• Le souhait d'un monde parfaitTitre : Le souhait d'un monde parfait

    Auteur : Annie Breysse

    Éditeur : Baudelaire

    Parution : 08/12/2016

    Format : grand

    Nombre de pages : 181

    Prix : 14.50 €

     

    Résumé de l'éditeur :

    Le Souhait d'Un Monde Parfait est un témoignage fort d'un fragment de vie qui relate la souffrance, le pardon et l'amour pour les autres. L'enfant intérieur s'exprime enfin dans le but d'être reconnu, apaisé par ce baume de vérité qui délivre des maux qui emprisonnent. Une sincérité authentique se dégage de ce récit qui décrit les épreuves d'Annie mais également ses joies, ses amours, ses emmerdes, depuis son enfance jusqu'à ses cinquante ans.  Son destin est fortifié par les épreuves qui l'ont faite grandir jour après jour. Elle écrit avec simplicité, mais surtout avec sincérité, pour sa fille et pour tous ceux qui possèdent un cour immense ; pour que son histoire fasse écho en chacun d'entre nous. Annie Breysse est une femme passionnée par le monde qui l'entoure. Aide-restauratrice dans un lycée, elle a éduqué seule sa fille. C'est grâce à cette enfant qu'elle est devenue déterminée, courageuse et fière. Cette motivation l'a poussée à écrire ce livre.

     

     

    Mon avis :

    On est tous pareil! On souhaite tous une vie heureuse, un bon travail, de l'épanouissement, des amis, être aimé... Bref, tout le monde aspire au bonheur, au monde parfait! Mais la vie est toute autre? Elle est semée d’embuches, de trahisons, de peines, de monts à gravir. Heureusement, il y a également les bons moments, les surprises, les sourires, l'amour...

    Annie nous livre ici un roman plein d'amour envers sa fille, celle qui est toute sa vie. Son témoignage est intéressant, émouvant, parfois tragique. Elle nous parle de son enfance, de ses difficultés avec sa mère, de sa rencontre avec un homme, de ses nombreux jobs. Elle en a fait des rencontres! Elle raconte tout comme elle nous le dirait autour d'un verre, avec des mots simples. On a l'impression très souvent, de lire son journal intime. La seule chose qui m'a déplu, c'est qu'elle remercie sans cesse tout le monde, tous ceux qu'elle a rencontré, et ça donne quelques "lourdeurs" au texte.

    Les phrases s'enchainent parfois sans lien, passant d'une scène à une autre, d'une personne à une autre. Elle revient également de temps en temps en arrière, elle repense à quelque chose dont elle a oublié de nous parler. C'est parfois déstabilisant mais on s'y retrouve.

    L'auteur a décidé d’écrire pour, comme elle le dit si bien "mettre des mots sur mes maux". Je n'aime pas du tout la couverture, elle n'a rien d'attirante et elle ne reflète en rien l’histoire racontée... C'est dommage car certains lecteurs pourraient louper ce beau témoignage. Ce que je regrette aussi, c'est le nombre de fautes de français, je trouve que ce n'est pas normal lorsqu'une maison d'édition est derrière tout ça.

    Merci beaucoup pour cette lecture, j'ai l'impression de connaitre l'auteur finalement, d'en être une confidente. C'est un sentiment étrange car je ne la connais pas du tout, je ne l'ai jamais rencontrée, mais son témoignage est tellement complet et intimiste qu'il nous aide à nous sentir proches d'elle.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    4 commentaires
  • Auteur : Isabelle Piraux

    Éditeur : Malugui

    Date de parution : 09/03/2017

    Format : grand

    Nombre de pages : 169

    Prix : 13.50 €

     

     Résumé de l'éditeur :

    "Familles je vous hais ..." écrivait André Gide dans les nourritures terrestres. Comment se défaire du vécu douloureux de nos aïeux quand il nous travaille au corps ? Comment exorciser ces transmissions invisibles et inconscientes de génération en génération ? Vous ne le savez peut-être pas mais nous n'héritons pas seulement des yeux clairs ou de la gentillesse légendaire de nos aïeux. Parfois nous recevons aussi en héritage une part de leur histoire sans en être vraiment conscients : secrets de famille, deuils non accomplis, non-dits, traumatismes non résolus ... Une Bouteille à la Mère - Chronique d'un message oublié raconte ma quête pour en finir avec le secret qui a plané pendant toute mon enfance et pour libérer ma mère du silence dans lequel elle se murait. Une quête progressive et tenace qui m'a conduite sur bien des chemins de traverse et ramenée dans le passé. Pour se construire il faut savoir d'où l'on vient.

     

     

    Mon avis :

    L'auteur nous livre ici une autofiction je pense ; en effet, elle explique qu'elle dédie son roman à sa grand-mère dont on lui a caché l'existence... Et l'histoire ressemble bien à cela! Alors c'est soit une autobiographie, soit une auto fiction. Quoi qu'il en soit, l'auteur sait ce qu'elle raconte.

    Je dois tout d'abord dire que c'est la couverture très "vintage" qui m'a séduite. Je la trouve vraiment belle. Et le titre est très évocateur. Je m'attendais à un texte plus émouvant, plus tendre...

    Malheureusement, la sauce n'a pas pris avec moi. J'ai trouvé le récit assez plat et surtout très long. Il y a beaucoup de répétitions, surtout dans la première moitié du livre. On nous rabâche qu'il y a un secret et finalement, lorsqu'il est dévoilé, on se sent un peu car il est exactement ce qu'on pensait au départ. Alors ok, il est terrifiant car il nous évoque les conditions des femmes dans un passé pas si lointain, et ce sujet est le point positif du roman car l'auteur nous parle de ces femmes qui ont vécu un fait traumatisant. Comment pouvait-on laisser faire ça? Je me le demande!

    En lisant cette histoire, j'ai trouvé que l'auteur s'éparpillait. En effet, on a une impression de mélange, une impression que l'auteur a jeté les mots et les scènes comme elles lui venaient en tête et du coup, j'ai trouvé ça "brouillon". On fait des bonds en arrière, on revient sur le présent, on retourne à un évènement encore plus antérieur au premier... Bref, le rythme s'en trouve cassé et j'avoue que je me perdais dans les personnages car la narratrice parle d'elle mais également de sa mère qui parfois parle avec le pronom "je". Bref, je me suis embrouillée.

    Je tiens tout de même à noter que l'histoire est plutôt jolie, même si le sujet est quelque peu délicat. Nous arrivons à ressentir les émotions de la narratrice mais aussi celles de sa maman, Beth, qui est restée malheureuse toute sa vie. Un grand vide se ressent en elle et malheureusement, il n'est pas possible de revenir en arrière. J'ai beaucoup aimé le personnage d'Emma, même si elle aurait pu avoir un meilleur rôle dans ce malheur.

    En conclusion, un roman intéressant mais trop plat, un sujet important mais mal exploité.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Papa en 9 mois et 17 heuresTitre : Papa en 9 mois et 17 heures

    Auteur : Jean-Marc Dopffer

    Éditeur : auto-édition

    Date de parution : 21/04/2017

    Format : grand

    Nombre de pages : 102

    Prix : 9.89 €


     

    Résumé de l'éditeur :

    Se transformer en papa, quel bouleversement !

    Ce livre, issu de l'expérience vécue par l'auteur, s'adresse aux papas en devenir… tout autant qu'à ceux ayant déjà accompli ce voyage tumultueux qu'est la transmission de la vie.

    Léger, teinté d'humour et saupoudré de dérision, le récit aborde les différents thèmes soulevés tout au long des neuf mois de la grossesse. Le choix du prénom du bébé, le développement du fœtus, les maux de la grossesse, le choix de la chambre et de la poussette ; en passant par les angoisses liées à la paternité et à la préparation au moment si particulier qu'est l'accouchement.

    Neuf mois ne sont certes pas de trop pour métamorphoser un homme en parent…
    Parce que les papas aussi doivent se préparer à l'arrivée d'un enfant.

    Devenir père est une aventure extraordinaire et riche en émotions. Le témoignage de Jean-Marc Dopffer a pour objectif d'apporter aux futurs papas un éclairage décontracté et décalé sur les aléas de cette aventure qu'est la transmission de la vie.

     

     

    Mon avis :

    Je viens de terminer, en 1 heure, ce court roman et j'ai le sourire aux lèvres ainsi que de petites larmes aux yeux. Mais des larmes d'émotion! Eh oui, l'auteur a réussi à me renvoyer dans le passé, pas si lointain mais tout de même, avec la naissance de son premier enfant. J'ai donc revécu mes deux accouchements par son intermédiaire, quel bonheur! Et même si chaque histoire est différente, il y a tellement de points communs!

    L'auteur nous raconte donc son histoire, celle qui lui a permis de devenir père. Tout commence par un test urinaire positif et se termine par la naissance d'un merveilleux bébé qui lui fait devenir père en l'espace d'une seconde... mais pour la vie!

    C'est avec beaucoup de réalité et d'humour que nous retrouvons ce passionné de photos (j'ai déjà lu "Embarqué(s)! Ces images qui font l'Histoire" du même auteur) mais dans un tout autre domaine : la grossesse de sa femme et la naissance de son premier enfant. Quel bonheur de se retrouver dans certaines scènes!

    J'ai passé un agréable moment, j'ai aimé les courts chapitres et l'écriture de l'auteur qui m'a permis de lire ce roman très rapidement. Jean-Marc Dopffer ne fait pas dans le détail, il nous donne ses impressions sur ces 9 mois qui font qu'on devient parent. Un vrai bonheur!

    Merci à lui pour ce bon moment. A lire sans modération, futurs pères, futures mères!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Pourquoi je suis devenu chasseur de fantômesTitre : Pourquoi je suis devenu chasseur de fantômes

    Auteur : Mathias Lanuit

    Éditeur : auto-édition

    Parution : 2017

    Format : numérique

    Nombre de pages : 51

    Prix : 2.99 €

     

    Résumé de l'éditeur :

    Mathias Lanuit explique dans ce livre ce qui l'a poussé à devenir enquêteur du paranormal plus connus sous le nom de chasseurs de fantômes. Mais il donne aussi des informations sur les différents types de hantises, sur la matériel de l'enquêteur etc. Recommandé à tous ceux qui veulent devenir enquêteur ou qui se posent des questions sur cet univers fascinant que sont les esprits...

     

     

    Mon avis :

    J'ai accepté de lire ce livre parce que j'aime beaucoup l'auteur que j'ai découvert avec sa trilogie fantasy "Le lac à la licorne". Par la suite, j'ai pu voir plusieurs facettes de cet auteur qui aime s'essayer dans plusieurs genres (thriller surnaturelthrillertémoignage). Son écriture est fluide et tellement simple que je m'y suis attachée... Son plus gros défaut, ce sont les fautes d'orthographe, et comme il s'auto-édite, on en trouve encore dans les versions finales de ses romans ou nouvelles... C'est dommage, vraiment. Il faudrait qu'il trouve des bêta-lecteurs qui puissent l'aider à effacer toutes ces erreurs, parce que ses écrits en valent le coup.

    Concernant ce témoignage paranormal, c'est également une sorte de petit guide pour les futurs chasseurs de fantômes ou ceux qui souhaitent en savoir plus sur ce monde fascinant (ou pas) des légendes. Personnellement, c'est un monde qui me dépasse, je n'y crois pas du tout et ça ne m'intéresse pas. Mais c'est fascinant de voir, d'écouter ou lire des personnes qui sont vraiment fans et qui s'y intéressent réellement. C'est le cas de cet auteur qui en parle ici avec beaucoup de passion! 

    J'ai trouvé toutes les informations un peu trop "fouillis", jetées sur le papier à mesure que l'auteur y pense. En effet, il aurait été plus judicieux de parler de lui, de la manière dont tout a commencé pour lui avant de nous expliquer les différents phénomènes qu'il existe, pour finir par des exemples de par le monde. 

    Un texte intéressant mais à retravailler pour le rendre encore plus sérieux et utile.

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    4 commentaires
  • Auteur : Audrey Keysers

    Éditeur : Max Milo Editions

    Date de parution : 26/01/2017

    Format : grand

    Nombre de pages : 180

    Prix : 16.00 €

     

    Résumé de l'éditeur :

    À 36 ans, Audrey Keysers est déclarée infertile. Après deux échecs d'insémination artificielle dans un hôpital parisien, on lui conseille clairement d'abandonner l'idée d'être enceinte. Confrontée à une absence de solution en France, la jeune femme se rend dans des hôpitaux belge et espagnol. Première surprise : l'approche y est beaucoup plus humaine. Deuxième surprise : dans cette Europe toute proche, des solutions existent, tout est organisé, efficace, voire simple. Les Françaises, premières patientes étrangères des cliniques d'infertilité, y sont accueillies à bras ouverts. Audrey Keysers, désormais maman, revient sur ce parcours plein de déconvenues et d'espoirs, qui semblera familier à beaucoup de femmes. Avec une question : pourquoi ce qui est possible ailleurs est-il si compliqué en France ?

    Au-delà du récit d'une histoire personnelle, ce livre a pour objectif de redonner espoir aux femmes et aux couples traversant l'épreuve de l'infertilité, de sensibiliser au don d'ovocytes dont on parle encore trop peu en France et de faire des propositions concrètes pour améliorer la prise en charge de la procréation médicalement assistée en France.

     

     

    Mon avis :

    C'est en lisant la chronique d'une blogueuse que j'ai eu envie de découvrir ce roman. En effet, la difficulté d'avoir un enfant est un sujet qui me touche particulièrement et que j'aime lire. Les témoignages de personnes concernées sont souvent importants pour ceux qui sont dans la même situation ou qui sont dans l'entourage d'une personne concernée, afin de comprendre mieux le problème. Eh oui, ce n'est pas facile d'être une femme de plus de 35 ans sans enfant, on se sent seule, on se sent exclue, on se sent en-dehors de la norme, surtout si ce n'est pas de notre propre volonté!

    J'ai été particulièrement touchée par ce roman très réaliste, très intéressant et terriblement bouleversant! Il nous montre la difficulté, surtout en France, d'obtenir des droits, du temps, de la compréhension lorsque notre désir d'enfant ne se réalise pas naturellement... C'est impensable et pourtant c'est vrai! Quel parcours du combattant, juste pour avoir le droit d'être mère!

    L'auteur nous parle donc de son difficile parcours pour enfin réussir à voir un jour, un test positif. L'amour de ses proches et la compréhension de tout son entourage l'a aidée à tenir bon pendant ces 3 années difficiles. Et quoi de plus beau de lire son bonheur à la fin du livre! Bravo à elle pour son courage, sa ténacité et sa volonté.

    L'infertilité est un problème très courant et il faut en parler. Commencer par lire ce livre ou d'autres témoignages est déjà un bon début, mais en parler et trouver des actions comme le propose l'auteur à la fin du livre serait un plus pour qu'enfin, ce sujet ne soit plus tabou et surtout, qu'il soit connu de toutes et tous. Merci à l'auteur pour ce beau moment de partage!

    Achetez ce livre sur Amazon.fr!

    Partager via Gmail

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique