• Comme va le ruisseau

    Auteur : Camille Lemonnier

    Éditeur : Marivole

    Date de parution : 01/02/2013

    Format : grand

    Nombre de pages : 126

    Prix : 16.00 €

     

     Résumé de l'éditeur :

    Noémie Larciel est maîtresse d'école à la ville. Affaiblie par une anémie, elle part se reposer dans un village des Ardennes. Elle tombe amoureuse d'un homme du village, mais elle va repousser sa demande en mariage, car elle estime ne pas pouvoir abandonner ses élèves qui ont besoin d'elle. L'eau suit sa pente, et la jeune institutrice aussi : «Comme va le ruisseau... comme vont les ondes de la vie, comme va l'élan des âmes.» Un texte à la narration simple, un livre qui ressemble à un beau pastel de Millet. L'auteur sait trouver le verbe juste, l'épithète vraie, le mot qui peint cette nature des Ardennes, qui décrit cette jeune femme franche et gracieuse. Une histoire dont l'authenticité est renforcée par quelques locutions du terroir paysan et de magnifiques descriptions de scènes de pêche à la ligne.

     

     

    Mon avis :

    Comme je me suis ennuyée! Ce roman du terroir n'est vraiment pas pour moi qui aime trop l'action! Ici, tout est plat, tout est beau, tout est gentil. Les personnages sont un peu trop caricaturaux je trouve, le solitaire, la bavarde, le curieux, le gentil, le méchant... et la belle institutrice qui arrive dans ce beau paysage rural, elle qui aime tant sa vie à la ville (et pourtant, elle ne le lui rend pas!) mais qui va tout de même bien se plaire ici. Et elle va même tomber amoureuse... Que va-t'elle décider? Tout quitter (ses élèves qui ont tant besoin d'elle) pour venir rejoindre son bel amour? Ou bien rester sage et retourner dans une vie seule?

    Le titre va à merveille avec l'histoire mais également avec l'écriture. Celle-ci est fluide et simple, un peu trop rurale pour moi. Je suis de la campagne et je ne trouve pas que l'on parle de cette manière, c'est un peu trop caricatural tout de même... Mais bon, c'est ancien alors je laisse le bénéfice du doute à ce grand auteur qu'est Camille Lemonnier (auteur belge très connu, décédé il y a un peu plus de 100 ans). Peut-être que dans le temps, les gens parlaient comme ça?

    Bref, je n'ai pas beaucoup aimé, mais je suis peut-être trop jeune pour aimer les romans du terroir, parce que là, c'en est vraiment un! J'aime beaucoup la couverture en revanche, ce noir et blanc, cette barque et cet homme qui fait la sieste, ça colle parfaitement au roman et ça donne envie de se plonger dans cette histoire...

    Je remercie les Éditions Marivole pour ce service de presse, en espérant mieux apprécier le prochain...

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    DF
    Vendredi 28 Juillet 2017 à 09:24

    Un roman que je ne connais pas... d'un éditeur que j'ignore également! Merci pour cet avis instructif.

      • Vendredi 28 Juillet 2017 à 09:28

        c'est un vieux roman puisque l'auteur est mort y'a un moment déjà... et la maison d'édition, je viens de la découvrir aussi!

    2
    Vaquette
    Samedi 29 Septembre à 07:20
    Vaquette

    Je suis en train de lire ce livre pour les aveugles, je suis donneur de voix. C'est un avantage pour saisir toute la qualité de l'écriture. Il est dommage que cette auteure ne soit plus de ce monde - j'aurais voulu lui dire mon admiration devant cette lecture. J'encourage tous ceux et celles qui aiment les beaux textes, pleins d'images romantiques et originales à lire ce livre. C'est un régal pour le coeur.

    3
    Vaquette
    Mardi 2 Octobre à 18:31
    Vaquette

    Ce n'est pas mon métier. J'ai été receveur des Postes, tout simplement. Je donne un peu de temps de ma retraite (6 à 10h par semaine, ce n'est pas beaucoup), et de mon savoir lire pour être utile. Je fais partie de l'association française des donneurs de voix qui regroupe des centaines de donneurs de voix (moi, celle de Senlis-Chantilly). Pour revenir au livre, il est vrai que ce n'est pas un livre d'aventure, mais j'ai lu d'autres romans du terroir qui étaient moins bien écrits. Celui là est constellé de belles images, l'auteur (oui, je me suis trompé, Camille est aussi un prénom masculin) - l'auteur fait vivre les choses, les plantes, les manifestations atmosphériques avec des images singulières pleines de beauté. Je n'ai retrouvé pareille littérature que dans "La naissance du jour" de Colette. Au plaisir.

    Euh... je vais me faire un peu de pub. J'ai publié dernièrement un roman de genre fantastique : Apple Jam Petroleum. ça parle d'atlantes, d'inventeur loufoque, de grillages de forçages des cultures, d'ésotérisme, de multinationales sans scrupule, d'omerta industrielle et en arrière plan une tendre petite histoire d'amour. 600 pages. Il n'est plus diffusé actuellement, mais si cela vous intéresse, donnez moi votre adresse e-mail et je vous le transmettrai gratis par wetransfert.

     

    4
    Mardi 2 Octobre à 18:47

    c'est bien de donner un peu de son temps pour une chose pareil... moi, j'aime lire aux enfants!

     

    Pour votre livre, ça aurait été avec plaisir mais le fantastique n'est pas du tout ma tasse de thé! désolée!

      • Vaquette
        Mardi 2 Octobre à 19:20
        Vaquette

        pas grave, chacun ses gouts - au plaisir.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :