• La théorie des poignées de main

    La théorie des poignées de mainTitre : La théorie des poignées de main

    Auteur : Fabienne Betting

    Éditeur : Les Escales

    Date de parution : 18/06/2020

    Format : grand

    Nombre de pages : 183

    Prix : 18.90 €

     Résumé de l'éditeur :

    Qui n'a pas eu vent de la théorie des poignées de mains ou des degrés de séparation ? Selon cette idée, il ne nous suffit que de quelques connaissances pour relier n'importe qui dans le monde.
    Un jeune doctorant, Antoine Cavallero, s'est mis au défi de nous le démontrer.
    Un véritable tour du monde l'attend. Et qui ne sera pas de tout repos ! Antoine Cavallero, jeune étudiant en statistiques, a choisi pour son doctorat un sujet peu conventionnel : la Théorie des poignées de main, ou l'idée selon laquelle nous connaissons tous quelqu'un qui connaît quelqu'un qui connaît quelqu'un... pouvant nous relier à n'importe quel individu sur notre planète via six degrés de séparation. Mais ce séduisant postulat est-il exact ? C'est ce qu'Antoine s'est mis en tête de prouver.
    Alors qu'il présente ses recherches à l'occasion d'un colloque, un grand professeur, irrité par son arrogance, le met au défi de mettre sa théorie en pratique. Antoine devra retrouver un individu choisi au hasard et démontrer que seules cinq personnes les séparent.
    Piqué au vif, l'étudiant accepte et se lance à corps perdu dans un tour du monde fou et trépidant qui le mènera de Corfou à Bari en passant par Hô Chi Minh-Ville, Atlanta et Genève.

     

     

    Mon avis :

    Je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec ce roman mais ayant aimé le premier de l'auteur (Bons baisers de Mesménie), ma curiosité l'a emportée.

    Antoine Cavallero est un jeune doctorant en statistiques. Alors qu'il intervient pour présenter sa thèse, un grand professeur le met au défi de prouver que sa théorie selon laquelle nous connaissons tous quelqu'un qui connait quelqu'un qui connait quelqu'un, pouvant nous relier à n'importe qui à travers le monde par 6 degrés maximum de séparation, est possible et vérifiable. Antoine accepte ce défi qui va le faire voyager et le mener très loin...

    J'ai beaucoup aimé ce roman qui apparaissait plus comme scientifique qu'humain. Et pourtant, je me suis retrouvée avec des personnages sympathiques et intéressants, avec une histoire qui leur est propre, des situations émouvantes, des souvenirs, des liens... Bref, une vraie aventure humaine dans toute sa splendeur! J'ai adoré suivre les pérégrinations d'Antoine. Il y a de l'humour dans cette histoire, de la vie, du suspense... Et on voyage à travers des époques, des vies, des souvenirs et des pays en tous genres.

    Le dénouement est très fort, vraiment sympa, très ouvert, j'ai beaucoup aimé. Je ne connaissais pas du tout cette théorie des poignées de main, je suis contente d'apprendre son existence et je pense même m'y pencher un peu plus dessus. Qui sait? Peut-être découvrais-je des personnes que je ne soupçonnais pas dans mon entourage et qui finalement sont reliées!

    Un grand merci à l'auteur et sa maison d'édition pour leur confiance et surtout pour cette proposition de lecture. Je vais être honnête, sans cette demande de leur part, je ne me serais jamais penchée sur ce roman et je serais passée à côté d'un très bon roman que j'ai vraiment eu plaisir à lire. Je le conseille à tout le monde, les fans de n'importe quel genre! Parce qu'il n'a pas vraiment de "case" où le mettre, il est tout simplement un roman de vie.

    La couverture est colorée et représente bien le roman mais je ne l'aime pas particulièrement. Je ne trouve pas qu'elle attire l’œil. Par contre, le synopsis est alléchant et c'est grâce à lui que j'ai accepté de découvrir cette histoire. 

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Les autres titres de l'auteur :

    Bons baisers de Mesménie

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :