/10/2017

    Format : grand

    Nombre de pages : 78

    Prix : 17.90 €

     

    Résumé de l'éditeur :

    Laure, jeune diplômée en histoire de l'art, trouve son premier emploi dans une association qui fait la promotion de tout ce qui fait art. Sa mission consiste à organiser des évènements dans ce monde particulier. Pour se faire une place, elle doit en apprendre les codes et se faire à ceux de la société. Va-t-elle y perdre son âme et le sens de sa véritable quête ?

     

    Mon avis :

    Dans ce petit roman, nous suivons Laure, une jeune diplômée en Histoire de l'Art. Elle va chercher du boulot à Paris, va en trouver et faire sa place, prouvée qu'elle est au bon endroit, qu'elle aime ce qu'elle fait. On ressent beaucoup de passion dans ce texte, je pense que l'auteur est passionnée par l'art car on a l'impression de vivre avec cette jeune femme qui se passionne pour son métier.

    L'histoire est plutôt sympa, on y parle également d'amour, la jeune fille se cherche, elle aimerait trouver un équilibre de vie mais ce n'est pas toujours facile de se faire une place parmi tous les gens qui l'entourent. Elle se retrouve parfois "noyée" mais elle fait son bonhomme de chemin... Elle rencontre des personnes intéressantes, elle se fait des amis... C'est une tranche de vie d'une personne ordinaire finalement, qui se déroule sous nos yeux.

    Malgré un bon moment de lecture, j'ai été gênée par la rapidité des faits. En effet, tout se passe vite, même les mots paraissent couchés sur la papier à une vitesse folle. On a aucun répit, les jours passent, les chapitres en même temps, l'histoire est un passage de la vie de Laure mais tout est trop rapide à mon goût. Par contre, j'ai apprécié le dénouement, tout en finesse.

    Une belle histoire, une écriture simple et poétique, mais une trop grande rapidité de l'intrigue.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Achetez ce livre sur Bookwitty!

    Partager via Gmail

    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique