• Auteur : Maude Julien

    Éditeur : le livre de poche

    Date de parution : 06/05/2015

    Format : poche

    Nombre de pages : 286

    Prix : 6.90 €

     

    Résumé de l'éditeur :

    Maude a 3 ans lorsque son père l’enferme pour la première fois. Pendant quinze ans, elle va vivre cloîtrée dans la lugubre bâtisse familiale sans jamais aller à l'école, sans aucun contact avec l’extérieur. L’embrigadement est extrême car le patriarche veut faire de sa fille une « supra-humaine ». Elle doit apprendre à surmonter la peur, les privations, la douleur, la solitude… Des années après, Maude comprendra que son père, haut dignitaire d'une obédience maçonnique, avait échafaudé un projet vertigineux dans lequel elle tenait le rôle central. Comment se défaire d'une telle emprise et trouver la force de se construire ? Lorsqu’elle a 18 ans, Maude réussit à quitter la prison, puis, au terme d'un long travail, à conquérir sa liberté.

     

    Mon avis :

    Un livre voyageur qui me tentait depuis un moment, alors contente de le démarrer enfin!

    Malheureusement, j'ai été déçue, j'ai trouvé ce livre lent et ennuyeux... Peut-être parce que la vie de cette enfant l'était... longue et ennuyeuse?!

    Ce qu'a vécu l'auteur est horrible, enfermée dans une maison sans sorties, avec un père méchant et autoritaire qui ne lui voulait que du bien, qui souhaitait la forger, lui apprendre "à la dure" ce qu'est la vie afin qu'elle puisse l'affronter avec des armes solides. Et que dire de sa maman que je n'ai pas compris? Parfois elle la soutenait, parfois elle l'enfonçait. Elle avait peur de son mari mais en même temps elle l'approuvait... Bref, une enfance très difficile et je l'applaudis pour ce qu'elle est devenue car elle a affronté des choses terribles.

    Mais même si son histoire est difficile, elle n'a pas su me capter, ni même vraiment m'attendrir. Les phrases sont lourdes, il n'y a aucune émotion dans les paroles de cette enfant qui vit un calvaire sans savoir que tout cela est déshumanisant. Pour elle, tout est normal, mais pourquoi se poserait-elle des questions puisqu’elle ne connait rien d'autre? Heureusement, petit à petit, elle va comprendre que sa situation n'a rien de normale et qu'elle va devoir s'en sortir toute seule...

    Un livre lourd dans les deux sens : une histoire difficile et malheureuse, un passé compliqué mais un texte pauvre et mal approfondit, des répétions incessantes et un rythme trop lent qui ont causé mon ennui.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    10 commentaires
  • Éditeur : auto-édition

    Date de parution : 01/12/2015

    Format : grand

    Nombre de pages : 182

    Prix : 15.00 €

     

     Résumé de l'éditeur :

    Mon père au loin est un livre intimiste qui s’ouvre sur un chant d’amour. Ariane, l’héroïne, nous entraîne dans un voyage intérieur dont elle sortira grandie. Elle témoigne, avec sincérité et subtilité, de la souffrance psychique : celle d’un père marqué par la Shoah et la sienne, sa fille, qui l’accompagne en fin de vie durant une maladie dévastatrice, fléau de notre époque, la maladie d’Alzheimer. Ariane, femme libre et libérée, nous invite à toujours repousser les limites douloureuses pour accueillir le plaisir d’être. Les descriptions, vives, impressionnistes, évoquent l’itinéraire riche et multiple de cette femme enthousiaste et amoureuse de la vie, parsemée de voyages qui la conduisent de Paris à Jérusalem, de la Toscane à Santa Fe, de l’Inde au Brésil, toujours en quête d’elle-même, de l’autre et du monde… À travers une prose poétique et envoûtante, Martine Gercault nous fait partager le parcours spirituel de l’héroïne et la sagesse acquise au cours de ses expériences, invitant le lecteur à la méditation sur la nature et le sens de l’amour, fil rouge de ce livre.

     

     

    Mon avis :

    Une écriture très poétique, une histoire touchante, ce livre nous transporte dans une relation père-fille quelque peu chaotique mais tellement émouvante et sincère.

    J'ai lu ce livre plutôt rapidement, il est court et les pages se tournent à un rythme soutenu. J'ai eu l'impression de lire de la poésie.

    C'est l'histoire bouleversante d'une femme qui aime profondément son père, qui le lui rend bien. Dans ce roman, Ariane va rendre hommage à cet homme en reconstituant sa vie, ses combats dont le dernier qui va lui faire perdre la mémoire.

    L'auteur témoigne de la souffrance psychologique de son père, marqué par "La Shoah", et par la suite, de sa souffrance à elle, marquée par la maladie d'Alzheimer de ce dernier. Elle restitue ici ses souvenirs, pour s'aider à faire face à cette mort si difficile à accepter, pour faire son deuil comme on dit.

    Je dois avouer que j'ai trouvé cette autofiction très touchante, très belle, très bien écrite. Mais je me suis un peu perdue parfois dans les souvenirs d'Ariane. Je n'aime pas vraiment le côté historique (même si je sais que c'est ce qui fait ce que nous sommes aujourd'hui), j'ai été un peu gênée par les voyages d'Ariane dans l'enfance de son père. Je ne remets en aucun cas en cause le style de l'auteur, ni même l'histoire en elle-même, cela vient vraiment de moi et de mon style de lecture qui est loin de celui-ci.

    Néanmoins, je dois reconnaître qu'il est vraiment bien écrit, de manière poétique et musicale.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    12 commentaires
  • Mon père ce bébéTitre : Mon père ce bébé

    Auteur : Sébastien Tache

    Édition : Publishroom

    Parution : 29/03/2016

    Format : poche

    Nombre de pages : 126

    Prix : 14.99 €

     

    Résumé de l'éditeur : 

     Au début, ce fut une succession de bonheurs, de découvertes toutes plus surprenantes les unes que les autres. Mon premier mot, mon premier vélo, Papa et Maman, toujours à mes côtés, mon grand-frère Jimmy et surtout Coucou, mon canari. Puis il y eut l'incendie. Aujourd'hui, Coucou n'est plus et malgré Coucou 2, mon nouveau compagnon canin, plus rien n'est comme avant. La cour de l'école, qui résonnait de rires, a laissé place aux couloirs inhospitaliers du collège. Jimmy est parti, loin, avec l'armée. Et maintenant, c'est mon père qui s'absente, de plus en plus souvent, avant de disparaître pour de bon, seul sur un lit d'hôpital. Mais où est-il allé ? A-t-il rejoint Coucou ? Et si, en y croyant très fort, je pouvais le faire revenir ?

     

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, je souhaite remercier l'auteur pour sa confiance. J'ai bien aimé son livre, même si j'ai trouvé quelques petits défauts.

    L'histoire est touchante, car elle nous concerne tous. Un enfant qui vit la maladie de son père, les non-dits de son entourage, le départ de son frère, le désespoir de sa mère... Bref, un enfant qui a du mal à trouver sa place et à comprendre ce qu'il se passe dans ce monde d'adultes.

    L'emploi du "je" permet de donner plus de force à cette autofiction poignante. L'écriture est simpliste, l'auteur écrit comme il parle, et même comme il parlait enfant. Ce qui permet de rentrer encore plus dans l'histoire et de la rendre plus "vraie". J'ai eu l'impression que c'était l'enfant qui me racontait tout ça, un peu comme s'il se livrait à moi. Par contre, j'ai été un peu gênée par le trop grand nombre de répétitions ; il est vrai que les enfants se répètent souvent mais c'est fatigant à la longue.

    La toute fin de l'histoire tourne au paranormal et je n'ai pas beaucoup aimé ces dernières lignes. En effet, nous vivons une journée paranormale et même si ce qu'il vit avec son père raconte ce que beaucoup de gens aimeraient vivre, j'ai trouvé ça un peu trop bizarre. Je n'aime pas forcément ce genre là.

    Un livre émouvant, touchant, peut-être un peu trop simple mais qui reflète bien l'esprit d'un enfant qui vit des moments compliqués en famille.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  • Les années voléesTitre : Les années volées

    Auteur : Annie Musetti Fredette

    Édition : Belle Feuille

    Parution : 12/2015

    Format : grand

    Nombre de pages : 72

    Prix : 12.99 dollars canadien = environ 9.00 €

     

    Résumé de l'éditeur : 

     Annie Musetti écrit ce livre qui porte sur l’histoire de sa vie : « Les années volées ». Un récit qui n’a d’autre but que d’offrir de l’espoir à ceux et celles qui le liront. La maladie, à savoir le cancer, s’est acharné sur l’auteure pendant longtemps, à trois reprises. Pour remercier la vie d’être encline à raconter cette histoire au passé, 1$ des profits pour chaque livre vendu sera remis à la Fondation centre de cancérologie Charles-Bruneau, ou en d’autres mots, à la recherche sur le cancer infantile.

    Annie Musetti tenait à écrire son histoire, pour diverses raisons, ne serait-ce que pour que ces souvenirs, ces apprentissages, ces moments tragiques comme ces moments magiques ne meurent jamais… Que l’espoir soit toujours plus grand, plus fort que la peur, et pour ne jamais oublier que chaque voyage, qu’importe sa destination, vaut la peine d’être vécu.

     

     

    Mon avis :

    J'ai eu la chance de gagner ce livre lors d'un concours auquel j'ai participé en faisant également gagner une copine (Mélie du Blog "The Love Book", voir sa chronique : Les années volées).

    Et je suis contente d'avoir découvert cette auteur. Elle est tendre, authentique, vraie... Elle nous parle de son combat contre ses cancers à répétition, de la vie qui lui joue des tours, même très jeune. Elle raconte avec émotion comment sa vie a basculé à plusieurs reprises mais comment elle s'est battue pour survivre, pour être heureuse aujourd'hui...

    Quand on ne connait pas cette maladie qu'est le cancer, eh bien on en apprend beaucoup avec ce livre. Car l'auteur nous explique l'envers du décor, les traitements, l'hôpital, les malades.

    Un livre plein d'émotion, une belle leçon de courage, une très belle sensibilité littéraire, j'ai beaucoup aimé sa façon de nous raconter tout ça...

    Merci à l'auteur pour cette belle découverte!

     

    Pour acheter le livre : Page facebook de "Les années volées"

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • J'ai décidé de vivreTitre : J'ai décidé de vivre

    Auteur : Philippe Croizon

    Édition : Jean-Claude Gawsewitch Éditeur

    Parution : 21/09/2006

    Format : grand

    Nombre de pages : 217

    Prix : 16.90 €

     

    Résumé de l'éditeur : 

     Le 5 mars 1994, Philippe Croizon voit son destin basculer pour toujours. Alors qu'il démonte l'antenne de télévision de sa maison, celle-ci touche la ligne à haute tension. Il est électrocuté. Si la première décharge (20 000 volts) le tue sur le coup, la seconde le ramène à la vie. Jusqu'à l'arrivée des pompiers, sa femme et son fils assistent, impuissants, à sa combustion. Lorsque, deux mois après le choc, il se réveille, il est amputé des quatre membres et bardé de tuyaux dans une chambre stérile. Deux «solutions» s'offrent à lui : mourir ou décider de vivre. Il choisira de se reconstruire. Pour Jérémy, sept ans, et Grégory, né quelques mois après l'accident. Miracle de la volonté, au terme de cent heures d'anesthésie et d'opérations, Philippe Croizon réussira à marcher, à conduire, et même à refaire de la plongée - son sport favori.

     

     

    Mon avis :

     J'aime de plus en plus les témoignages, je trouve qu'ils permettent de se rendre compte de la chance qu'on a par rapport à certains... Nos petits tracas quotidien ne sont rien à côté de ce que d'autres peuvent vivre... Alors, relativisons!

    L'auteur nous raconte ici son calvaire mais surtout son courage et sa ténacité face à son lourd handicap survenu après un accident bête qui peut arriver à n'importe qui. Il raconte avec émotion comment une famille peut se souder après un drame pareil, comment l'amour peut tout faire accepter.

    J'ai beaucoup aimé lire ce récit d'un homme qui a dû changer de vie du tout au tout en passant de jeune valide à handicapé lourdement (sans jambes ni bras). Belle leçon de courage, d'amour, d'amitié aussi et surtout de force mentale ; parce que oui, il en faut du courage et du mental pour passer au-dessus de tout ce qui a pu lui arriver en l’espace d'un instant! Je lui tire mon chapeau et surtout, j'admire sa façon de relativiser et d'accepter les choses. Grande leçon Monsieur!

    Les témoignages de ses proches en fin de livre sont très intéressant, j'ai adoré celui de son fils aîné qui dit vraiment ce qu'il a au fond du cœur et comment il a vécu tout ça.

    Récit très bien relaté, très bien expliqué, bien écrit et agréable à lire. Bref, j'ai beaucoup aimé!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique