• André-Pierre DIRIKEN

    J’ai publié mon premier roman policier pour mes quarante ans. C’était mon cadeau d’anniversaire. Les autres romans ont suivi...
    Il s’agit d’une série de romans policiers dont le héros est un chat nommé Cawèlêr... Ce matou marrant communique avec son maître, François Boudrikêt, par télépathie. Il est bien évident que je ne désire pas en dévoiler plus à ce sujet pour ne pas déflorer l’histoire, mais que chaque roman est une histoire complète donc, on peut parfaitement aborder la série en cours de route…
    En 1999, il y a eu : La Pendue d’Outremeuse, qui a rencontré un vif succès et qui a dû être réédité en 2003.
    Il y a eu en 2000 : L’Oreille Coupée, qui a reçu, bien plus tard, le PRIX DE L’HUMOUR d’Histoires de Roman, un blog de critiques littéraires parisiens.
    Toutes les critiques littéraires sont disponibles via mon site : http://www.caweler.com
    En 2004, ce fut : La Transpercée de Paris , qui a reçu également un très bon accueil en Belgique et au-delà de nos frontières.
    En 2013, il y a eu Bièsse Seller :André-Pierre DIRIKEN
    Extrait de Bièsse Seller :
    - C'est malin, jeta François, tu vas nous faire repérer.
    - Parce que tu crois que ce n'est pas déjà fait ? Ils auraient pu trouver mieux à la Rousse que cette camionnette de poissonnier qui ne sent même pas le poisson.
    - En ce qui concerne l'odeur, tu as parfaitement raison, Pèpère. Elle sent le marcou*, cette chignole, pas le poisson !
    - Comment ça, elle sent le marcou*? m'indignai-je en fixant mon maître droit dans les mirettes.
    - Je crois bien que tous les mâles du quartier sentent ton odeur et viennent pisser sur les roues pour les imprégner de la leur.
    - Ils ne pissent pas, Monsieur le Commissaire, ils font leur jet. C'est ainsi que nous marquons notre territoire.
    - Nous ? Tu te prends pour un vrai chat, maintenant ?
    - Oui ! Euh, enfin non ! Je veux dire que parfois aussi, ça m'arrive de « m'oublier » sur une roue de voiture.
    François me reluqua d'un air soupçonneux.
    - Tu ne vas pas me dire que tu l'as déjà fait sur un enjoliveur de notre camionnette ?
    Je pris un air gêné et répondis dans mes moustaches :
    - Ben si ! Je ne supporte pas l'odeur des autres chats !


    François Boudrikêt, illustre commissaire de police de Liège, son célèbre chat Cawèlêr et Gentiane de Bêcou, sa chef de corps au corps de rêve, enquêtent sur de bien mystérieuses disparitions dans le monde scientifique. Curieusement, cette enquête ne les mènera nulle part. Enfin presque…
    Avec son style d’écriture très personnel, André-Pierre Diriken n’hésite pas à mélanger dans ce roman humour et sérieux, en amenant le lecteur à réfléchir quelque peu sur le fonctionnement de notre société. Mais comme tout se passe avec un sourire au coin des lèvres, il nous démontre aussi que sérieux ne rime pas toujours avec ennuyeux.

    Et maintenant, je travaille sur Les Tigneûs, mais c’est une autre histoire...

     

    J'ai lu :

    La pendue d'Outremeuse

    L'oreille coupée

     

     

    Ses 4 livres :

    André-Pierre DIRIKEN

     
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :